Restaus de plage : le collectif de défense du littoral tacle les « Verts »

dans Actualités/Courriers des lecteurs

Nous publions ici, la tribune du Collectif DPM intitulé:

« RESTO DE LA PLAGE – l’incompétence et la malhonnêteté des VERTS (EELV), donneurs de leçon. »

A la lecture d’un article dans le Quotidien du jour page 13, on croit rêver et on pourrait se poser la question :

  • sur quelle planète sommes-nous ?
  • D’où sort cette donneuse de leçons après un silence de 10 ans sur le sujet des restaurants de la plage ? (car il faut quand même le préciser que Mme Mélissa COUSIN était responsable municipale de 2008 à 2014).
  • On pourrait se poser la question qui tire les ficelles de cette sortie politique et médiatique de mauvais goût ?
  • y ‘a-t-il affolement en interne ? ont-ils des choses à cacher pour faire diversion ? Ont-ils peur que les Réunionnais apprennent comment ce dossier a été géré sous leur mandature ?
  • Pourquoi réagir aux propos de ce dimanche 4 février et ne pas évoquer le problème de fond ?
  • Pourquoi n’ouvrir sa bouche que maintenant alors que rien n’a été fait de 2008 à 2014 (nous aimerions qu’elle puisse nous démentir et nous amener des preuves de leur action),
  • Pourquoi vouloir noyer le poisson et diviser les Réunionnais sur un dérapage isolé sur une longue journée de manifestation. Certes les propos peuvent être regrettables mais sortis du contexte de la journée et des revendications c’est de l’ordre d’une malhonnêteté et de non-respect de la démocratie au service de l’environnement, du respect de la plage, de notre lagon, notre récif corallien.
    Mais ces mots sont étrangers à madame Mélissa COUSIN car qu’a t-elle fait de 2008 à 2014 pour sauver nos plages et notre lagon ?

Les donneurs de leçon que sont les VERTS (EELV) car à nos côtés nous avons beaucoup de citoyens avec la fibre écologie. Oui, les donneurs de leçon veulent nous apprendre comment gérer le DPM alors même que rien n’a été fait durant leur mandature.

Désolé de vous dire, Mme Mélissa COUSIN vous n’avez pas le monopole du Cœur Vert, de l’environnement, de l’écologie, bien au contraire à votre place j’aurai honte de me prononcer sur le sujet aujourd’hui et d’amener le débat sur les « relents de repli identitaire » comme vous le dîtes.

Vous n’avez pas écouté l’expression des Réunionnais ce dimanche 4 février 2018 pour libérer le DPM, pour en finir avec les injustices. Vous venez de stigmatiser une frange de la population soucieuse du devenir de leur île. En voulant noyer le poisson, vous venez de vous discréditer à leurs yeux.

Juste pour précision, Monsieur BELLON, l’a dit et l’a répété qu’il n’a aucune ambition politique mais encore une fois vous souhaitez faire diversion pour cacher vos manquements et votre incompétence.

Si se soucier de l’avenir de son pays et souhaiter le meilleur pour ses enfants en défendant des causes nobles c’est faire de la politique alors aujourd’hui des milliers de Réunionnais s’inscrivent dans cette démarche.

Encore une fois votre niveau d’intelligence se résume au peu d’action menée durant 6 ans passés à la gouvernance de la mairie de Saint-Paul. Vous n’avez aucune connaissance de la gestion du DPM et fort heureusement vous n’êtes pas arrivées à vos fins en imposant au lagon votre incompétence.

Nous allons juste reprendre (pour les couillons de Réunionnais que nous sommes car apparemment il n’y a que les VERTS qui sont intelligents) certains points qui prouvent votre incompétence et vos erreurs en terme d’aménagement.

Car oui, il faut dire aux Réunionnais que pendant 6 ans vous avez laissé ces restaurateurs occupés illégalement le DPM sans qu’aucune AO n’a été délivrée pour exercer leur activité, prouvez-nous le contraire et venez contredire les autorités ? Et là, vous vous permettez de nous donner des leçons.

