[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

Nathalie Bassire interpelle le gouvernement sur les paillotes de l’Ermitage

dans Actualités/Infos Réunion

La députée Nathalie Bassire est intervenue ce mardi à l’Assemblée Nationale afin de questionner le gouvernement sur l’impact les restaurants de plage – les « paillotes » – qui ont été érigées et qui ne cessent de s’agrandir à même la plage de l’Ermitage.

 » J’ai moi-même constaté une largeur insuffisante entre le rivage naturel de la mer et des enrochements et remblaiements. Les illégalités sont nombreuses et évidentes, mais semblent ne pas être sanctionnées, d’où un sentiment d’impunité pour les responsables qui se sentent peu menacés par un État discrédité« , explique-t-elle.

Selon la députée, l’ordre public est troublé par trois problèmes :  »

« – les riverains se plaignent de troubles à la tranquillité publique du fait de nuisances notamment sonores ;

– la salubrité publique est préoccupante avec un assainissement des eaux usées des restaurants inacceptable : j’ai personnellement vu des tuyaux d’évacuation d’eaux sales à même le sable ; je n’ose imaginer ce qu’il en est des eaux grasses issues des cuisines …
Au bord même de notre Réserve Marine, notre lagon, notre récif corallien et notre biodiversité en souffrent assurément ! Les risques sanitaires pour la population sont aussi sensibles.

– des câbles électriques reliés à ces paillotes à portée de main d’enfants, et la circulation de véhicules de livraison sur l’arrière-plage menacent quotidiennement la sécurité publique« .

et de conclure : « Je vous demande donc quelles informations pertinentes vous pouvez nous communiquer dans la résolution de cette affaire sensible et prioritaire, qui passe nécessairement par le respect et l’application du droit, des sanctions exemplaires et rapides, ainsi que le rétablissement de l’ordre public. »

 

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Nathalie Bassire interpelle le gouvernement sur les paillotes de l’Ermitage"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
ERIC
Invité
ERIC

Enfin quelqu’un qui s’y intéresse. Faut les interdire à tous ces restaurateurs. Bizarre que les réunionnais ne bougent pas plus. Même pas la Municipalité de SAINT PAUL  » sûrement des amis du maire ».

974reunion
Invité
974reunion

mi les 100 % daccord y devrait enlever tout les restaurants au bord mer nena les deguelasses les incroyables la plage y appartients creol touts demounes mais pas au restaurateurs

jim
Invité
jim

Bonjour enfin du sang nouveau avec des yeux bien ouvert sur certaines personnes qui se posent svt en donneur lecon et qui privent les reunnionnais de leur espace, a bas ces maires qui consentieuseme fait semblant de ne pas voir , meme les potillons a la saline qui empeche acces a la plage

kmaron
Invité
kmaron

Merci Mme la députée d’avoir porté ce problème a la connaissance du gouvernement .
Ils ne pourront pas dire qu’ils étaient pas au courant , j’espère que nos politiques sont solides car il va y avoir du mouvement dans l’ouest et la reconquête des plages par ceux qui n’ont plus envi de laisser une certaine population se comporter comme au dessus des lois avec un mépris insupportable .

Rhumeto
Invité
Rhumeto

Il y a temps de chose a faire pour préserver notre « pti péi », le combat sera long et semé d’embûche… il faudra du courage et de la détermination….

esméé974
Invité
esméé974

Le problème c’est pas les paillotes en soi mais comment bana la gagne l’autorisation pour installe a zot !
A ou si ou veut construire dans les hauts i di a ou lé en zone agricole, en zone naturelle etc…. bana i construit taleur dans la mer i laisse a zot tout faire.
Zot caz i reste l’eau salé jusqu’à quand ? Arrête prend créole pour couyon !
Et ou Mme BASSIRE là zot fé semblant zot i occupe problème la Réunion alors que zot pense rien que zot poche

SUBITE
Invité
SUBITE

T’as beaux yeux, tu sais?

LE FAUCON
Invité
LE FAUCON

la Réunion est terre française la Corse terre Française . En Corse les paillotes empiétant sur le territoire ont été directement retirée à coup de BUL sans l’avis de la justice CORSE .
EN CORSE FINI LES BARS DE PLAGE ET PLAGES PRIVEES CAR N’oubliez pas le MAIRE EST LE PREMIER MAGISTRAT DE LA VILLE à lui de faire respecter la loi même avec un BUL

Derniers de Actualités

Aller en Haut