[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

Affaire Cimendef : H.Bello et E.Bareigts relaxées

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

Huguette Bello et Ericka Bareigts étaient convoquées devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis ce vendredi, assignées par le Conseil Régional pour intrusion au sein du bâtiment Cimendef à St Paul.  Elles ont , à l’issue de l’audience, été relaxées toutes les deux de cette « violation de domicile ».

C’était le 3 mars dernier, les députées Huguette Bello (PLR) et Ericka Bareigts (PS) décident de rendre visite à l’ex médiathèque Cimendef, que la Région a transformé en Conservatoire à rayonnement régional (CRR). Les deux parlementaires souhaitent visiter le bâtiment et notamment la partie encore en travaux, histoire de « dénoncer le gaspillage de l’argent public ». S’ensuit une altercation avec le vigile qui a eu les consignes de son employeur (La Région) d’interdire tout accès. Le jour même, face à la presse, les deux députées dénoncent « les méthodes violentes d’un autre temps» employées par la collectivité régionale face à des visiteurs.

Ecoutez Huguette Bello

Ecoutez Ericka Bareigts

De son côté, la Région parle « d’agression » de la part des deux parlementaires.

Dans un communiqué intitulé « point sur la procédure de dépôt de plainte suite à l’intrusion et aux menaces proférées au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Paul », le président de Région Didier Robert a informé, hier, qu’elle maintenait son intention de traduire les deux députées devant la justice. Voici son communiqué : « Je maintiens à ce jour que le comportement et les actes de violences commis le samedi 3 mars au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Paul, par des députées dépositaires du respect de la loi, sont indignes de parlementaires représentant à la fois la République et la population réunionnaise.

Il me semble nécessaire de rappeler à ce moment bien précis qu’aucun élu n’est au-dessus des lois de la République. La violence et l’intimidation sont des méthodes du passé n’ayant plus cours aujourd’hui.

Les actes d’agression en direction d’un gardien dans le cadre de ses fonctions ne sont pas excusables et particulièrement indignes de la part  de deux parlementaires qui ont perdu leur sang froid.

Une procédure de dépôt de plainte est en cours à l’encontre des Députées Bello et Bareigts. Une citation directe leur ayant été déposée par voie d’huissier. Citation directe également posée ce vendredi 16 mars auprès du Procureur de la République.

Il est retenu un délit d’intrusion au domicile d’autrui (article 432.8 du Code Pénal) avec menaces proférées à l’encontre d’un agent chargé d’une mission de service publique. »

« Même pas peur », répliquent Huguette Bello et Ericka Bareigts. La députée et conseillère régionale Huguette Bello affirme avoir prévenu la Région de cette visite du 3 mars et se dit étonnée d’avoir été « reçue » sur site, le 3 mars, par une trentaine de « gros bras qui seraient employées par le conseil régional ».

Y.M.

 


RÉACTION DE L’UFR, UNION DES FEMMES RÉUNIONNAISES

Elles sont députées. Elles sont engagées . Elles soutiennent un collectif de citoyens qui militent contre l’illettrisme et le gaspillage d’argent public.L’Histoire se souviendra de cet homme qui conteste la légitimité de deux députées parce qu’elles sont des femmes. L’Histoire se souviendra de cet homme qui choisit d’attaquer ces deux femmes, députées, solidaires d’une action citoyenne, ce samedi 3 mars 2018.
Il assigne ces deux femmes, Mesdames Bareigts et Bello devant le tribunal correctionnel.

Nous nous souviendrons aussi du message très clair que le Président de  la Région Réunion adresse à ces deux femmes. Le 8 mars 2018, JournéeInternationale des Droits des Femmes, il envoie un huissier porter à chacuneune assignation. Cet acte est déjà un message, plus qu’une mise en garde,c’est un rappel à l’ordre. Parce qu’il est vexé qu’elles n’aient pas docilementobéi à sa consigne immotivée et injustifiable, il veut leur infliger unecorrection dont elles doivent se souvenir !
Nous, les femmes de La Réunion, nous nous souviendrons que le 8 mars est une date qui dérange, même en 2018. Nous, les femmes de La Réunion, nousnous souviendrons de ce message et de cette attaque qui visent deux d’entrenous. Avec elles, nous disons que NON, nous refusons d’être cantonnées aurez-de-chaussée et d’obéir à des consignes absurdes.

Nous sommes nombreux à ne pas nous reconnaître dans les attaques et la posture rétrogrades du Président de la Région Réunion. Elles témoignent d’unlourd retard dans les mentalités d’une partie irréductible et marginale de laclasse politique, à l’égard des femmes, surtout envers celles qui sontengagées.
Nous nous souviendrons c ar il nous faut enfermer cet acte dans les annales des sombres forfaits de notre histoire qui font honte à notre peuple. Il nousfaut guider nos enfants et les aider à dépasser ces ténèbres. Il nous fautéduquer, même si le pouvoir nous refuse d’accéder au savoir. Il nous fautnous élever, malgré tout.

