[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

Possible mise sous tutelle de St Louis : tous les services de la mairie fermés symboliquement

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

La cour régionale des comptes a demandé un contrôle du budget de la Mairie de St Louis pour 2018. Les élus de la majorité se sont rassemblés ce samedi. Ils se revoient encore ce lundi matin.

Patrick Malet, le Maire est en colère et le dit « St Louis n’est pas la ville la moins bien gérée ». A ce titre et pour éviter le coup de massue de la CRC, il demande audience au Préfet.

La mairie a été fermée symboliquement ce lundi matin. Un service minimum est assuré.

 » Nous indiquons donc à la population qu’aucune réception ne sera organisée au sein des différents services. Cependant, nous faisons face aux urgences, aux engagements que nous avons déjà pris et aux exigences de sécurité et de salubrité publiques.
Les services d’astreintes sont dès ce matin activés, les régies communales intervenant dans les écoles sont maintenues. De la même façon, les services environnement, de police municipale, ressources humaines fonctionnent normalement.
Enfin, toutes les manifestations que nous avions prévues cette semaine auront bien lieu (14 Juillet, marché de nuit, diffusion des matchs de la Coupe du Monde, job dating, le baptême Couteaux…) et les enfants seront accueillis dans les centre aérés.
Nous poursuivrons notre mobilisation dans votre intérêt et celui de la collectivité toute entière », indique le maire.

Nous retraçons ci après le communiqué du maire de ce lundi 9 juillet :

« Le 18 avril dernier, le conseil municipal a validé, au titre de l’exercice budgétaire 2017, le compte administratif de la commune qui permet de constater au 31/12/2017 la résorption totale du déficit de la section de fonctionnement du budget communal.
En effet, après plus de 8 années de déficit, notre section de fonctionnement retrouve, enfin, un résultat excédentaire de plus de 56000 €.
Les efforts de réduction drastique des dépenses, d’optimisation des recettes et la trajectoire financière que nous avons adoptée depuis 4 ans ont permis d’atteindre cet objectif d’équilibre avec une année d’avance au regard de l’exigence posée par la chambre régionale des comptes.

Nous avons poursuivi cet objectif en veillant à consacrer l’amélioration du cadre de vie, la réussite scolaire et la cohésion sociale.
En effet, depuis 4 ans maintenant le niveau de la délinquance baisse à Saint-Louis et l’année 2017 ne fait pas exception à la règle. Nous œuvrons pour redonner une image positive de notre ville ainsi qu’un environnement sain et préservé. Le fleurissement et l’entretien de nos parcs et jardins offrent à la population des espaces de repos, de retrouvailles et de partage.
Après la rénovation du bâti scolaire, nous avons entrepris d’améliorer le quotidien des élèves au sein même de leurs classes par l’acquisition de lits empilables pour les enfants de maternelles et la dotation des écoles d’un budget de 17 euros par élèves pour la fournitures de matériels scolaires et pédagogiques. C’est ainsi une augmentation de 13% qui bénéficie directement à nos enfants.
Enfin, la cohésion sociale a été confortée au sein de l’ensemble de nos quartiers : les habitants sont associés aux décisions qui interviennent sur leurs quartiers. De plus, l’accompagnement des associations est maintenu grâce à l’attribution de subventions ou encore à l’organisation de la journée de fête des associations qui permet de les mettre en relation avec la population.

Depuis le 16 décembre 2015, nous avons signé le Contrat de Ville 2015-2020 avec l’État. Chaque année, nous déployons la programmation des actions du cadre du Contrat de Ville au cœur des quartiers en partenariat avec les représentants de l’Etat, d’autres collectivités locales, des bailleurs sociaux, des conseils citoyens,…
A Saint-Louis, le contrat de ville est à l’heure de la stabilisation et de la consolidation de notre Politique de la ville grâce à une équipe renforcée et un mode de fonctionnement qui arrive à maturation.
Chaque année, ce sont entre 300000 et 500000 € que nous engageons dans le contrat de ville en fonctionnement et autant en investissement. En 2017, nous avons réussi à relever un double défi :
déployer notre programme d’actions au cœur des quartiers ;
faire face au retour à un taux de cofinancement contractualisé classique de 50% de l’Etat ;

Parce que nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un outil utile au développement des quartiers prioritaires, nous tenons à réaffirmer notre engagement en matière de Politique de la ville et à mettre en exergue la qualité des avancées obtenues, tout en soulignant l’ampleur du chemin qu’il reste à parcourir.

