Paillotes de l’Ermitage: Jean Hugues Ratenon s’est adressé au Préfet

dans Actualités/Infos Réunion
Le député de La Réunion, Jean Hugues Ratenon s’est adressé au Préfet par rapport à l’affaire des paillotes de l’Ermitage. ll lui a envoyé une lettre dont la copie nous a été adressée.
Dans cette lettre le parlementaire indique que « Le dossier litigieux des paillotes de l’Ermitage a connu son épilogue ce mardi 06 novembre 2018. Depuis plusieurs mois, des citoyens, des collectifs et moi-même demandions au respect strict du Domaine Public  Maritime. Tous demandaient l’arrêt des violations de la loi depuis des dizaines d’années et que la plage soit rendue au public ».
Pour lui, cette affaire a connu quelques dérapages, débordements, mais fort heureusement la Justice s’est prononcée et met un terme à la volonté de certains de faire déraper le débat pour servir leurs propres intérêts.
« Cette question, je l’ai portée devant la Délégation aux Outre Mers à l’Assemblée Nationale et le 19 septembre dernier l’unanimité de ses membres a validé, à ma demande, le principe de démarrer des travaux sur le respect du Domaine Public Maritime dans l’ensemble de l’Outre-Mer et notamment à La Réunion.
« En attendant, je me réjouis de la décision du Tribunal Administratif qui a reconnu l’occupation illégale des paillotes sur le DPM. Ces restaurateurs ont 8 jours pour détruire leurs installations et 30 jours pour remettre le site en état. Une décision qui est immédiatement exécutable.
Aussi Monsieur le Préfet, je vous sollicite afin que vous fassiez respecter cette décision de Justice en vous précisant
1 : que ce n’est pas aux contribuables de payer ces travaux de remise en état ;
2 : qu’il faut agir rapidement car dans le climat social actuellement tendu, la population ne comprendrait pas pourquoi la loi n’est pas respectée ;
3 : qu’à l’approche de la fin d’année, les citoyens doivent pouvoir disposer de la plage pour fêter noël et le jour de l’an –
4 : par principe de précaution, vous pouvez prendre une mesure conservatoire en procédant à une fermeture administrative de ces établissements ».

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Paillotes de l’Ermitage: Jean Hugues Ratenon s’est adressé au Préfet"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
tristesse
Invité
tristesse
De quoi je m’occupe? Député de l’Est, je m’occupe de tout ce qui se passe à l’Ouest. Je rappelle à ce député que la fermeture de ces établissements (sauf les deux principaux) a pour but de libérer et protéger le littoral pour laisser un bel héritage aux générations suivantes et là où il est très marrant c’est que le plus gros massacre écologique de ce littoral ce sont les dégâts des fêtes de fin d’année durant lesquelles la chienlit des WE est multipliée par cent. Arrêtez avec ce collectif fantôme de mettre la pression sur le Préfet : il sait… Lire la suite »
Calendrin
Invité
Calendrin

Mr ratenon,pour une fois ,lá oui …

noé
Invité
noé

Un grand blagueur devant l’Eternel qui ne sait que donner des leçons et détruire les outils de travail ! Lamentable personnage qui ne pense qu’à lui et dire que des « imbéciles » ont coulé un bulletin pour ce mec sans cœur !

rene chevallier
Invité
rene chevallier
Monsieur le Député Ratenon députe de la Republique,commencez à vous occuper des problemes nationaux et non locaux (accessoirement oui),trop facile pour vous, mais là vous n’avez pas mieux à faire et notamment au perchoir de parler des lois à voter.Ces paillottes ont été validées en son temps par la municipalité de saint paul dont le dr Bellon. qui connaissait etant voisin l’empietement des parcelles litigieusesAlors pourquoi maintenant?lui est tres riche mais les employés de ces etablissements vont se trouver à la rue..et au chom dû.Vous vous en savez quelque chose. Certains ont soif de pouvoie en écrasant les plus faibles.Cette… Lire la suite »
petit
Invité
petit

Coucou Jean Hugues,
c’est où le panier Gospar ?

On ne t’entend plus sur la vie chère !

T’es avec nous, ou avec le Président ?

Jo de la grande ravine
Invité
Jo de la grande ravine

JHR a raison de porter une attention particulière à cette affaire.La notification de la décision de justice n’est pas effective, possibilité de recours etc, voyez vous on est sous les tropiques, saison cyclonique avec, le prochain Préfet va arriver.