Nathalie Bassire et les restos de plage : « le préfet saura remettre de l’ordre »

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

Nathalie Bassire, députée de la 3ème circonscription de La Réunion a communiqué qu’elle a rencontré  les membres du Collectif de Défense du DPM (Domaine Public Maritime) jeudi dernier, à l’Hermitage. Elle indique alors avoir constaté par elle-même la gravité de la situation que les membres de ce collectif dénoncent.  L’ordre public est manifestement troublé en ses trois composantes que sont la salubrité, la tranquillité et la sécurité publique .

«En ma qualité de citoyenne éclairée, membre de la Commission Développement Durable et Aménagement du Territoire à l’Assemblée Nationale, et de rapporteure sur l’application de la loi Biodiversité, je suis profondément consternée par les atteintes portées à même la plage ainsi qu’au lagon, et plus généralement à l’environnement. On ne peut « regarder ailleurs lorsque notre maison brûle » pour paraphraser la formule de l’ancien Président de la République M. Jacques Chirac », lance-t-elle.

L’élue ajoute qu’elle ne doute pas un seul instant que M. le Préfet de La Réunion saura rapidement remettre de l’ordre et faire respecter les lois sur notre territoire, sur le DPM pour protéger le lagon, sa biodiversité, son récif corallien dans la stricte application du code de l’urbanisme.

« Nous demandons simplement le respect : respect des lois, respect de La Réunion, respect des Réunionnais, respect de notre environnement ». Cela, avant d’ajouter qu’elle «  reste persuadée que si chacun y met de la bonne volonté et se comporte de manière responsable, il est possible de concilier activités économiques et touristiques, sources d’activités et d’emplois locaux, et préservation de l’environnement, selon la séquence « Eviter – Réduire – Compenser ».

Cette députée indique également qu’elle aurait à mener aux côtés de notre population et dans l’intérêt de nos générations futures à qui nous léguerons cette terre, des actions en faveur de ce juste combat pour la sauvegarde de notre patrimoine vivant dans les prochaines semaines, à Paris comme à La Réunion.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Nathalie Bassire et les restos de plage : « le préfet saura remettre de l’ordre »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Regine
Invité
Regine

Bravo pour ce combat , respectons notre île , notre nature et notre futur !

Gérard
Invité
Gérard

Bravo Madame Bassire, la plage n’appartient à personne et tout le Monde. Il était temps qu’un élu prenne franchement position !
Encore Bravo !

Noe97444
Invité
Noe97444

Qu’on laisse les gens travailler à leur guise !
Les jaloux ? au poteau !

Anonyme
Invité
Anonyme

Et oui il faut bien que le combat soit mené par un élu…il ne faut fermer les yeux sur cette construction qui est une abomination et une menace pour la plage et le lagon…nous ne voulons pas aller vers une privatisation de nos plages comme dans de nombreuses destinations touristiques…la Réunion et ses paysages doivent rester accessibles à tous…regardez bien sûr ces photos la plage à l’arrière de ce restaurant diminue de jour en jour alors il restera quoi pour nos enfants?

J A
Invité
J A

SAINT GILLES LES BAINS AUX REUNIONNAIS

Nrik
Membre
Nrik

Ces patrons là n veulent pas que l’on touche à leurs privilèges ça va être dure de faire bouger les choses