En matière d’investissement, chaque année depuis 2015, nous avons réussi, à maintenir un niveau 2 fois plus important que celui de l’année 2011 et 3 fois supérieur à celui de l’année 2010. Il reste néanmoins très insuffisant au regard des retards accumulés et de la vétusté du patrimoine communal.

Quelques chiffres pour étayer mes propos :
En 2007 et 2008, Le niveau d’investissement de Saint-Louis s’élève à 39 millions d’euros soit une moyenne sur 2 ans de 19 millions €/an.
En 2009, il tombe à 13 millions €
De 2010 à 2013, c’est la chute brutale avec une moyenne de 5,5 millions par an. Ce niveau atteint même un plancher de 3,9 millions € en 2010

Depuis 2014, nous avons fait le choix et nous avons réussi à relancer cet investissement malgré le fait que la Ville ne pouvait plus souscrire d’emprunt à cause de sa situation budgétaire.
En 2015, nous investissons pour plus de 10 millions d’euros principalement dans les routes et les écoles.
En 2016, nous faisons 13 millions d’euros de dépenses d’équipement.
En 2017, nous avons investi plus de 12,5 millions d’euros en priorisant toujours la rénovation de nos voiries et le bâti scolaire. Par exemple, depuis le début de notre mandat, 17 écoles de la ville ont été rénovées sur les 32 qu’elle compte.
Les travaux de l’école Alcide Baret sont presque terminés ; L’école Paul Hermann aux Makes est toujours en chantier pour un montant total d’investissement de 4,7 millions d’euros et d’autres opérations similaires seront réalisées.

Chaque année nous consacrons 1 millions d’euros de nos investissements à la modernisation des routes. Depuis 2014, ce sont 15 km de voiries communales qui ont été refaites au moyen des travaux en régie. C’est le cas par exemple du Chemin Letchis, du chemin Bellevue, de la Ligne Joson, du chemin Longanis, Cannes Tamarins, pour ne citer qu’eux.
Cette année nous avons même lancé les travaux tant attendus de la rue du Dr Schweitzer qui permettra aux riverains du Ouaki de retrouver l’usage plein et entier de cet axe indispensable pour le quartier.
Nous mettons en œuvre, en partenaires que nous sommes, l’ensemble des engagements du gouvernement comme :
la réduction du temps scolaires qui a coûté à la ville pas moins de 2 millions d’euros,
les dédoublements de classe qui coûteront encore cette année 400000 euros.
Notre encours de dette a diminué de 13,6 millions d’€ depuis 2014 et notre capacité de désendettement est passé de 59 à 13 ans.
A ce titre, l’encours de la dette avec les nouveaux emprunts tirés en 2017 ramené à la population de la commune s’élève à 452 €/ hab ; ratio nettement inférieur à la moyenne nationale de la strate (commune de 50 000 habitants à moins de 100 000 habitants) où l’endettement est de l’ordre de 1 493 € / hab.

Pour 2018, nous poursuivons notre programme municipal en matière de cadre de vie, de réussite scolaire et de cohésion sociale tout en mettant l’accent sur le réseau routier, les écoles, deux secteurs particulièrement touchés par les tempêtes et autres intempéries qui ont frappé notre ville depuis le début de l’année. Nous continuons à aider les plus fragiles en développant une action sociale envers les jeunes et les personnes âgées.

Plus de 4,4 millions d’euros sont prévus sur les voiries et réseaux d’eau pluviale et 3,6 millions sont consacrés au bâti scolaire.

