VIDÉO/ 8 ans requis contre le prédicateur salafiste réunionnais Naïl Varatchia à Paris

dans Actualités/Infos Réunion/Vidéos

Le Dionysien de 23 ans sera fixé sur son sort dans les prochains jours. A l’issue de son procès qui s’est tenu le 16 juin à Paris, Nail Varatchia a vu requérir à son encontre 8 ans de prison, dont les 2/3 avec sûreté.

Jugé devant le tribunal correctionnel de Paris, le réunionnais était soupçonné d’association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et d’apologie du terrorisme. Naïl Varatchia aurait été un prédicateur salafiste, à l’origine de l’envoi de plusieurs Réunionnais pour faire le djihad en Irak et en Syrie.

Il aurait également évoqué un attentat-suicide. Plusieurs témoins parle d’une discothèque de Saint-Pierre tenue par un homosexuel et perçue comme un lieu de « perversion ». Mais aucun élément permettant de commettre un attentat n’a été retrouvé lors des perquisitions. Selon ses élèves, Naïl Varatchia se vantait de « savoir fabriquer une bombe artisanale » et une photo de ceinture d’explosifs a été retrouvée sur son portable.

Bon élève, Naïl Varatchia obtient un BAC S en 2011 au lycée privé catholique Levavasseur. Sa radicalisation, aurait débuté lors de voyages. Il part en Angleterre pour suivre des cours dans un institut théologique puis en Inde pour un pèlerinage spirituel. Rien d’inquiétant. C’est en 2012, en Métropole, qu’il dit avoir rencontré un prédicateur influent qui l’aurait rallié à l’idéologie d’Al Quaida et du Jabhat Al Nosra (branche syrienne d’Al Quaida). Naïl Varatchia basculera lors d’un stage de trois mois dans une structure (officiellement dédiée à l’apprentissage de la langue arabe) à Alexandrie, en Egypte. Il aura ainsi pour surnom, « l’Égyptien ».

A La Réunion, Naïl Varatchia commence ses « cours » en 2013. Il va prêcher et recruter durant 2 ans. Il y aurait eu au moins 17 membres. Les réseaux sociaux lui permettent de diffuser des photos et messages de propagande, mais aussi d’entretenir des liens avec des « figures » du djihadisme international. Selon ses élèves, les cours du Réunionnais était également accompagné d’un entraînement physique et technique en vue du combat. Séances de musculation… Exercices de tir avec des carabines à plomb… Des sessions d’entraînements auraient eu lieu dans le lit de la rivière du Mât.

Après deux ans d’enquête, Naïl Varatchia a été interpellé par les policiers de la Direction générale des services intérieurs (DGSI), le 2 juin 2015. À l’issue de sa garde à vue, le prédicateur présumé avait été transféré à Paris pour être placé en détention provisoire.

8 Commentaires

  1. Trapé mèt dan l’avion et larg a li sans parachute su la Syrie ou l’Irak à 10 000 mètres d’altitude komsa li voit déjà si son ban’ vierges si lé jolies en avant goût.

  2. trop fort après avoir lu les faits….. mais comment ce gua a pu financer ces voyages ??? parmi les 17 la famille en fait parti!!! pourquoi on en parle pas?? car le marmaille travaille pas y sa va l’école té le gua lé dangereux …

  3. 8 ans c’est vraiment navrant honte à la justice française dans un peut moins 8ans il sera de nouveau en liberté pour préparer d’autre attentats et nous il nous restera que nos yeux pour pleurer nos mort vraiment désolant tout sa

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*