Téléphérique à la Montagne : lancement de la consultation publique

dans Actualités/Infos Réunion

Depuis ce matin, la consultation publique est lancée pour la ligne de téléphérique urbain Bellepierre/La Montagne. Vous pouvez donc donner votre avis

 

La CINOR transporte actuellement plus de 21 millions de voyageurs annuels. Pour tenir compte du développement des hauts, améliorer son réseau de transport et libérer les routes, elle souhaite aujourd’hui développer plusieurs lignes de téléphérique urbain.
La première – la ligne Chaudron / Moufia / Bois-de-Nèfles – est actuellement en phase de concrétisation. La seconde – la ligne Bellepierre / La Montagne – est actuellement en phase d’études.
La seconde ligne, Bellepierre > La Montagne, porte sur 1,3 km et sera reliée par deux stations, qui seront connectées au réseau de transport public Citalis et au futur réseau régional de transport (RRTG).

Pour rappel, ce dernier doit emprunter le Boulevard Sud, entre l’Est et l’Ouest de Saint-Denis. Le futur pôle d’échanges multimodal accueillera la station Bertin-Hôpital. Et c’est au-dessus du belvédère de La Vigie à La Montagne que s’érigera la seconde station.


L’emplacement de cette nouvelle ligne de téléphérique urbain a sonné comme une évidence pour les instigateurs du projet. En raison de l’urbanisation du secteur de La Montagne et de la nécessité de mieux raccorder ses habitants avec le reste de la ville, la CINOR a jugé important d’envisager dès à présent un nouveau moyen de transport collectif pour améliorer l’accessibilité d’un quartier qui se fait actuellement que par une unique route, la RD41. Celle-ci comprend une rampe de 4 km en lacets, dans lesquels les bus perturbent la circulation générale. De plus, la RD41 est saturée aux heures de pointe, particulièrement au débouché du pont Vinh-San
Avec cette seconde ligne, la Cinor ambitionne de réduire les temps de parcours et de créer une alternative pérenne et performante à la RD41. Il s’agit donc de faciliter l’accès à la ville pour le plus grand nombre, mais aussi d’offrir au quartier de La Montagne de nouvelles opportunités de développement urbain, économique et touristique.

Un transport collectif nouveau et connecté au réseau

Ce nouveau projet de téléphérique se situe à l’ouest de Saint Denis. Objectif de cette ligne de téléphérique : relier d’ici fin 2020 le bas de Bellepierre (au débouché de la rue Bertin) à la Montagne, au niveau du Belvédère qui se situe au début du chemin de la Vigie.
En raison de l’urbanisation du secteur de La Montagne et de la nécessité de mieux raccorder ses habitants avec le reste de la ville, la CINOR souhaite proposer un nouveau moyen de transport collectif : un téléphérique urbain sur 1 300 mètres reliant deux stations et connecté au réseau de transport public Citalis et au futur réseau régional de transport qui doit emprunter le Boulevard sud entre l’est et l’ouest de la ville de Saint-Denis.

L’objectif :
L’objectif de la CINOR est d’améliorer les temps de parcours, de créer une alternative performante à la route (la RD41) soumise aux aléas naturels et de préserver au maximum l’environnement. Il s’agit à la fois de faciliter l’accès à la Ville au plus grand nombre mais aussi d’offrir au plateau de la Montagne de nouvelles opportunités de développement urbain, économique et touristique. Au-delà de l’infrastructure propre au téléphérique urbain, le projet intègre le développement de l’intermodalité en site propre.
Cette démarche s’inscrit dans la perspective d’un développement durable du territoire. Elle nécessite de redéfinir le transport public dans sa globalité tout en assurant la continuité des trajets dans ces quartiers à forte densité et en plein essor.

L’origine du projet :
D’ores et déjà, le secteur de La Montagne à Saint-Bernard représente 39 000 déplacements quotidiens (72% en voiture, 12% en transport en commun, 13% à pied). Les déplacements vers la ville se concentrent sur la RD41, dite Route de la Montagne, dont l’entretien et la consolidation a un coût important pour la collectivité départementale, avec des risques d’éboulement et de glissements de terrain. 12 200 véhicules la fréquentent actuellement en moyenne par jour et il est prévu si rien n’est fait de passer à 14 000 véhicules à l’horizon 2021.

LIEN POUR DONNER SON AVIS

Donner son avis

4 Commentaires

  1. Une bonne idée !
    Plus d’embouteillage et on sera plus vite en montagne en toute sécurité si les câbles ne lâchent pas !
    L’idéal serait un téléphérique circulaire tout autour de notre île sur le littoral avec vue sur la mer …

    • 10 personnes dans périphériques, n’aura plus l’embouteillage! !
      Estelle lé bèt même, tous les jours li lé étonné que na na l’embouteillage saint André. Lé gaga même!

  2. Le budget de fonctionnement coûtera combien aux villes de sainte marie , de sainte suzanne qui n’ont pas la ligne de téléphérique .

    Grandeur et décadence à la cinor

  3. Pas mal ce téléphérique pour la montagne .
    pourquoi ,ne pas construire avec la nouvelle route en bord de mer une voie pour un tram passager et fret .et , revoir au plus vite le trajet des bus .pour enfin éviter les bouchons de 2 km le matin 8h et à 16h 30 et pourquoi ne pas remettre le ti train longtemps car les Réunionnais n’arrivent pas à comprendre qu’à la Réunion il y a trop de véhicules par rapport à la surface de l’ile .
    et que le transport par bus très mal organisé

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*