Sénatoriales : Jean-Louis Lagourgue, Nassimah Dindar, Michel Dennemont et Viviane Maletélus

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

Exit les sortants ! Les quatre nouveaux sénateurs de La Réunion sont : Nassimah Dindar (UDI-974), Jean-Louis Lagourgue (Objectif Réunion), Viviane Malet (LR) et Michel Dennemont (LPA). Pas de grande surprise, la droite « L’Entente Républicaine » a remporté trois places. La tête de liste de la Coalition Réunionnaise complète la liste. Le scrutin s’est déroulé à la préfecture de Saint-Denis de 9 heures à 15 heures ce dimanche 24 septembre

Les quatre sénateurs sortants sont : Michel Vergoz (PS), Gélita Hoarau (PCR), Michel Fontaine (LR) et Didier Robert (LR). Ils avaient été élus en septembre 2011. Le Sénat se compose de 348 sénateurs élus pour 6 ans (au lieu de 9 auparavant). Le Palais du Luxembourg est renouvelé tous les 3 ans. 171 mandats seront donc remis en jeu en France, y compris à la Réunion. Ils concernent les sénateurs qui avaient été élus en 2011.

A la Réunion, ce sont 1340 grands électeurs qui étaient appelé aux urnes. Ce sont les maires, les parlementaires, les conseillers municipaux, les conseillers départementaux et régionaux, sans compter les délégués désignés par les communes et dont le nombre varie en fonction du nombre d’habitants. 1299 ont répondu à l’appel. Ceux qui n’ont pas voté s’acquitteront d’une « amende » de 100 euros. Les grands électeurs présents ont fait la queue pour voter à la préfecture. Soulignons que Wilfrid Bertile et Jean-Philippe Desby, bien que tête de liste, n’ont pas pris part au vote car ils ne sont ni élus, ni délégués.

A noter que sur les 4 sénateurs sortants, deux ne se représentaient plus. Il s’agit de Didier Robert (président de la Région) et de Michel Vergoz (maire de Sainte-Rose). Le premier soutenait la liste de la plateforme de la droite (LR-UDI 974-Objectif Réunion) menée par Nassimah Dindar et le deuxième a apporté son soutien à la liste conduite par Brigitte Hoarau, investie « En Marche ». Enfin, officiellement !

La communiste Gélita Hoarau a quant à elle décidé de conduire une liste en briguant son propre mandat. Comme nous l’avions pronostiqué, c’est la liste de la droite (qui détient la majorité à la Région, au Département ainsi que dans plus d’une quinzaine de communes sur 24) qui a obtenu au terme du dépouillement démarré vers 15h30 le plus gros score en terme de voix. Elle remporté trois sièges. Rappelons que Michel Dennemont, maire centriste des Avirons a conduit a liste LPA-PS et que le socialiste Wilfrid Bertile conduisait une liste PLR-Progrès-MCR. Comme nous l’avions écrit également les chances de Brigitte Hoarau (En Marche) étaient aussi minces qu’une feuille de papier de cigarette ! C’est ce qui s’est confirmé dans les urnes.

Pour la première fois de leur carrière politique les quatre nouveaux sénateurs font leur entrée sur la scène nationale. Jusqu’ici Nassimah Dindar (57 ans) était présidente du conseil départemental depuis 2004 et vice-présidente de la Région depuis 2015. Jean-Louis Lagourgue (70 ans) est maire de Sainte-Marie depuis 1990 et vice-président de la Région depuis 2010. Viviane Malet est vice-présidente du conseil départemental depuis 2015 et élue à Saint-Pierre au conseil municipal aux côtés de son maire Michel Fontaine depuis plusieurs années. Enfin, Michel Dennemont est maire des Avirons depuis 1987 et n’a jamais perdu son mandat tout comme Jean-Louis Lagourgue à Sainte-Marie. Ces deux maires vont à présent devoir passer la main dans leur commune respective. Jean-Louis Lagourgue laissera sans doute le fauteuil à son fils Rémy tandis que Michel Dennemont fera place à son 1er adjoint René Mondon, un fidèle.

