Sénatoriales : le PCR déplore la décision de PLR de soutenir un socialiste

dans Actualités/Politique

Dans une lettre adressée ce jour à Olivier Hoarau et à Emmanuel Séraphin, le secrétariat général du PCR a tenu à signifier son incompréhension aux deux élus dirigeants de « Pour La Réunion » (PLR) d’avoir choisi un socialiste comme tête de liste pour les sénatoriales. Le PCR prend acte de la décision de PLR et dit la « regretter sincèrement ».

Voici le contenu intégral du courrier du PCR : « Nous nous adressons à vous puisque, lors de nos rencontres, vous vous êtes présentés comme ayant délégation du PLR pour régler les questions des élections sénatoriales. Nous vous rappelons que lors de ces rencontres, au nom du PCR, nous vous avions fait

la proposition de constituer une liste commune élargie au Progrès, aux Verts et à d’autres forces politiques et personnalités.

Comme nous avons une sénatrice sortante nous proposions qu’elle conduise la liste suivie de quelqu’un du PLR, avec l’engagement, en cas de réélection de notre sénatrice, de laisser la place au suivant PLR après les 3 premières années de mandat.

Notre proposition de la tête de liste se justifiait par la légitimité et le mérite non contestés de la sortante. De plus, le principe de la priorité à la sortante, est une règle généralement respectée en la circonstance. Nous-mêmes, nous l’avions respectée, à votre profit,

en ne présentant pas de candidat face à votre députée sortante dans la 2e circonscription lors des dernières législatives. Ce qui de notre part était un premier geste de détente dans les relations entre PCR et PLR. Vous avez refusé notre proposition arguant que le PLR est tout aussi légitime que le PCR d’avoir sa propre tête de liste. Durant toutes nos discussions vous n’avez pas fléchi

sur ce point et c’est pour cela que l’accord entre nous n’a pas pu avoir lieu. Or, nous venons d’apprendre aujourd’hui que vous avez décidé de laisser la tête de liste PLR non pas à celle que nous vous proposions en vue de faire prospérer notre liste commune élargie mais à une autre personne. Là nous ne comprenons pas votre décision.

En effet, pourquoi avoir retiré, en faveur de Wilfrid Bertile (contre lequel nous n’avons rien), votre exigence d’avoir une tête de liste PLR et non pas en faveur de notre tête de liste ? Nous comprenons d’autant moins votre décision que, notre geste lors des der-

nières législatives vers votre députée sortante aurait pu trouver un écho identique de votre part pour ces sénatoriales en faveur de notre sénatrice sortante. Ce faisant, cela aurait été un deuxième geste, cette fois de votre part, confirmant l’instauration d’une

nouvelle relation entre nos formations politiques ; nouvelle relation souhaitée par le PCR (notamment lors de son IXe Congrès) et pouvant s’inscrire dans la durée. Votre décision résonne donc, pour nous, comme une fin de non-recevoir pour cette nouvelle relation entre nous. Vraiment nous ne comprenons pas pourquoi vous avez accordé à quelqu’un d’autre ce que vous nous avez refusé. Nous prenons acte de votre décision tout en vous disant que nous la regrettons sincèrement ».

Y.M.

(Montrougeyves@gmail.com)

6 Commentaires

  1. Que le PCR continue son chemin un point c’est tout .

    En politique les girouettes existeront toujours !!!!

    La seule question à se poser pourquoi wilfid bertile est rejeté par son propre parti le PS local , cet individu a bouffé à toutes les crèmes , son intérêt d’abord .

    A st philippe , wilfrid bertile a été viré par perte et fracas en tant qu’ancien maire plus personne ne voulait de cet individu .

    C’est dit !

  2. NOUT MEMOIRE
    On a l’impression de revenir en 2012 quand le PCR ne voulait pas que Huguette BELLO, pourtant sortante se représente aux législatives dans la deuxième circonscription.
    Aujourd’hui le PCR veut le rassemblement à condition que Gélita HOARAU soit tête de liste parce qu’elle est sortante.
    Le PLR a pris contact avec le PCR et il y aurait eu accord seulement si GELITA, soit tête de liste alors que le PCR a moins de grands électeurs que le PLR.

  3. A Rivière : PLR n’a pas assez de grands électeurs pour avoir un sénateur. Gélita Hoarau est capable de rassembler bien au-delà que le PCR+PLR, donc PLR aurait pu avoir un sénateur pendant trois ans. Si PLR était si fort, pourquoi ne pas faire une liste 100% PLR ? PLR ne serait-il plus légitime pour avoir un sénateur car qui peut croire que la liste Bertile aura un élu ?

  4. PCR n’a pas à se soucier du PLR, vu, que ce partie à du mal à rassemblé au fil du temps. Son noyau , la ville du Port, est en essoufflement. La déception est très grande, l’illusion est passé maintenant. On tournera la page en 2020. La relève de Mme Bello n’a pas été à la hauteur de ces engagements, et cela se confirme de son choix de celle qu’il a choisit pour être sur la liste. C’est le coup de grasse. On est patient M.Hoarau, le réveil sera difficile pour vous, mais vous en sortirez. Mais, vous ne serez plus maire de la ville de Le PORT.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*