[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

Réforme du Bac : « La sélection plutôt que la pagaille organisée du tirage au sort ? »

dans Courriers des lecteurs

Courrier d’un militant de La Réunion insoumise :

« Il aurait suffi d’adapter les moyens d’accueil des universités à la croissance démographique de la population (153 000 étudiants supplémentaires depuis 2010, 45 000 en 2018 et 200 000 d’ici 2024).Mais les annonces budgétaires du gouvernement pour le quinquennat à venir prolongeront cette trajectoire de désinvestissement de l’État dans la formation de la jeunesse.La dépense publique rapportée au nombre d’étudiants ne cesse de baisser: 10% en moins en dix ans.

Ors, le gouvernement, ne s’embarrassant pas des règles de démocratie, a activé la sélection des bacheliers avant même que la loi ne soit adoptée par le Parlement !

Donc lundi 22, les lycéens ont découvert la plateforme «Parcours Sup», destinée à mettre en place la sélection à l’entrée à l’Université Les universités devront examiner des milliers de vœux, (8 millions, chacun des 800 000 bacheliers formulera 10 vœux) sans aucun moyen supplémentaire. Chaque dossier contiendra les bulletins de notes, une lettre de motivation et l’avis du conseil de classe, qu’il faudra lire et trier. Dans ces conditions, les effets de réputation des lycées d’origine deviendront rapidement critères de tri; Tri social: les bacheliers favorisés partiront avec un avantage supplémentaire du fait que leurs lycées ont bonne réputation. La réforme du baccalauréat qui sera bientôt ouverte aggravera ce phénomène. Il faudra avoir le bac du bon lycée dans la mesure où le contrôle continu va remplacer l’examen et n’offrira plus garanties d’égalité nationale du précédent.

De plus les universités sont invitées à préciser localement leurs critères de sélection. Différents selon les établissements, ils aggraveront la concurrence et un même diplôme aura une valeur différente s’il est délivré par une université ou une autre. Les universités à la meilleure réputation sélectionneront les lycéens venant des lycées à la meilleure réputation.

Que deviendront nos jeunes Réunionnais, alors que les termes, quoiqu’injustifiés, «bac cocotiers, licence cocotiers» sont déjà courants, dans un système qui amplifiera les inégalités entre les biens nés bien logés et les autres? »

DD, mère insoumise

Tags:

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

Derniers de Courriers des lecteurs

Aller en Haut