« Nassimah Dindar : je remercie les grands électeurs et Michel Fontaine »

Première à réagir après le dépouillement, Nassimah Dindar a remercié les grands électeurs ainsi que Michel Fontaine avant de féliciter l’autre sénateur, Michel Dennemont. « Les « grands électeurs » réunionnais ont majoritairement porté leur confiance sur la liste que j’avais l’honneur de conduire et je veux tout d’abord les remercier, les assurer que nous avons pleinement conscience des responsabilités qui sont désormais les nôtres. Je veux par ailleurs dire à tous les grands électeurs qui, aujourd’hui, ont fait un autre choix, que le temps de l’élection est terminé. Nous serons les sénateurs de tous les Réunionnais, défenseurs acharnés des intérêts de La Réunion. Nous voulons également saluer monsieur Michel Dennemont pour son élection. Nous sommes convaincus que, dans ce combat, nous saurons en toute intelligence, dépasser les clivages et parler d’une seule et même voix pour défendre nos projets et nos spécificités.

Notre succès est celui de la cohésion et de la cohérence que nous portons au sein de notre famille politique. C’est cette synergie que les grands Electeurs ont reconnue et ont voulu amplifier en nous demandant de la porter au Sénat.  Ce succès, nous le devons aussi à la mobilisation de nos colistiers : Jean-Louis Lagourgue, Viviane Malet, Michel Fontaine, Marie Andrée Faveur-Lacroix et Stéphane Fouassin. Je voudrais leur adresser mes remerciements pour leur investissement.

Je suis particulièrement reconnaissante à Michel Fontaine d’avoir su créer les conditions de  cette union et convaincre les grands électeurs de la pertinence de notre projet. Je lui exprime toute ma gratitude.  Enfin, j’ai tout au long de cette campagne reçu de très nombreuses manifestations de soutien de la part de ceux qui sont émus de me voir quitter la présidence du Département. Je veux leur dire que notre collectivité est sur de bonnes voies et qu’elle sera présidée par un ou une élue qui aura à cœur de poursuivre et d’amplifier les actions que nous avons mises en œuvre. C’est confiants que nous accueillerons une nouvelle équipe à la tête du Département.

Mon élection au Sénat est la continuité de mon engagement politique. Je reste aux coté des Réunionnais et serais toujours proche des plus fragiles, des plus démunis. La Réunion, riche de son peuple et de son territoire, reste un atout pour la France et l’Europe ».

« Brigitte Hoarau : continuer à développer En Marche »

De son côté, Brigitte Hoarau (En Marche), a précisé : « notre liste « Rassembler et Développer La Réunion » termine 4ème de ce scrutin. Nous n’avions à ce jour aucune base électorale de par la jeunesse de ce parti. Néanmoins, aujourd’hui nous savons que nous devons continuer à développer La République En Marche et structurer notre famille politique. Je souhaite que les sénateurs qui ont été élus sauront faire entendre la voix de La Réunion. Appartenant à la mouvance politique du Président de La République, nous veillerons à ce que La République En Marche existe et prenne sa place sur l’échiquier politique réunionnais. J’adresse une attention particulière à tous les grands électeurs qui ont cru en notre projet. Le combat n’est pas fini, il ne fait que commencer. Je les invite à nous rejoindre afin de donner à La Réunion le rayonnement auquel il a droit dans le programme d’Emmanuel Macron ».

Pour la communiste Gélita Hoarau, candidate tête de la liste, « Une nouvelle ambition pour La Réunion », le résultat électoral montre que pour cette élection notre liste a rassemblé au delà de notre collège électoral au regard de notre nombre de grands électeurs. Ce soir La Réunion compte quatre nouveaux sénatrices et sénateurs de la même obédience politique et je regrette que notre proposition de reconduire la sénatrice sortante ait été refusée. Car, si celle ci avait été acceptée, le nombre de suffrages obtenus par les autres listes de gauche et de progrès ajoutés à la nôtre aurait créé une dynamique de victoire. A l’évidence, celles et ceux qui ont pris cette responsabilité privent La Réunion d’avoir une représentation plus équilibrée des forces politiques de La Réunion. Le scrutin est terminé mais les problèmes de La Réunion demeurent. Plus que jamais, j’appelle au rassemblement des forces vives du pays pour définir ensemble un projet de développement durable et solidaire ».

