Mayotte : un fonctionnaire accompagnait les étrangers en situation irrégulière à Mtsamboro

dans Actualités/Autres DOM

Selon nos confrères du JDM (Journal de Mayotte), un fonctionnaire serait dans le collimateur de la justice pour sa potentielle implication dans l’immigration clandestine des comoriens sur l’île de Mayotte. Il s’agit d’un problème très important pour l’île aux Parfums, et de nombreux moyens sont déployés par l’état pour précisément y mettre fin.

Or, précisent nos confrères du JDM, « S’il n’y a pas de base arrière de la gendarmerie sur l’îlot Mtsamboro, les contrôles se poursuivent néanmoins. Ce 13 octobre 2017, le commandement de la gendarmerie de Mayotte, soutenu par des moyens nautiques de la gendarmerie maritime et de la marine nationale et placé sous réquisition du procureur de la république, a projeté un détachement de gendarmes mobiles sur  l’îlot M’Tsamboro, afin de contrôler la zone et d’intercepter d’éventuels étrangers en situation irrégulière. Déployés à compter de 2h, les effectifs ont effectué un contrôle de zone maritime et terrestre sur l’ensemble de l’îlot. 3 étrangers en situation irrégulière y ont été interpellés, ainsi qu’une barque avec 6 personnes à bord. Cette embarcation, faussement immatriculée a été saisie. Les 6 passagers ont été contrôlés dans le cadre d’une vérification d’identité. Parmi eux, un fonctionnaire de nationalité française, qui pourrait être un policier, information non confirmée, mais non infirmée, par la gendarmerie. Les 5 autres, dont un pêcheur professionnel, étaient en situation régulière. L’enquête a été confiée à la gendarmerie Maritime. »

VOIR AUSSI CES REPORTAGES « 

Document France Ô

 

CREDIT PHOTO / Capture d’écran Youtube-KTMTV

 

1 Commentaire

  1. Encore une affaire qui va etre etouffer comme l’affaire rouquia morte overdose implication des gendarmes , et le tire des gendarmes sur un enfant qui a eu l’oeil arracher , ou encore tete de cochon devant la mosquee compliciter gendarme et militaire et jen passe, reveiller vous mahorai ne vous laisser pas faire.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*