Parallèlement, nous poursuivons avec l’Etat le projet de rénovation du quartier du Gol dont les premiers travaux devraient pouvoir débuter fin 2018 – début 2019.
Nous suivons de très près avec la CIVIS, le projet et les solutions qui peuvent être mises en œuvre rapidement pour sécuriser le littoral de l’Etang du Gol.

Enfin, nous consacrons une étude de rénovation à notre Centre Ville avec une Maîtrise d’œuvre confiée à la SPLA Grand Sud. Ces études seront rendues au premier trimestre 2019 ce qui nous permettra de candidater au programme « Actions Cœur de Ville » soutenues par l’Etat.

Notre budget 2018 tient compte de tous les enjeux auxquels est confrontée notre ville : la nécessité de poursuivre l’investissement, la nécessité de tenir compte des tensions et difficultés sociales que connaît la population, la volonté de transformer l’image de la ville par le quartier du Gol, la prise en compte des contraintes financières gouvernementales.
Cette action, que nous menons également en partenariat avec l’Etat est un projet pour lequel nous avons déjà consacré beaucoup en termes financiers : le coût de l’équipe projet, le fonctionnement du conseil citoyen, le coût des études ont déjà pesé plus d’un million d’euros en fonctionnement et en investissement.
Nous souhaitons adresser nos remerciements au sous-préfet de St Pierre, Vincent Lagoguey, qui a quitté notre territoire vendredi et nous saluons l’aide importante qu’il a apporté à St Louis.

Nous souhaitons dire à notre population combien il nous importe de poursuivre l’amélioration de leur cadre de vie.
Nous souhaitons dire aussi à nos partenaires, financiers et institutionnels, que tout le travail construit avec eux depuis 4 ans nous permet aujourd’hui de regarder l’avenir avec confiance et que nous comptons sur la continuité de leur accompagnement pour poursuivre nos efforts.
C’est pourquoi, 2018 sera également l’année de la structuration de notre administration que nous voulons transversale et tournée sur une communication mieux maîtrisée entre les différents services de la collectivité.
Une démarche de management de l’organisation poursuivant les objectifs vus précédemment a donc été lancée depuis novembre 2017 et sera poursuivie sur les dernières années du mandat dans le but de :
Favoriser la motivation et l’engagement des agents ;
Améliorer l’image de la ville et de l’administration Saint-Louis.

La population de Saint-Louis mérite que nous lui accordions toute notre attention et tous les moyens à notre disposition pour répondre à ses besoins.

Nous avons accompagné la démarche de l’Etat quant à la mise en œuvre des contrats de confiance même si nous avons eu l’occasion de rappeler combien il nous semblait que ce dispositif écornait fortement le principe de libre administration des collectivités locales consacré dans notre Constitution depuis 1982.

Alors nous voulons solennellement dire à ses représentants que nous refuserons, et que la population saint-louisienne refusera, que d’autres enjeux dominent celui prédominant de la prise en compte des intérêts de nos concitoyens.
Nous sommes capables de gérer nous-mêmes notre budget, nous l’avons montré depuis 2014 et nous continuerons dans cette perspective pour parvenir à diminuer la pression fiscale sur nos contribuables comme nous nous y sommes engagés », conclut le Maire de St Louis, Patrick MALET

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, la ville de Saint-Louis dit « Non à la stigmatisation de Saint-Louis ».

 

L’opposition municipale enfonce le clou

L’opposition municipale n’a pas tardé à réagir suite aux déclarations de la chambre régionale des comptes sur l’insécurité du budget primitif 2018 de la commune de Saint-Louis. « Dans une tribune publiée le 17 avril 2018 par l’opposition municipale nous avions, à l’époque, dénoncé les mensonges que racontait l’élu aux finances relatif aux comptes de la commune de Saint-Louis », indique-t-elle.

