[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

Naomi Musenga est décédée d’une intoxication au paracétamol

dans Actualité Nationale

Avec notre partenaire Infos Europe 1

Une information judiciaire pour « non-assistance à personne en péril » a été ouverte mercredi en rapport avec la mort de la jeune femme moquée par le Samu à Strasbourg, fin décembre, une demande formulée par la famille de la victime le 22 juin.

« Je procéderai dans les prochains jours à l’ouverture d’une information judiciaire du chef de non-assistance à personne en péril contre l’opératrice du centre des appels d’urgence et tous autres, ainsi que du chef d’homicide involontaire contre X », a indiqué le procureur de Strasbourg, Yolande Renzi, dans un communiqué.

Le procureur a ajouté avoir reçu plusieurs membres de la famille de Naomi Musenga le 10 juillet « afin de leur donner connaissance des conclusions de l’enquête ». Il souligne avoir pu évoquer avec eux « les éléments médicaux obtenus lesquels expliquent le décès de Naomi Musenga comme étant la conséquence d’une intoxication au paracétamol absorbé par automédication sur plusieurs jours ». « La destruction évolutive des cellules de son foie a emporté défaillance de l’ensemble de ses organes conduisant rapidement à son décès », ajoute le procureur.

Naomi Musenga est décédée le 29 décembre après qu’une opératrice du Samu a répondu à son appel de détresse par des railleries, avant de lui dire de contacter SOS Médecins, ce qui avait retardé l’intervention des secours. Après la publication du rapport, les Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) ont annoncé avoir « accepté » la démission du responsable du Samu, auquel l’Igas reproche notamment un défaut « d’accompagnement de la famille ».

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Naomi Musenga est décédée d’une intoxication au paracétamol"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Roch Sauquerre
Invité
Roch Sauquerre
Selon les chiffres officiels 18 000 personnes meurent des effets secondaires des médicament Sachez que quand c’est officiel les chiffres sont minimisé et qu’il y a des cas qui ne sont pas ou très très peu reconnu notamment les effets secondaires mortel des vaccins et la chimiothérapie . Les gens n’ont même plus le temps de mourir du cancer puisque la chimio est passé avant C’est un peu comme pour les chiffres du chômage Ouuchh!! Quand est il des estropiés qui ont étés invalidé par les effets secondaires des médicaments .. Cherchez pas vous trouverez pas . En France 3… Lire la suite »

Derniers de Actualité Nationale

Aller en Haut