Réforme des modalités d’inscription sur les listes électorales

dans Actualités/Infos Réunion

Depuis le mardi 12 mars 2019, un nouveau téléservice a été déployé à l’attention de tous les électeurs. La téléprocédure d’interrogation de la situation électorale (ISE) permet à chaque citoyen de vérifier sa commune d’inscription et le bureau dans lequel il est inscrit pour voter, à partir de tout support numérique connecté (ordinateur, tablette, smartphone). Si l’électeur n’est pas retrouvé par cette application, il sera invité à contacter sa commune d’inscription ou à déposer une demande d’inscription sur les listes électorales sur le même site.
Ce téléservice est disponible sur le site www.service-public.fr à l’adresse suivante :https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34687

Ce nouveau service participe aux simplifications apportées par la réforme de la gestion des listes électorales introduites par les lois du 1er août 2016. L’ensemble de ces dispositions facilitent l’accès au vote en permettant une inscription sur les listes électorales au plus proche du scrutin. Pour l’élection des représentants français au Parlement européen, prévue le 26 mai prochain, il est possible de s’inscrire ou de changer de commune d’inscription sur les listes électorales jusqu’au 31 mars 2019.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Merlucharoonoe Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
noe
Invité
noe

Celles et ceux qui ne votent jamais ne doivent plus pouvoir parler « politique » ! En France il y a plein de paresseux qui préfèrent les plages qu’aller voter , car ça se passe le dimanche ! En Corée du Nord tout le monde vote … plus de 99,999 de votant à la dernière élection !

Merlucharoo
Invité
Merlucharoo

noe, noe, noe tu es trop fort pour moi, trop faible pour la France : tu imagine, je ne vais plus voté depuis 1995 et je suis donc un paresseux : NON pas du tous Monsieur noe , c’est que depuis 1995, je n’ai vraiment plus confiance dans nos politiciens véreux.