Quatrième circonscription: La grande inconnue après le retrait de Patrick Lebreton

dans Législatives/Politique

Jusqu’ici, cette circonscription était toute acquise à la gauche et plus précisément à Patrick Lebreton (Progrès/PS). Le maire de Saint-Joseph a toujours régné en maître sur ces terres sudistes, sans doute un peu aidé aussi par le maire de droite de Saint-Pierre Michel Fontaine, de la même façon que Jean-Paul Virapoullé dans la 5ème circonscription a toujours donné un coup de pouce au socialiste Jean-Claude Fruteau. Cette fois, la donne n’est plus la même car si Patrick Lebreton avait l’habitude de gagner dès le premier round, tout laisse à penser maintenant que la bataille devra se jouer en deux temps. Patrick Lebreton ayant décidé de ne plus briguer de mandat à l’Assemblée nationale, préférant se consacrer entièrement à sa mairie de Saint-Joseph. Même s’il va suppléer Virginie Gobalou, initialement pressentie dans la 7ème avant d’être « déplacée » par le PS pour ne pas gêner le PLR Emmanuel Séraphin (accord des régionales oblige), Patrick Lebreton ne sera plus dans la course en première position. Or, Gobalou n’est pas Lebreton. Gobalou est une élue, conseillère municipale de l’opposition à Saint-Pierre. Mais celui que le maire de ladite commune a positionné dans cette circonscription n’est pas une petite pointure. Il s’agit de David Lorion, un adjoint de poids, universitaire et vice-président de la Région. David Lorion est le candidat de la plateforme de la droite soutenue donc par « LR », « UDI » et « Objectif Réunion ». Sans doute que les « dissidents » Hermann Rifosta et Bernard Von-Pine, les deux candidats divers droite (en pétard contre Michel Fontaine) lui prendront-ils un peux de voix, mais on sait que le maire de Saint-Pierre a mis personnellement tout son poids dans cette bataille électorale en faveur de son poulain Lorion. Faut-il rappeler que Michel Fontaine est aussi le seul maire de droite à La Réunion  à avoir « tenu » son électorat à la présidentielle. Bien que Sarkozyste, il a été discipliné jusqu’au bout en soutenant le vainqueur des primaires, à savoir François Fillon qui, malgré une campagne nationale plombée par les affaires, a terminé premier à Saint-Pierre au premier tour du scrutin devant Jean-Luc Mélenchon (France Insoumise) et Marine Le Pen (Front national). Et il n’est pas dit que Philippe Ghanty (FN) et Corine Bédier (France Insoumise) vont capitaliser les voix de leur leader charismatique dans le cadre de ces législatives. Le poste de député pourrait ainsi être disputé entre David Lorion, le candidat de la plateforme de la droite et Virginie Gobalou, qui fera sûrement le plein de voix à Saint-Joseph, grâce à son suppléant. Il faudra également surveiller le score du communiste Max Banon. En 2012, Elie Hoarau avait totalisé 15, 47% des voix, un score non négligeable. Rappelons que « La République en marche » a investi dans ce canton Anaïs Patel, l’attachée parlementaire du socialiste Jean-Jacques Vlody. A l’image de son mentor national, elle est jeune, belle, charmante, sans doute dynamique, mais les législatives n’ont rien à voir avec un concours de beauté.

Quatrième circonscription: Les cantons de Petite-Ile, de Saint-Joseph 1, Saint-Joseph 2, Saint-Pierre 1, Saint-Pierre 2, Saint-Pierre 3 et Saint-Pierre 4

 Les 12 candidats

–       David Lorion

–       Virginie Gobalou (PS-Progrès)

–       Corine Bédier (France Insoumise)

–       Philippe Ghanty (FN)

–       Anaïs Patel (La République en Marche)

–       Maximin Banon (PCR)

–       Hermann Rifosta (Divers droite)

–       Bernard Von-Pine (Divers droite)

–       Danon Lutchmee Odayen (EELV)

–       Jean-François Sarpedon (Parti écologiste)

–       Sophie Sénac (UPR)

–       Serge Latchoumanin (Lutte Ouvrière)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*