Ratenon : « Macron tueur social en série »

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

Décidément, le député de la 5ème circonscription semble avoir trouvé une source d’inspiration inépuisable en la personne du chef de l’Etat, comme en témoigne son nouveau communiqué de presse : « après le rouleau compresseur anti-social que j’ai dénoncé la semaine dernière, aujourd’hui le Président de la République s’est illustré en tant que véritable tueur social en série. Comment le qualifier autrement quand il s’attaque au code du travail, aux allocations logement, aux contrats aidés, à la construction des logements, aux retraites, aux EHPAD, aux hôpitaux? Etc.

Voilà qu’aujourd’hui, il estime  « qu’on met un pognon de dingue dans les minimas sociaux et les gens ne s’en sortent pas ». Oui, on dépense « un pognon de dingue » monsieur le Président mais pour les riches

que vous gavez sans contrepartie et sans effet positif sur l’activité du pays. Mettre trop de pognon dans les minimas sociaux? Alors qu’à la Réunion près de la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Sans ces aides, quelle aurait été la situation?
Comment les gens se seraient-ils logés? Comment vivraient-ils dans un département avec un taux de chômage de 25% ? Comment les enfants auraient-ils pu suivre une scolarité dans de bonnes conditions?

En réalité, Macron s’attaque aux plus pauvres pour pouvoir faire des cadeaux à ses amis riches. Notre modèle social est efficace. Il permet de redistribuer les richesses et de réduire les inégalités. Il permet de réduire la pauvreté. Responsabiliser les allocataires des minimas sociaux? Ils le sont déjà trop. Macron veut-il un bracelet électronique pour contrôler ces personnes? Je condamne ces propos humiliants, stigmatisants. La population doit résolument entrer dans la lutte et combattre le système Macron qui consiste à faire subventionner les riches par les pauvres ».

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Ratenon : « Macron tueur social en série »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
noé
Invité
noé

Il est vrai que les « distributions » d’aides diverses gratuites aux personnes pouvant bosser (en bonne santé) font des esclaves dociles , paresseux , qui ont de l’énergie à dépenser pour voler , taper , violer , brutaliser … les autres ! de plus ils se font un pognon pas possible avec les ti bizeness de zamal et autres drogues ! Beaucoup de ces « receveurs » des aides roulent en grosses voitures neuves et polluent les routes lors de leurs promenades quotidiennes … Qu’on cesse de donner sans rien en échange ! Vive Macron !

noé
Invité
noé

Ratenon a raison ! cessons de distribuer des aides sans contrepartie de formations ou de boulot !

david
Invité
david

Au contraire l’ami, qu’ils restent chez eux, ça fera plus de place pour ceux qui veulent réellement bosser !

invité
Invité
invité
je n’ai pas voter pour macron mais la dessus il a raison , plus on donne et les gens sont toujours aussi pauvre , car aux lieux d’acheter de quoi manger et payer les factures, beaucoup mais pas tous heureusement achète drogues ,alcool, cigarettes ,ect… . pour freiner la pauvreté donnons un plafond concernant les préstations par rapport au nombre d’enfants , car beaucoup font des enfants pour les allocations et c’est une vérité ! ils s’ent occupe pas se qui font des futurs délinquants qui eut aussi refont comme leurs parents et sa devient une chaîne sans fin .cela… Lire la suite »
Sextan
Invité
Sextan

«… , car beaucoup font des enfants pour les allocations et c’est une vérité !»
Vous ne croyez pas si bien dire !
Au stade où nous en sommes, la vérité n’est plus qu’un lointain souvenir, place à l’axiome !

Paille en queue
Invité
Paille en queue

Le problème avec les gourvernements qui se succèdent c’est qu’ils se gavent à coup de très gros salaires (ce qu’ils trouvent normal) de facilités en tout genres (logements, voyages en veux tu en voilà, et j’en passe) ça coûte énormément à l’état et donc pour continuer leurs rythmes de vie ils ponctionnent sur ceux qui n’ont pas le choix (le peuple). C’est comme ça depuis la nuit des temps!