Peste à Madagascar : la Réunion va s’organiser

dans Actualités/Infos Réunion

Alors que les Seychelles ont fait savoir que des mesures drastiques étaient mises en place sur son territoire ( lire aussi http://freedom.fr/seychelles-des-mesures-drastiques-suite-a-lepidemie-de-peste-a-madagascar/) , notre département va s’organiser dès aujourd’hui, face à la menace de l’épidémie à Madagascar.

Une réunion de coordination doit se tenir aujourd’hui à l’aéroport Roland Garros, avec l’ensemble des acteurs concernés, notamment l’ARS,  l’agence régionale de la santé, la Préfecture et des membres du domaine aéronautique.  Un dispositif de vigilance devrait être décidé… même si  l’ARS n’a pas encore émis de bulletin préoccupant, ou d’inquiétudes particulières, indiquant que « la peste est une maladie récurrente dans la grande île à cette époque de l’année ».

Rappelons que le nombre de décès ne cesse de croître (50 morts à l’heure où nous publions cet article) et que certains comportements à Madagacar sont inquiétants. LIRE AUSSI / http://freedom.fr/epidemie-madagascar-des%e2%80%88pestiferes%e2%80%88sevadent%e2%80%88des%e2%80%88hopitaux/ ) . Les centres médicaux seraient en prime saturés dans la grande île.

Alors, quid des réunionnais qui auraient potentiellement été infectés et qui seraient revenus à la Réunion ? Les liaisons aériennes ne subissent aucune restriction pour l’instant, mais les choses pourraient évoluer au regard de la réunion de ce jeudi.

De son côté, selon l’Express Madagascar, le chef de l’État , « critiqué pour son impassibilité apparente face à la propagation de la peste dans le pays, Hery Rajaonarimam­pianina, président de la République, est sorti du silence, hier. Pour prouver que contrairement à ce qu’affirment ses détracteurs, les échos de l’épi­démie résonnent à Iavoloha. Il déclare ainsi la guerre à la peste. Le scénario a, selon toute vraisemblance, été ficelé pour montrer un chef d’État au front, et menant l’administration publique et les partenaires à la guerre contre l’épidémie, comme il l’a dit hier. La journée consacrée par le locataire d’Iavoloha à son engagement dans la guerre contre la peste a démar­ré par une visite du dépôt de la Centrale d’achats de médicaments essentiels et de matériels médicaux SALAMA, à Tanjombato.
Le président de la République a affirmé que l’arsenal nécessaire pour combattre la peste est suffisant. Après quoi, il a pris part à la réunion de la cellule de crise au ministère de la Santé, à Ambohidahy.
Une séance d’environ trente minutes, retransmise en direct sur les réseaux sociaux et devant la presse, qui s’est surtout focalisée à faire le point de la situation au chef de l’État.
Après un détour par l’Institut Pasteur à Avaradoha, Hery Rajaonarimampianina a participé à la réception d’un lot de médicaments et de matériel de riposte donnés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Unicef et l’Usaid, au centre de stockage de DHL Ankorondrano. Durant cette journée de sortie, l’appel à la population à ne pas céder à la panique, car elle crée le désordre, a été le message martelé par le président de la République. » indiquent nos confreres malgaches.

5 Commentaires

  1. Qu’attends t’on aujourd’hui? Avec tous les va et vient à Madagascar, on risque d’étendre l’épidémie à notre île. Ne devrais t’on pas interdire les vols et les allées-venues (souvent dans les quartiers les plus défavorisés) afin de ne pas provoquer une contagion plus globale? Je suis désolé pour les malgaches mais leur gouvernement est incompétent.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*