Pour embêter cette dame, il informe les gendarmes et les pompiers qu’elle est morte

dans Actualités/Infos Réunion

Cette histoire tout simplement incroyable a été entendue sur les ondes de Free Dom: ce matin, les gendarmes et les pompiers sont arrivés chez cette femme. Ils auraient reçu un appel téléphonique les informant qu’elle est décédée. Cette dame raconte qu’Arrivés à son domicile, les gendarmes et les pompiers étaient surpris de la rencontrer en pleine forme.

Après avoir expliqué la raison de leur déplacement, les gendarmes ont montré à cette femme le numéro de téléphone de l’informateur. Elle a tout suite reconnu le numéro, parce que cela fait trois jours que la personne qui se trouve au bout du fil l’embête.  Lasse des appels incessants et du comportement de cet individu mystérieux, elle a décidé de ne plus répondre. Et voilà qu’il annonce alors la mort de cette dame à la gendarmerie.

Cette dame a déjà porté plainte contre cet individu auprès de la gendarmerie. Les forces de l’ordre seraient également à la recherche de cet individu car,  il devrait payer les frais de déplacement des pompiers.

 

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Pour embêter cette dame, il informe les gendarmes et les pompiers qu’elle est morte"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Jo de la Rivière
Invité
Jo de la Rivière

Quand ils l’auront trouvé , j’espère qu’en plus des frais de déplacement des pompiers, il sera poursuivi pour fausse déclaration aux forces de l’ordre et pour harcèlement , que la plainte de cette dame ne restera pas sans suite. Faire un exemple et médiatiser pour dissuader les cinglés de son genre de faire la même chose en toute impunité…

marie
Invité
marie

Certains debile sur cette terre merite une bonne correction . Fo lui donnez une tres grosse amendeet lui faire reler les frais de deplacement. Au moin la prochaine fois il jouerait moins a faire oe malin. Lilou la eu o tel pk il a raccrocher . Falait lui dire c est pour un jeux . On aurais vu son ti manege. Ou derriere les pris ds un sac sa.