Sénatoriales : Françoise Lambert conduira la liste du CREA

dans Actualités/Politique

Vanessa Miranville, maire de la Possession, ne sera pas tête de liste aux sénatoriales. Elle laisse la place à Françoise Lambert, adjointe déléguée à l’Aménagement et à la Mobilité.

Voici le communiqué de Vanessa Miranville ainsi que la composition de la liste du CREA : « Le mouvement Citoyens de La Réunion en Action reste attaché, depuis sa création, à ses convictions et aux valeurs de citoyenneté, d’éthique et de développement durable. Les élections sénatoriales de 2017 apparaissent pour le mouvement CREA comme une véritable opportunité, au vu du contexte national, de porter l’expression citoyenne au plus haut sommet de l’Etat. C’est la première fois, sous la 5ème  République que les élections ont lieu la même année dans les deux chambres parlementaires. Aujourd’hui le Sénat compte 348 parlementaires majoritairement à droite. Or, près de la moitié de la Haute Assemblée, dont le rôle est de voter les lois et de contrôler l’action du gouvernement, doit être renouvelée ce 24 septembre.Tandis que les partis politiques se déchirent et se disputent leurs sièges au Sénat, nous pensons qu’en tant que mouvement et acteurs citoyens nous avons notre rôle à jouer pour La Réunion. À notre niveau, nos considérations sont ailleurs : « agir » pour une société plus juste, plus transparente où les intérêts citoyens seraient au cœur des considérations politiques. 

Je ne suis pas la tête de liste pour la prochaine élection sénatoriale. Le mandat de maire de la Commune de La Possession reste ma priorité même si les enjeux aux sénatoriales sont majeurs pour La Réunion. C’est un engagement que j’ai pris auprès de mes administrés et je le respecte en tant que tel.

C’est de manière collective, transparente et citoyenne que le mouvement CREA  dévoile sa liste :

1.            Mme LAMBERT Françoise, Adjointe déléguée à l’aménagement et à la mobilité et Vice présidente du TCO.

2.            ESPERANCE Jean-Christophe, Adjoint délégué à la démocratie participative, au développement économique et aux espaces naturels

3.            Mme MIRANVILLE Vanessa, Maire de la Commune de La Possession

4.            HUBERT Gilles, Premier Adjoint délégué aux ressources humaines et à la vie associative

5.            Mme LECHAT Eve, Conseillère municipale déléguée au tourisme

6.             MINATCHY Rosaire, Conseiller municipal délégué à l’insertion

 

« Osons le génie Réunionnais! »

C’est avec la contribution des citoyens, des grands électeurs et l’ensemble des acteurs locaux que nous porterons les intérêts et les propositions des citoyens, des entreprises et des élus Réunionnais au plus haut niveau de décision, afin de « met en l’air » le génie réunionnais !

Notre objectif est de mettre en lumière l’ensemble des sujets cruciaux pour le devenir de La Réunion. A cet effet, innovation politique, sociale, économique, écologique et numériques seront nos priorités.

Nous proposons une nouvelle organisation administrative adaptée aux réalités de La Réunion pour un véritable projet de territoire, incluant la suppression de l’amendement Virapoullé qui appose des barrières à notre spécificité. C’est en co-construction que nous travaillerons à un vrai projet social, autour du  volet chômage, santé et éducation.

Nous serons attachés à notre ouverture sur notre zone Océan Indien, sur le monde, et particulièrement sensibles au développement économique, solidaire et écologique de notre île, afin de lui permettre d’affronter les défis du 21ème siècle ».

De son côté, Françoise Lambert, la nouvelle tête de liste,  appelle également à « oser ». Voici son communiqué : « Après la déclaration du Président de la République aux Préfets le 05 septembre dernier, le mouvement CREA se réjouit de la feuille de route donnée au Préfet de La Réunion de procéder aux consultations en vue d’accompagner la réforme territoriale en marche depuis plusieurs années. Au CREA, nous portons un vrai projet de territoire pour notre île, tourné vers le Développement durable, l’ouverture internationale et l’innovation en politique. Nous devons en finir avec plus de 70 ans de mimétisme avec la France métropolitaine qui a engendré un apartheid économique et social et une fracture environnementale notamment dans l’aménagement de notre territoire, les énergies et dans les transports.

C’est pour cette raison que le mouvement CREA  soutiendra à l’occasion des prochaines échéances et notamment sénatoriales la proposition de la création d’une convention démocratique territoriale. Cette instance sera chargée de mettre en place une nouvelle organisation administrative réellement adaptée aux réalités de notre territoire, au lieu de se contenter d’assises ponctuelles pour l’outre-mer décidées depuis Paris dans les Ministères. 

C’est aux Réunionnais de prendre en main leur destin et de s’unir pour proposer un projet de territoire ambitieux pour répondre aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux de notre l’île à l’horizon 2050. Cette convention sera constituée des représentants de chaque Commune, de chaque intercommunalité, du Département, de la Région, des parlementaires, des acteurs de la société civile, des chambres consulaires. Ils se réuniront tous les mois pendant la durée nécessaire qu’il faudra afin d’élaborer ensemble ce projet à long terme pour notre île qui sera soumis ensuite à l’approbation populaire. L’avenir de La Réunion se joue ici et maintenant, Osons le génie réunionnais ! »

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*