Oui, il faut dire aux Réunionnais que vous ne maîtrisez pas les lois de notre pays et qu’en validant le PLU 2012 de la zone de l’Ermitage sans tenir compte de l’avis de la SREPEN (avec le projet de recul qui était proposé vous étiez en total illégalité des lois sur le DPM, le décret plage), vous avez laissé perdurer l’illégalité sur les plages de Saint-Gilles mais il est vrai que ces restaurateurs vous étiez favorable. Ils sont même allés à vous proposer leur plan de recul avec une structure en Rez de chaussée + 1.

Alors, votre discours peut passer avec les membres de votre mouvement mais les Réunionnais ne sont plus couillons et on vous le prouvera très prochainement avec une sortie de crise sur l’ensemble des problématiques de la plage. Ce que vous n’avez pas pu faire en 6 ans sera fait en 6 mois.

Encore une fois, nous vous invitons à lire votre torchon de ce jour et d’en faire votre examen de conscience.

Il est toujours humble de reconnaître que vous vous êtes plantées et qu’il y avait mieux comme sortie médiatique et politique.

Le manque de connaissance et d’expertise sur le sujet ne justifiaient pas votre intervention pour cacher votre incompétence et votre laxisme durant 6 ans de mandature.

Vouloir diviser les Réunionnais est aujourd’hui votre plus grosse erreur.

Pour ce jour, nous allons clore le débat car ce n’est pas un sentiment de « relents de repli identitaire » qui nous arrête mais un sentiment de « relents d’incompétence et de malhonnêteté » de votre part.

Nous vous invitons à revoir votre référentiel en matière de gestion du DPM, du code de l’environnement.

Au passage, nous vous invitions à parcourir nos travaux  sur notre page facebook pour vous rendre compte que nous ne focalisons pas sur les resto de la plage mais sur l’ensemble des points qui ne sont pas en adéquation avec le respect des lois et le respect de l’environnement, mais encore une fois, vous ne pouvez pas connaître car en 6 ans de mandature on ne vous a rien appris.

Enfin, avant d’insulter les Réunionnais, demandez à votre parti de vous accorder, pas une AOT mais une formation de communication politique. Sans rancune, votre haine envers les Réunionnais sera appréciée à juste valeur.

Le collectif de Défense du DPM,

Membre de l’UNION DES REUNIONNAIS EN COLERE.

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Restaus de plage : le collectif de défense du littoral tacle les « Verts »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Anonyme
Invité
Anonyme

Et vlan!

Jo de la Rivière
Invité
Jo de la Rivière
Encore un exemple d’une responsable communale qui a privilégié la fonction et le salaire qui va avec, en se pavanant pendant 6 ans dans les couloirs de la Mairie de Saint Paul sans faire le boulot pour lequel elle était payée.. Il y en a hélas des milliers sur l’île et dans tous les domaines de responsabilités, des personnes d’une incompétence abyssale , qu’on se demande comment elles ont pu obtenir le poste, sur la couleur de leur carte politique ?, sur leur diplôme (pour beaucoup, j’en doute ) ? Avec du piston … comme on dit, ça marche toujours… Lire la suite »
grondin
Invité
grondin

t rouve zot zye ,tout do moune i sort deor ,i cone rien des pei DOM mais kom zot le peye 2 ou 3 fois nout salaire b zot na rien a foutre ,garde band professeurs college lycees primaire a peine un p la pli i tombe le malade 6 mois zot i vien ici pou soleil pou brave les interdits a koz zot i ca va pas aux antilles b ma oi si la bas zot i fe comme ici la reunion

grondin
Invité
grondin

la securite sociale finit paresse ,i fe comprendre kreol ,que la plupart do moune i travail dedans le pas reunionnais b zot le srieux Pffff …….?????

LE FAUCON
Invité
LE FAUCON

la loi littorale faire comme les élus CORSE PRENDRE UN BUL et démolir ce qui n’est pas aux normes la loi est la loi POINT .