Paillottes : la mairie sort un arrêté pour la Bobine, Ratenon demande leur fermeture à la Saline

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

Une histoire sans fin. Après le courrier adressé avant-hier par le Collectif DPM au maire de Saint-Paul et au directeur de la DEAL, avec copie au préfet, pour demander le respect de la loi, la mairie de Saint-Paul a sorti, hier, un arrêté municipal portant interdiction de rassemblements à proximité du restaurant « La Bobine » à l’Ermitage ainsi que d’organisation d’évènements festifs (soirées musicales) à moins de 100 mètres du restaurant à partir de 22 heures.

De son côté, dans un communiqué, le député Jean-Hugues Ratenon demande au préfet et au maire de Saint-Paul « d’exécuter pleinement la décision de fermeture des paillotes de la Saline afin d’apaiser les esprits ». Voici son communiqué : « interpellé, comme tous les élus, par le Collectif de défense du DPM, j’ai écrit au Président de la Délégation aux Outre-Mer (courrier ci-joint) sur ces questions du respect de la loi littorale et de la protection du domaine public maritime. Je me réjouis de la réponse rapide (ci-jointe) du Président Olivier SERVA m’informant que ces sujets importants pour l’Outre-Mer et notamment pour la Réunion seront inscrits à l’ordre du jour de la prochaine réunion de la Délégation aux Outre-Mer au mois de septembre.

J’appelle l’ensemble des autres parlementaires à s’associer à notre demande tant pour le rapport                                  d’information que pour  la commission d’enquête, notamment pour deux raisons :                                                           1° : la Loi doit être respectée                                                                                                                                                             2° : les phénomènes liés au changement climatique, l’érosion, s’accélèrent et tous les éléments sont réunis pour une prise de conscience collective afin de protéger l’environnement, protéger tout simplement l’être humain d’autant que le jour du dépassement se rapproche à grand pas et cela doit nous alerter quel que soit le lieu où l’on se trouve sur la planète.

Dans l’immédiat, je demande au Préfet et au Maire de Saint-Paul d’exécuter pleinement la décision de                     fermeture des paillotes de la Saline afin d’apaiser les esprits. Faute d’action publique : le climat malsain avec tous les dérapages possibles pourrait s’amplifier et mettre en danger la cohésion sociale et notre volonté du bien vivre ensemble.

Enfin je rappelle que j’ai été le seul élu à avoir rencontré les salariés de ces entreprises sur leur lieu de travail. Je demande à tous les responsables de cette situation : les patrons, la Mairie de St Paul et la préfecture, de tout mettre en œuvre :                                                                                                                                                                          1°) un plan de reclassement pour les salariés afin qu’ils puissent subvenir aux besoins de leur famille ;                                                                                                                                                                    2°) d’assurer leur indemnisation en lien avec leur contrat de travail.

Aux salariés, je leur demande de faire valoir leurs droits devant les instances compétentes.                            Ces questions du respect de la loi littorale et de la protection du domaine public maritime sont trop             importantes pour les laisser polluer par du racisme facile, insultes, et attaques personnelles d’où qu’ils         viennent. Le débat doit se faire dans le calme. C’est pour cela que je le porte à l’Assemblée Nationale au sein de la Délégation aux Outre-Mer par le biais de demandes d’un rapport d’information et de la création d’une  commission d’enquête auxquelles je souhaite que l’ensemble des élus de la Réunion s’associe.

De par notre Histoire : tolérance zéro pour le racisme. Pour l’avenir des générations futures : la loi, rien que la loi doit être respectée ».

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Paillottes : la mairie sort un arrêté pour la Bobine, Ratenon demande leur fermeture à la Saline"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
drôle non ?
Invité
drôle non ?

SVP si vous êtes courageux donnez-nous la liste des établissements que vous visez (la Saline et l’Hermitage et Saint-Pierre et le reste) : il y en a un certain nombre y compris les hôtels qui doivent également vous gêner et envahissent votre littoral.

énorme
Invité
énorme

Mr Ratenon, vous n’êtes pas raisonnable et manquez de lucidité sur ce dossier. A vouloir vous occuper de tous les problèmes qui font le buzz vous vous ridiculisez. J’espère que la délégation aux outre-mer comprendra facilement que la loi littoral n’est pas applicable de la même manière en métropole qu’outre-mer. Fermez tout ce qui n’est pas dans la loi sur votre île est un énorme chantier et je vous souhaite bon courage.

negro
Invité
negro

si c pali kisa isa bouger m le maire if pa rien

Demago
Invité
Demago

Il faut savoir ! Dun côté, Ratenon soutient Perceval Gaillard qui met violemment en cause le collectif DPM et de l’autre il appuie la demande de fermeture des paillotes portée par ce même collectif ! Ratenon, c’est bien beau la démagogie mais en politique on peut pas soutenir deux causes opposées

laura
Invité
laura

ferme ta bouche

Kreol974
Invité
Kreol974

J’adore les métros qui disent que la loi du littoral n’est pas applicable comme en métropole ….non c’est vraiment quand ça vous arrange…. Il n’y a qu’un code pénal,un point c’est tout…et si elle ne vous plaît , allez ouvrir une paillote en métropole ou en Corse !!!!

MON ILE
Invité
MON ILE

drôle non ?qui doivent également vous gêner et envahissent //votre littoral//….énorme la loi littoral n’est pas applicable de la même manière en métropole qu’outre-mer. Fermez tout ce qui n’est pas dans la loi //sur votre île//……Sans commentaire..

Jo de la Rivière
Invité
Jo de la Rivière

Histoire sans fin…. on en parlera encore au réveillon….alors que ces pseudo-restos seront toujours sur la plage pour escroquer les fêtards du Nouvel An…. Tous ceux qui sont dans les différentes institutions chargées du dossier et qui rament à l’envers pour ne pas respecter la loi, en feront surement partie…. suite au prochain épisode … en espérant qu’il s’agisse du dernier de cette série pourrie , avec un casting nul de chez nul, (contrevenants mauvais acteurs, justice, préfecture, région….juste des figurants) intitulé « Enfin la fin des paillotes » ou « Stop! Assez de prendre les Réunionnais pour des couillons »