« Nous apprenons, sans grande surprise, que la Chambre Régionale des Comptes épingle la municipalité pour leur budget primitif de 2018 qu’il qualifie  d’insincère, budget sur lequel l’opposition municipale s’est abstenue de façon unanime ». En effet, ce jour où il faut enfin rendre des comptes est peut-être arrivé plus tôt que prévu.

« Dans le sentiment d’auto satisfaction publié  par la majorité municipale le samedi 7 juillet 2018, celui-ci parle d’une amélioration du cadre de vie des Saint-Louisiens et des Rivièrois. Il se satisfait de l’état du bâti scolaire, de l’état des routes, de l’action sociale menée par le CCAS qui est aujourd’hui déficitaire, d’une future baisse des taux d’imposition … »

Et d’ajouter : « Nous ne partageons pas ce constat et nous prenons pour preuve, les grèves répétées des parents d’élèves dénonçant les conditions dans lesquelles nos enfants sont scolarisés.  Nous prenons pour preuve, la réussite scolaire et la cohésion sociale ainsi affichées par la majorité qui ressemblent, à ce jour, à un vague discours consensuel dont les bricolages en la matière sont particulièrement alarmants.»

« L’opposition municipale que nous sommes, continuera à se réunir autour de cette cause qui nous anime : défendre les intérêts des Saint-Louisiens et des Rivièrois au-delà des clivages politiques et de dire la vérité que la majorité cherche vraisemblablement à déformer », déclare-t-elle avant de s’adresser au Préfet :

« Nous demandons enfin à Monsieur le Préfet, de faire preuve de transparence envers les contribuables Saint-Louisiens et Rivièrois, sur ce que la Chambre Régionale des Comptes reproche à la municipalité Saint-Louisienne, contribuables qui durant ces dix dernières années ont été fortement impactés, dans des conditions asphyxiantes  pour le budget des familles ».

« Il est temps Monsieur le Maire, en tant que premier magistrat d’assumer pleinement vos missions, ce, dans le respect des engagements que vous avez pris auprès des Saint-Louisiens et des Rivièrois et de ne plus gouverner par simple procuration », conclut-elle.

CREDIT / Mirella Pinguin

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "Possible mise sous tutelle de St Louis : tous les services de la mairie fermés symboliquement"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Yves
Invité
Yves

I fait la boue avant la pluie la commune le toujours en déficit i fait croire st louisiens na pu déficit ça c toujours Cyril ! élections i approche i rodé peinde de moine

1848
Invité
1848

Et pourtant c’est la seule solution . Monsieur Malet s’egosille dans l’erreur qui devient faite. Partez, Monsieur. Votre honneur est sauf.

Jo de la Rivière
Invité
Jo de la Rivière

Quel honneur ?

Thierry
Invité
Thierry

Pour la population !!! Ou pour zot poche???
Hypocrite politicien toutes elu st louis

noé
Invité
noé

Si les élus n’arrivent pas à gérer les affaires d’une commune , alors ce sera le Préfet !

Bob
Invité
Bob

Pour moi ces la meilleure chose qu’il faut faire pour cette commune , mettre sous tutelle

Jo de la Rivière
Invité
Jo de la Rivière
Dans un article du 23 Mai dernier « Saint-Louis : augmentation des indemnités, bésement au sein de la majorité », qui a valu à Madame Juliana M’DOIHOMA quelques désagréments suite à sa position contre cette augmentation…. J’osai , en ce temps,un commentaire qui commençait par « A peine à l’équilibre budgétaire (si vraiment c’est le cas ????), les dérives saint-louisiennes recommencent en misouk et arrivent de nouveau sur l’espace public. La parenthèse : si c’est vraiment le cas ? reste toujours d’actualité, Apparemment La CRC se penche à nouveau sur les « bons »comptes de Saint Louis et pour cause… Quand Monsieur le Maire rappelle… Lire la suite »
Chargeurs delo
Invité
Chargeurs delo
Nous sommes là pour défendre les intérêts de la population . Nous sommes là pour servir la population . C’est grâce à nous que la commune est en déficit et avant de servir le peuple nous devons nous servir d’abord en augmentant nos indemnités et vos impôts si nécessaire . Travailler honnêtement , suer pour gagner notre vie et nourrir notre famille est au dessus de nos forces alors qu’il y a tant de fric à prendre en faisant de la politique . Compte pas sur nous pour une quelconque démission , il y a encore du lait dans la… Lire la suite »
noé
Invité
noé

Ce monsieur barbu n’a pas la tête de l’emploi … Il y a sûrement quelqu’un qui tire les ficelles … Qu’il démissionne illico ! St Louis a besoin d’un bon gestionnaire !

