Duel Macron-Le Pen, la réaction des élus réunionnais audio et vidéo

dans Actualités/Infos Réunion/Politique/Présidentielles

Gilbert Annette, soutien d’Emmanuel Macron et maire de Saint Denis

 

Jean Claude Otto Bruc, représentant FN Réunion

 

Jean Paul Virapoullé, maire de Saint André et soutien de François Fillon

 

Claude Hoarau, ancien maire de St Louis, et soutien de Benoît Hamon

 

Thierry Robert, maire de St Leu et soutien d’Emmanuel Macron

 

Didier Robert, Président de la Région Réunion

Les Français se sont exprimés. Ils ont choisi les deux candidats qui seront présentés au second tour de ces présidentielles.

Je prends acte de ce choix et je le respecte naturellement.
Le contexte particulier de cette campagne a incontestablement pesé sur le résultat de ce scrutin.

Près de 20% des Français ont porté leur voix et ont accordé leur confiance à François Fillon. Cela n’aura pas suffi pour permettre au candidat de la droite et du centre de se qualifier. Je veux ici saluer son engagement, son courage et sa détermination dans une campagne d’une rare violence.

Je veux remercier l’ensemble des électeurs qui ont fait le choix du candidat soutenu par la plate- forme de l’Union de la droite et du centre ici à La Réunion.
Je veux aussi saluer l’engagement des élus de la plateforme, de l’ensemble des militants d’Objectif Réunion, des Républicains et de l’UDI.

Le résultat dans notre île traduit pour une large part le désarroi et la colère de beaucoup de Réunionnais. Je le comprends et je l’entends. Pour ma part, je continuerai à me battre au quotidien à leurs côtés pour faire entendre notre voix à Paris, pour que nous ne soyons pas « les oubliés » du développement comme cela a été le cas pendant ces cinq dernières années.

L’enjeu de ces présidentielles est évidemment déterminant pour notre pays, pour notre île.
Les valeurs qui sont les miennes, le projet que je défends depuis 2010 me conduisent naturellement, en pleine responsabilité, à tout mettre en œuvre au cours des prochains jours pour faire barrage aux extrêmes et défendre La Réunion dans l’Europe. Le Front National conduirait la France et La Réunion à un véritable chaos. Je ne le veux pas pour tous nos compatriotes.

Je leur demande aussi de garder une vraie vigilance et engagement total pour que le projet que nous défendons ensemble soit soutenu à Bruxelles et à Paris demain.
Je garde foi en l’avenir parce que je crois à la réussite du développement pour chacun d’entre vous.

Nassimah DINDAR, Présidente du Conseil Général
Je tiens en tout premier lieu à remercier l’ensemble des électeurs qui se sont mobilisés poursoutenir le candidat de la Droite et du Centre, François Fillon.

La France a tranché, faisant le choix de la rupture en ne retenant pas les candidats des deux grands partis qui ont marqué la politique française sous la Vème République.

J’adresse ainsi mes félicitations à Emmanuel Macron pour sa qualification au second tour de l’élection présidentielle.

Je tiens à exprimer ma profonde inquiétude face au score historique du FN enregistré sur l’île.
Je ne doute pas que ce score ne reflète pas une adhésion des Réunionnais aux thèses défendues par le Front National. Mais ce score interroge, et par ce qu’il nous interpelle nous devons nous remettre tous en cause. Comment et pourquoi la Réunion, terre d’exemplarité multiconfessionnelle et multiculturelle, terre de partage et d’excellence du vivre ensemble en est-elle arrivée là ?

Dans ce second tour qui opposera Emmanuel Macron à Marine Le Pen, les Français sont face à un choix engageant pour leur avenir. La Réunion doit être la terre de la grande mobilisation républicaine.

La France que nous aimons n’est pas la France que le Front National veut nous imposer, une France de haine et d’intolérance, une France de la faillite et du chaos.

