Quatre Réunionnais sur dix sous le seuil de pauvreté

dans Actualités/Infos Réunion

À La Réunion, 40 % des Réunionnais vivent, en 2014, sous le seuil métropolitain de pauvreté (proche de
1000 euros par mois et par unité de consommation – UC), soit 332 000 personnes. Le taux de pauvreté est trois fois plus élevé qu’en France métropolitaine (14 %). L’absence de revenus d’activité, plus fréquente avec un chômage prégnant, la monoparentalité et la jeunesse de la population renforcent le risque de pauvreté. En particulier, la moitié des enfants vivent dans un ménage pauvre.

Des inégalités plus importantes à La Réunion
D’un bout à l’autre de l’échelle des revenus, les niveaux de vie à La Réunion sont bien plus faibles qu’en
France métropolitaine. La moitié des Réunionnais vivent avec moins de 1 150 euros par mois et par UC. Ce niveau de vie médian est inférieur de 30 % à celui de la métropole. Les inégalités de revenus sont plus marquées sur l’île, les ménages réunionnais les plus modestes ayant des revenus particulièrement faibles. Après Paris, La Réunion fait partie des départements français où les inégalités sont les plus marquées.

L’Est, microrégion la plus pauvre
En termes de pauvreté, la hiérarchie entre microrégions reflète l’inégal accès à l’emploi : la pauvreté est plus marquée dans l’Est avec 46 % de ses habitants sous le seuil de pauvreté contre 33 % dans le Nord, région la moins touchée. En effet, l’Est souffre le plus du manque d’emplois, avec seulement 41 % des personnes de 15 à 64 ans en emploi contre 49 % dans le Nord. Les inégalités entre les revenus les plus faibles et les plus élevés sont quant à elles plus fortes dans les microrégions comme le Nord, même si les niveaux de vie y sont les plus élevés de l’île. Les revenus des ménages les plus défavorisés sont assez homogènes d’une microrégion à l’autre puisque essentiellement constitués par les minimas sociaux.

La redistribution réduit les inégalités et la pauvreté
Sans le versement des prestations sociales et le prélèvement des impôts directs, plus de la moitié des
Réunionnais (51 %) vivraient sous le seuil de pauvreté. Le niveau de vie de nombreux Réunionnais dépend ainsi fortement des prestations sociales et plus particulièrement des minima sociaux. Bien plus encore qu’en métropole, la fiscalité et le versement des prestations sociales jouent un rôle important dans la réduction des inégalités : la redistribution permet d’atténuer les inégalités de 30 %. Le poids des prestations sociales dans le revenu disponible est nettement supérieur à La Réunion par rapport à la métropole : 16 % contre 6 %.

4 Commentaires

  1. Na plus de 50 millionnaires a st andré… Ca laisse réfléchiir quand meme non ?
    Beaucoup de pauvres sans revenu. Et beaucoup de gens qui ont des terrains mais aucun revenu. Propriétaire de leur maison, mais aucun revenu. Certains sont obligé de vendre chaque année des parcelles de terrains pour pouvoir payer l’impot .. et perdre chaque année un peu plus.

    Mais pour moi on est pas pauvre quand on gagne 0€ par mois mais que la famille possede des hectares, des maisons, etc.

    Et y a ceux qui ont rien, ni terrain , ni maison, ni job, ni formation. Le system impose de plus en plus son jeu. Le capitalisme veut que sois on gagne de l’argent serieux soit on est pauvre tellement on se fait taxer.

  2. Ce qui est encore plus grave, c’est l’acceptation de cette situation par tous. Ceux qui ont la capacité de faire changer et bouger les choses restent indifférents à cette précarité, cette injustice qu’on ne tolèrerait jamais dans l’hexagone. L’indécence de la prime de vie chère pendant que d’autres vivent avec ce qu’on ose appeler des prestations, mais que l’on jette symboliquement au visage de ceux qui n’ont malheureusement pas d’autre choix que d’en être destinataires à part quelques escrocs bien organisés. Même le pourboire n’a pas cette nuance de mépris que l’on ressent // RSA.
    Ceux qui créent des emplois ont juste oublié que dans chaque être humain, il y a des compétences et des ressources et que chez nous devant notre porte , il y a des milliers de gens qui attendent juste qu’on leur fasse confiance et qu’on leur donne leur chance.Malheureusement , pour un grand nombre de ceux qui recrutent, le mythe du savoir faire extérieur systématique, la suspicion, le Omo lave plus blanc que blanc de Coluche ont la dent dure.
    On entend tous les jours, nous sommes en France, nous sommes tous Français, alors allons y , relevons ensemble le défi, donnons la même chance à tous, faisons confiance à nos enfants et arrêtons de vider notre île pour la remplir avec le miroir aux alouettes. Appliquons le Liberté, égalité, fraternité, soyons solidaires, l’avenir de notre île est à ce prix, dérisoire mais plein d’espoir.

  3. bjr zot toute en sperant qu ont v a bien me comprendre voila l histoire d notre vie sur LILE DE LA REUNION depuis notre arriere et encore arriere des grand parent ils ns ont toujours dit que plus les annees passe et plus ns seront des esclaves pour ses lois et droit française ils ns ment et ns vole ses h politique et ça continue avant chaque election ils te promet de te donner un coup de main mais au font ta pas compris apres les élections c était un coup de sabre pour t enlever les pied afin que t avance pas je suis en metropole depuis 1980 j était qu une fois dans mon ile ça m a fait tres heureux mais depuis que LADOM c est en place je me suis dit enfin merçi un reunion est venu en tete du pouvoir car j ai fait de demarche pour l aide et jusqu a present toujours pas reponse je pense QUE C EST ENCORE UN BAISEUR PAQUET CELUI LA alors je dit a toute les gens de la reunion France ou ailleur boucher vos oreille pour ne pas entendre les conneries puique nos sont déjà boucher COURAGE COURAGE CREOLE

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*