Plaine des Palmistes : à 34 ans, le papa emmène son fils cambrioler des locaux

dans Actualités/Infos Réunion

Visiblement, les principes éducatifs d’un père de famille de la Plaine des Palmistes peuvent être contestés.  L’homme cambriolait des cases avec son propre fils ! Ils ont tous deux, jeté leur dévolu sur plusieurs bâtiments de la commune, et même des locaux d’associations. L’homme âgé de 34 ans n’est pas un novice. Il est déjà connu pour trafic de stupéfiants, entraînant son fils de seulement 14 ans dans ses travers.  Il comparaitra en novembre devant la justice. Son fils sera lui jugé par le tribunal compétent, il n’a jamais encore été condamné.

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Plaine des Palmistes : à 34 ans, le papa emmène son fils cambrioler des locaux"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Tinem
Invité
Tinem

Tel père tel fils non ?

Paille en queue
Invité
Paille en queue

Et ben ça c’est un modèle d’éducation! Pitoyable!

Mohammad
Invité
Mohammad

La relève lé assurée bigggg upppp, la réunion sa représent le 974 nous la pala c nout vi

Sextan
Invité
Sextan
Les chiens ne font pas des chats ! Et oui, on hérite forcément les goûts et comportements de ses géniteurs. Ne dit-on pas par ailleurs : « Tel père tel fils, bon chien chasse de race, bon sang ne saurait mentir » ————————————————————————————————– N. B. – contrairement à ceux qui utilisent les suites bureautiques pour confectionner leurs commentaires, personnellement, j’écris directement sur le site. Et donc, un bandeau de mise en forme consistant à réaliser des réglages d’apparence sur du texte ou des paragraphes serait le bienvenu. En effet, même réduit à sa plus simple expression, il permettrait de souligner, mettre tout… Lire la suite »
ThP
Invité
ThP

Pauvre France, pauvre Réunion…

Sextan
Invité
Sextan

Je dirai même mieux : « Pauvre France, pauvre Réunion… »

Ena
Invité
Ena

Qui sommes nous pour porter des jugement sur les autres, je trouve sa vraiement inadmissibles. C’est vrai que chacun se fait ses opinions, vous voyez la paille dans l’œil de votre voisin mais vous ne voyez pas la poutre dans votre œil.