J’appelle les Réunionnais à faire le choix de la responsabilité en faisant barrage au Front National en votant pour Emmanuel Macron !

 André Thien Ah Koon, Maire du Tampon

La tendance AU TAMPON

Taux de participation : 63,45%

SCORE DE LEPEN et MÉLENCHON
Le vote de Le Pen ET de Mélenchon est un phénomène de rejet général profond de la politique qui est conduite jusqu’à présent, en matière économique et sociale.
C’est la confirmation de la gravité d’une situation que nous connaissons quotidiennement en tant que Maire ; que nous avons toujours dénoncé.
Exemple : Prenons le cas :
– De l’illettrisme,
– Des hôpitaux, des urgences, des soins, les conditions dans lesquelles les gens sont mal soignés,
– Suivi des malades,
– Des prisons
– De nos écoles
– Du chômage,
– Du logement,
– Les retraités
– Des jeunes qui fuient notre pays
– La fuite des capitaux à l’étranger
– L’installation de nos entreprises à l’étranger, encouragé par l’argent de la République,
– Le désespoir des agriculteurs (canne à sucre, maraîchers, etc), des éleveurs (bovins et porcins), des planteurs en général,
La France ne peut plus aider les planteurs de cannes sans l’accord de l’Europe. La France a perdu sa souveraineté. C’est Bruxelles qui décide. Un État doit être souverain de son pouvoir.

LE VOTE DES EXTRÊMES
C’est un vote de contestation qui est né du chômage des jeunes, abandonnés. Cette situation est l’expression d’un vif mécontentement général. Dans notre commune du TAMPON en 2012, traditionnellement de droite, la population a voté à 62% au 2e tour pour le candidat socialiste, Hollande. C’était déjà le grand symbole d’une grande espérance que la population a lancé et que le gouvernement n’a pas su saisir.
Cette espérance a été bafouée, ignorée, par les gouvernements successifs. Et la population a été trompée. Le vote des extrêmes est un vote de grand mécontentement et de grande déception.
Ce n’est pas surprenant que la population lance aujourd’hui, un grand cri de désespoir.
Les élus de terrain sont bridés. La population étouffe dans la bureaucratie et la paperasse administrative. Il appartient aux responsables politiques de prendre en considération et de ne pas continuer à les ignorer. Notre position et celle de notre équipe sera connue sous 48 heures. On a connu une crise économique grave, une crise politique grave. Tous les hauts responsables doivent en prendre conscience.

Olivier Hoarau, Maire du Port

La responsabilité républicaine des Français s’est exprimée à l’occasion de l’élection présidentielle.
Elle désigne Emmanuel MACRON et Marine LE PEN pour accéder au deuxième tour du scrutin.
Ce choix n’est pas celui des Réunionnais, ni celui des Portois.
En revanche, il désigne délibérément les électeurs qui ont confié leur suffrage à Jean Luc MELENCHON comme la première force politique de la Réunion.
La droite Réunionnaise après avoir soutenu un candidat, puis son contraire, prend de plein fouet le désaveu de son électorat.
Les Réunionnais ont entendu notre appel au premier tour, ils seront au rendez vous du Front Républicain du deuxième tour.

Joseph SINIMALE, Maire de Saint-Paul

La démocratie s’est exprimée et les Réunionnais sont venus voter en masse. Je les en remercie. Ils ont compris que les enjeux étaient forts pour notre pays et pour notre île.

Comme les autres élus de la plateforme de la Droite Réunionnaise, je soutenais le vainqueur des primaires de la Droite – François Fillon.

Malgré les difficultés qu’ont rencontrées notre candidat, j’ai jusqu’au bout mené campagne en sa faveur. Je dois l’avouer cela a été très difficile !

Je remercie d’ailleurs les Saint-Pauloises et Saint-Paulois d’avoir permis à notre candidat François Fillon d’obtenir près de 21 % des voix, même s’il arrive en 2 ème position sur notre commune.

