[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

Tortures, barbaries, viols : 30 ans de prison pour le Saint-Josephois

dans Actualités/Infos Réunion/Vidéos

Deuxième et dernière journée d’Assises dans le cadre du procès d’un Saint-Josephois de 43 ans. L’avocat général a requis une peine de 20 de réclusion criminelle. Les jurés se sont montrés plus sévères : l’homme écope d’une peine de 30 ans de prison.

L’accusé est mis en examen pour actes de torture ou de barbarie, viol et violences habituelles par concubin et violences habituelles sur mineurs par ascendant. Il aurait torturé et violenté ses ex-campagnes. L’une d’entre elles aurait vécu un enfer durant 8 ans.

Reportage Cindy Clain de la première journée d’Assises :

Noémie*, l’une de ses ex,  a dénoncé en 2015 aux forces de l’ordre de graves violences physiques régulières sur elle, mais aussi sur leur deux enfants âgés de 2 et 3 ans. Coups de pied, coups de poing…. La jeune femme décrit des actes insoutenables, elle aurait été notamment déshabillée, mise à genoux la tête entre les jambes et les mains dans le dos avec ordre de ne pas bouger et de se mettre en boule. L’homme lui aurait donné un coup de poignard à la main droite. Il aurait ensuite posé un radiateur électrique sur son dos, se serait assis sur elle, avant de sautiller.

La jeune maman parle de menaces d’électrocution avec une lampe située près d’un seau d’eau. Mais l’abomination ne s’arrête pas là, car l’homme lui aurait uriné dessus et fait lécher ses plaies saignantes à son chien.

Le médecin constatant de nombreuses blessures, lui fixa une incapacité totale de travail de 10 jours.

Son calvaire aurait commencé il y a huit ans en métropole puis à La Réunion. Strangulation, tirages d’oreilles, jets de chaises, de cailloux, coups donnés avec une planche, avec un sabre, une faucille, une pelle, un marteau. L’homme refuserait que sa victime aille au médecin, il aurait cousu lui-même, à l’aide de fils et d’aiguilles ou de la glu, les nombreuses blessures de sa femme… Une femme qui dénonce aussi des faits de viol sous menace d’un couteau, et des pratiques sexuelles avec des chiens imposées par son compagnon pour la punir. C’est la peur qui l’aurait poussé à fuir.

Concernant ces deux enfants, Noémie décrit des scènes de colère de leur père. Fessées, douches froides forcées, gestes violents. Il aurait notamment fait boire de la bière et fumer des joints de cannabis à leur fils pour le calmer.

RS se présente lui, comme la victime de sa compagne, qui serait alcoolique et violente, qui se prostituerait et serait incapable de s’occuper de leurs enfants. Pour toute violence, il reconnaît seulement lui avoir donné une gifle quinze jours auparavant, pour répondre à un coup reçu par elle lors d’une dispute. Il explique ses blessures notamment par des morsures de chiens, une attaque de cabri, des bagarres avec des hommes alcooliques, des griffures lors de rapports sexuels…

*Prénom d’emprunt

 

 

 

 

 

 

7 Commentaires

  1. Intolérable !
    Ce pervers doit être puni sévèrement … et sans conditions !
    Nous verrons la sentence des juges …. pour voir si la justice n’a pas 2 vitesses !

  2. Hélas aujourd’hui je serais à peine surpris si ce monstre n’écopait que d’un sursit avec obligation de se faire soigner et interdiction d’approcher ex-compagne et enfants. Les paris sont lancés…

    • Pari suivi ci-dessous 😉
      Sérieusement, j’espère que lui-même et son avocat auront une once de décence envers les victimes (le batonnier s’attaque à la femme pour bien détourner l’attention mais je pense que le président de la cour, les assesseurs et les jurés ne cautionneront pas ce manège qui en rajoute à la dégradation de la victime et iront au-delà des réquisitions.
      A suivre.
      Nous sommes tous potentiellement concernés.

  3. Pas d’accord. A mon avis 16 ans sera le minimum (même pas le courage d’admettre = aucun regret -> peine +++) (j’espère que son avocat ne lit pas ça, lol!!!!).
    Je mise sur 20.
    A vous!!!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers de Actualités

Aller en Haut