Jo de la Rivière
Invité
Jo de la Rivière

Un bon gestionnaire ??? La remise sous tutelle serait peut-être la solution pour éviter les décisions comme celle d’augmenter les indemnités des élus alors que l’équilibre budgétaire (si il existe vraiment ) n’est pas « renforcé » dans le temps et pour que la « mafia des responsables » qui manipulent les chiffres (d’une grande incompétence pour certains ) dans le secret des bureaux , soit « cadrée » afin d’éviter de nouvelles dérives et effusions financières aux dépens des Saint-Louisiens et des Riviérois….

Laurent
Invité
Laurent

Bah si, il a totalement la tête de l’emploi je dirais, une bonne tête d’incompétent. Il pourrait même faire une carrière fulgurante à la CGT ou CFDT avec sa tête de vainqueur !

lol
Invité
lol

Augmente zote indemnité

noé
Invité
noé

St Louis a besoin d’une vraie équipe au travail !

Yaby
Invité
Yaby

Mr MALET il est temps de poser votre démission car une mairie ne peut être commandé par 2 maires. Cela suffit de faire semblant d’avoir ramenant la commune à l’équilibre? Biensure c »est facile d’avoir un prêt et que la population va rembourser et de dire ensuite que la commune a retrouvé l ‘équilibre. Encore et encore les élus se servent avant et après le reste pour la population s’il reste encore quelque chose.
DEMISSION MR MALET

Eric
Invité
Eric

ce qu’il faudrait à St louis pour 2020 ca serait un nouveau visage. quelqu’un qui ne soit pas en lien avec les anciens maire. Un jeune.

Jo de la Rivière
Invité
Jo de la Rivière

ou une jeune……

Les indispensables
Invité
Les indispensables
Une jeune ou un jeune . Dès qu’il ou qu’elle est élu devient vite un vieux avec tous les vices qui vont avec . Ça se passe toujours ainsi . I berne à nous , le temps d’un instant , après not pois lé au feu et not canard lé noir . Zimpots i coke à nous po zot augmente zot indemnité et avantage po rempli zot gros ventre . Zot la remarqué que lé rare i voit un élu ou une élue maigre . Zot y devrait essayer comme j’aime pendant 15 jours .
Jo de la Rivière
Invité
Jo de la Rivière

« Service minimum assuré » d’un service déjà plus que minimum assuré habituellement , ça représente quoi au final ??????? une réduction effective de la pause café quotidienne ou des pauses pipi , ou des pauses « remaquillage » , ou des pauses « cochage de grilles » , ou des pauses « smartphone » , ou des pauses « moucatage » et « la di la fé » , ou encore des pauses « soldes actuelles » à ne pas manquer ….. ??????

HOARAU Maximin
Invité
HOARAU Maximin
Arrêtez de prendre la population en otage , elle souffre suffisamment et tout cela à cause de votre mauvaise gestion depuis plusieurs décennies vous et vos prédécesseurs , vous nous méprisez mesdames et messieurs les élus , vous jouez avec les sentiments des plus faibles tout en profitant de cette situation , les Saint Louisiens et Rivierois en ont assez et sauront vous sanctionner le moment venu . Vous aussi Mr Robert , vous n’avez rien à faire à Saint Louis vous avez mieux à faire à Saint Leu peut être a donner un coup de main à votre frère… Lire la suite »

Derniers de Actualités

Aller en Haut