Voici les 7 listes qui étaient en lice à La Réunion et leur résultat.

 « Citoyens de la Réunion en Action » (30 voix)

1 – Mme Françoise Lambert

2 – Mr Jean-Christophe Espérance

3 – Mme Vanessa Miranville

4 – Mr Gilles Hubert

5 – Mme Eve Lechat

6 – Mr Rosaire Minatchy

 

« Coalition réunionnaise » (212 voix)

1 – Mr Michel Dennemont

2 – Mme Audrey Bélim

3 – Mr Christian Annette

4 – Mme Laurence Lougnon

5 – Mr Jean-Luc Saint-Lambert

6 – Mme Sophia Ferrère

 

« L’entente républicaine » (755 voix)

1- Mme Nassimah Dindar

2 – Mr Jean-Louis Lagourgue

3 – Mme Viviane Malet

4 – Mr Michel Fontaine

5 – Mme Marie-Andrée Faveur Lacroix

6 – Mr Stéphane Fouassin

 

« Rassembler et développer La Réunion » (96 voix)

1 – Mme Brigitte Hoarau

2 –  Mr Jean-Gaël Anda

3 – Mme Geneviève Sevagamy

4 – Mr Patrice Souprayenmestry

5 – Mme Chantal Sandance

6 – Mr Frédéric Foucque

 

« Une nouvelle ambition pour La Réunion » (63 voix)

1 – Mme Gélita Hoarau

2 – Mr Maurice Gironcel

3 – Mme Memouna Patel

4 – Mr Jean-Michel Picot

5 – Mme Julie Pontalba

6 – Mr Gilles Leperlier

 

La Gauche rassemblée pour La Réunion conduite par Wilfrid Bertile (133 voix)

1 – Mr Wilfrid Bertile

2 – Mme Monique Marimoutou-Tacoun

3 – Mr Harry-CLaude Morel

4 – Mme Nadine Marée

5 – Mr Janick Cidney

6 – Mme Jasmine Béton

 

« Nous sommes Réunionnais » (10 voix)

1 – Mr Jean-Philippe Desby

2 – Mme Emeline Virin

3 – Mr Didier Blancard

4 – Mme Elisabeth Mazet

5 – Mr Ludovic Moutien

6 – Mme Emilienne Vira

 

 

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Sénatoriales : Jean-Louis Lagourgue, Nassimah Dindar, Michel Dennemont et Viviane Maletélus"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
thierry
Invité
thierry

c’est la droite qui va être en tête

KUNTA KINTé
Invité
KUNTA KINTé

Attendons … Les surprises sont présentent

RAS-LE-BOL
Invité
RAS-LE-BOL

Ouai ! qui est potentiellement le plus apte à « offrir » des avantages aux Grands Électeurs et à leurs familles ! donc c’est la droite qui passe…..

BERTEN
Invité
le plus important, c’est, que, les candidats, à l’élection sénatoriale, puissent s’exprimer, sans, retenue, sans, arrière pensée, dans le respect, le plus total, de la Constitution française et de ses Institutions, de manière, à redresser le pays La France, qui en a tend besoin ; nous avons suffisamment, perdu de temps, sous, la 5è République, plus, exactement, depuis, 1973, année du choc pétrolier, dont, nous en ressentons toujours, les effets négatifs, à ce jour (économie, croissance, emploi… etc). Il est temps aussi, de penser, à une nouvelle République, en France (métropole, DOM TOM, outre mer) et surtout, de lutter, un… Lire la suite »
Noe974
Invité
Noe974

Mon ventre est de droite. Mon dos est de gauche. Il faut avoir du respect pour les deux côtés. Amen !

ninine
Invité
ninine

droite ou gauche nous les petits nous serons touours derriere .

Noe974
Invité
Noe974

Nous sommes fiers de nos élus !

Noe974
Invité
Noe974

tout ces gens payés à faire du cinéma tragique,c est bien dommage et pas un seul qui parle de légaliser le cannabis et d interdire le diesel,moi je ne crois plus en ces pantins,dindons et autres ….

GIGAN
Invité
GIGAN

c’est sur,je n’ irai plus voté toujours les même ,la polotique c’est comme le Monopoly sauf que c’est les gros zozos qui jouent.