Pour l’Union des Femmes Réunionnaises
Evelyne CORBIERE
Secrétaire Générale

 

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Affaire Cimendef : H.Bello et E.Bareigts relaxées"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
THOR
Invité
THOR

Ridicule ! et dire que l’avocat de la Région sera payé par nos impôts ! vivement qu’on en finisse et que les nouvelles élections régionales chasse ce comique de la direction de la pyramide renversée.

Mono
Invité
Mono

Franchement tout ça pour cette affaire. Il faut arrêter là.C’est ridicule. Mettez l’orgueil de côté excusez vous mes dames et mettez un pouce au garçon pour qu’il retire sa plainte. Lamentable ces gosses

SUBITE
Invité
SUBITE

Abat la dictature……. Nos impôts de doit pas servir à régler les débauches de campagnes électorales….Ni à entretenir,la famille royale du Conseil Régional de la Réunion…..

ORBITEJUNIOR
Invité
ORBITEJUNIOR

Qu’à peine le budget voté, ça y est! il commence à le lapider,à des fins de campagne électorale…
Dans un langage Populaire «  » Amplifiez les portées de cette poudrière…. » »
Vous ne pourrez plus faire marche arrière….Vous foncez droit dans le mur…

ORBITE
Invité
ORBITE

Frédéric Chopin…Alors,??
On cherche à embourgeoiser……QUI ???… La classe des Pierres… Paul…JACK…?????
C’est ça… qui ne faut pas qu’on voit……

stdenisnombrilreunion
Invité
stdenisnombrilreunion

“Il est retenu un délit d’intrusion au domicile d’autrui …”
Nous sommes à la médiathèque de Saint Paul, lieu public pour l’accession à la connaissance…
Un vigile, une porte fermée face à deux Députés en mission annoncée en bonne et due forme…
Voilà une phrase qui en dit long…
C’est dans ces moments pareils que j’aurais aimé être Avocat…
Une porte d’entrée en psychanalyse …
Maître soyez grand…

Roger
Invité
Roger
On se pose beaucoup de questions sur notre démocratie locale lorsque 2 députées de la République se voient refoulées à l’entrée d’une … école de musique régionale et qu’on leur prépare un comité d’accueil agressif. On s’interroge davantage lorsqu’on assiste à la campagne de presse qui les posent ensuite en méchantes hors-la-loi. Les méthodes de Didier Robert sont bien plus choquantes que la réaction naturelle de ces femmes qui font face à un comportement totalement inédit, des méthodes dignes d’un territoire bananier de non droit. Courage à Mmes les Députées. Il n’y a qu’à la Réunion qu’on interdit à des… Lire la suite »
Koo2gle
Membre
Koo2gle

… Et qui c’est les cons qui vont payer les frais d’avocats parisien, de Justice, d’huissiers, de déplacements… ?

440
Invité
440

Laissez moi rire alors un agent de sécurité est un agent chargé d’une mission de service public et la médiathèque est un lieux privé ou domicile d’autrui . Ha ha ha et dire qu’ils ont des Avocats a la région. Ils sont ridicules . En plus ils ne connaissent rien du code pénal.

Macro
Invité
Macro

Combien de millier la région dépense en frai d’avocat en TT genre chaque année ?

Max
Invité
Max

Oté interdire ban députés rentre dans un l’ école. La Région la i baise la science ! Rend mon l’argent Didier !

Alouette plumé no tête
Invité
Alouette plumé no tête

LES million la du aitre malle partagé? (iles zon fâché temporairement) iles sons besoin du pognons pour investir hors département les méchants

les diplômé
Invité
les diplômé

Les belles parole qui bouche les yeux des réunionnaises?????? Les deux girouettes
égalité réelle -et défense de la femmes?????? Rien a vraiment été réalisé, pas égalité , et autant de violence

marie
Invité
marie

Rien a cirer . Qu elles se demerdent. ?

thierry
Invité
thierry

que de temps perdu et d’argent….on est bien à la Réunion ou tout le monde pleure pour un oui et pour un non….que la France quitte cette île et les Réunionnais iront manger dans les décharges comme à Mada

jean-richard bennala
Invité
jean-richard bennala

thierry la France sans les étrangers la France est morte les châteaux les vignes les palaces chinois russes les pays arabes pauvre France, la France était riche à l’époque ou elle pouvait exploiter l’Afrique Madagascar algérie, sans les autres pays la France est morte elle est endettée

THIERRYLEPD
Invité
THIERRYLEPD

thierry si la France veux bien se barrer en t’emmenant avec, Nous associeront avec d’autre pays qui nous ne proposeront,pas ton gendre de spécimen.Par ailleurs tu peux te casser sans attendre sur la France…

lol
Invité
lol

Faudrait demander à ce que les frais d’avocats soit payer par Didier ROBERT et non la Région

Derniers de Actualités

Aller en Haut