Malgré cela, notre candidat qui n’accède pas au 2 ème tour.

Dont acte !

Je lance un appel à la Droite locale et Nationale – Il nous faut reconstruire notre parti depuis la base et préparer les futures échéances.

Tournons la page et repartons d’une feuille blanche. Pour ce qui concerne le choix du candidat à soutenir au 2 ème tour, nous devons nous engager contre l’extrême droite et derrière le candidat pro-européen.

PLR Réunion

Les urnes ont rendu leur verdict. Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés pour le second tour des élections présidentielles.

Le mouvement Pour La Réunion (PLR) appelle les Réunionnais à faire barrage au Front National et à voter pour Emmanuel Macron le dimanche 7 mai 2017.

Les premiers résultats montrent que cette élection est un camouflet tant pour la droite nationale que locale.
L’autre enseignement du scrutin est l’excellent score de Jean-Luc Mélenchon.

Comme nous l’avions espéré une gauche rassemblée aurait pu être qualifiée au second tour. Le PLR reste dans l’attente des résultats définitifs pour une analyse exhaustive du scrutin.

Monique Orphée, Députée de La Réunion

Les Françaises et les Français ont qualifié Emmanuel Macron et Marine Lepen pour le second tour de l’élection présidentielle.
Nous ne pouvons nous réjouir de l’arrivée de Marine Lepen au second tour de cette élection. Elle prétend défendre les petites gens mais c’est faux ! Demain si elle applique son programme, les territoires ultra-marins ne bénéficieront plus des subventions européennes ce qui signifie plus d’hôpital, plus de routes, plus de maison de santé chez nous. Elle souhaite rétablir la peine de mort. Elle veut supprimer le droit à partir plus tôt à la retraite lorsque l’on a effectué un travail pénible. Est-ce que ce sont vraiment des mesures qui aident les Françaises et les Français ? Bien sûr que non.
Par ailleurs, son élection est une menace pour notre vivre ensemble par la stigmatisation et la xénophobie dont cette candidate fait preuve. Nous sommes une petite île, fière de notre métissage qui nous a prodigué des valeurs de tolérance, d’acceptation de l’autre et de fraternité. C’est là notre force et notre richesse. C’est une part entière de notre identité. Ne la laissons pas détruire ce patrimoine réunionnais qui nous est si cher.
J’appelle tous les citoyens à prendre la mesure de la gravité de sa possible victoire le 07 mai prochain. Ce serait une catastrophe pour le pays pour les raison que j’ai évoquées plus haut et pour bien d’autres encore.
Pourtant, la France peut faire le choix du progrès et de la protection. Emmanuel Macron est le candidat qui peut redonner espoir à notre société. Les classes moyennes paieront moins d’impôts avec la suppression de la taxe d’habitation. Les jeunes auront un accès plus grand à la culture. Chacun aura droit à une formation adaptée pour accéder ensuite à un emploi. Un vaste plan de logements sociaux va être lancé. Les petites retraites et l’allocation handicapée vont être augmentés.
Le choix que j’ai fait d’avoir soutenu Emmanuel Macron depuis plusieurs semaines a été responsable. A la fois, lui seul a un programme qui correspond aux besoins et aux attentes des Réunionnaises et des Réunionnais et il est le seul à pourvoir faire barrage au Front National. J’appelle tous les électeurs qui se retrouvent dans notre devise Liberté, Égalité, Fraternité à se déplacer massivement dimanche 07 mai pour soutenir Emmanuel Macron.

1 Commentaire

  1. Quand les politiques ont le pouvoir dans mains après les élections ils piétinent le peuple et en particulier les plus faibles socialement et en jour où nous leurs retournons la claque par la voie des urnes….. 1er ministre disait je cite « c’est pas la rue qui gouverne  » le peuple répondit ah bon !! Et maintenant alors…?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*