Tribune libre/ « Le choix du management autoritaire dans les écoles de Saint-Benoit »

dans Courriers des lecteurs

« Réorganisation du travail dans les écoles bénédictines : le choix du management autoritaire

Au mépris de toute concertation et du dialogue social, la municipalité a décidé d’imposer une réorganisation du travail dans les écoles de Saint-Benoît.

Du fait de la baisse des quotas de contrats aidés pour 2018 et de la suppression du dispositif en 2019, la majorité municipale impose aux personnels en CDD et en CDI ce qu’elle appelle la polyvalence. Ainsi, les personnels qui occupent actuellement les postes d’ATSEM se voient contraindre à accomplir des tâches supplémentaires.

Le groupe « Ensemble pour une ville nouvelle » s’oppose catégoriquement aussi bien sur le fond que sur la forme à cette réorganisation du travail dans les écoles bénédictines. Nous considérons en effet que les tâches assumées par les ATSEM auprès des élèves et des enseignants sont suffisamment exigeantes aussi bien physiquement que moralement. La priorité doit être portée sur un encadrement de qualité des élèves et sur une assistance éducative irréprochable auprès des enseignants. Les élèves des écoles maternelles ont besoin de nouer une relation de confiance avec leurs ATSEM, confiance qui nécessite la présence du même ATSEM pendant toute la durée de l’année scolaire.

Par ailleurs, notre groupe s’étonne que les organisations syndicales n’aient pas été associées à cette redistribution des tâches et que ce sujet n’ait pas fait l’objet d’une discussion lors d’un comité technique. Il apparaît en effet que cette réorganisation des missions envisagée par la mairie constitue une modification substantielle du contrat de travail dont le refus peut justifier un licenciement. Il nous paraît peu probable que les personnels concernés puisse dans ce cas émettre des réserves que nous estimons pourtant légitimes.

Plutôt que de procéder à un management au rouleau compresseur, nous demandons aux élus et services concernés d’engager une consultation dans les meilleurs délais des représentants du personnel afin que ces derniers puissent faire connaître leurs avis et leurs propositions.

En ce qui nous concerne, nous admettons que la majorité municipale n’est en rien responsable des choix du gouvernement sur la question des contrats aidés (quoique le maire socialiste avait apporté son soutien au candidat ultra-libéral Macron). Néanmoins d’autres alternatives nous paraissent plus crédibles et en cohérence avec une gestion rationalisée du personnel que nous revendiquons depuis le débat d’orientation budgétaire de l’année dernière. Nous constatons que des services municipaux se retrouvent en sur-effectif compte tenu des besoins et des priorités en matière de service public. C’est pourquoi, notre groupe demande à la majorité municipale d’engager une réflexion profonde sur la gestion du personnel autour de deux axes : le redéploiement des personnels et le non-remplacement de tous les départs à la retraite.

Le redéploiement des personnels permettrait d’une part d’éviter aux personnels ATSEM de se disperser sur diverses tâches ; d’autre part que tous les personnels en poste au sein de la mairie se voient attribuer des tâches réelles et utiles pour la collectivité.

Le non-remplacement de tous les départs à la retraite permettrait à la municipalité de se dégager des marges de manœuvre budgétaires alors que le gouvernement fait le choix de restreindre les dotations de l’État et de priver les collectivités des contrats aidés ».

Patrice SELLY, conseiller municipal du groupe Ensemble pour une ville nouvelle

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Tribune libre/ « Le choix du management autoritaire dans les écoles de Saint-Benoit »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
michel
Invité
michel
Voilà un Monsieur qui a la critique délictueuse dans la mesure où il se prononce contre la politique municipale du moment avec les ATSEM et dans la foulée propose le bâton pour se faire battre en étant d’accord avec le non remplacement des départs en retraite. Quand aux personnels concernés, les syndicats les plus virulents ont appelés à manifester contre l’ANI du gouvernement Hollande; il y a eu réticence, maintenant vous êtes en phase avec la loi, avec une nouvelle couche, celle de Pénicaud qui dit que le salarié ne peut être à vie dans une fonction ou un travail.… Lire la suite »
Blacklist
Invité
Blacklist
C’est marrant venant de quelqu’un qui n’est même pas venu discuter avec les gréviste de la cuisine centrale pour des revendication clair. Il pense peut être ce rattraper avec les atsem des écoles ?? On n’est dans une ville pourri où le maire a délaisser sa ville. Ou les futur repreneur ne pense qu’à récolter du fric sur le dos des petit employés. Même au niveau du gouvernement c’est la merde il prenne de l’argent sur les pauvres retraiter qui ne peuvent se défendre.. Arêter de faire votre sois disant bon samaritain quand dans une précédente opposition : cuisine centrale… Lire la suite »
Reunionais en colere
Invité
Reunionais en colere

Un homme qui prépare les municipales de 2020 surtout.
Vous étiez dans cette majorité qui n écoutais pas les gens. Aujourd’hui qu ils vous ont viré vous avez la critique facile? J espère que vos paroles sont sincères car saint Benoit n avance plus depuis un moment deja.

opopo!!!
Invité
opopo!!!
La vérité !!!! L’erreur est humaine !!!! ….il n’est pas d’accord …donc il est parti pour être libre de sa parole et dire ce qui ne va pas !!!! …et cela dérange bien sûr !!! ….la gestion actuelle est calamiteuse car la DGS prône un management autoritaire et sans concertation avec les employés et les syndicats !!!! et c’est comme cela depuis son retour en mairie …..pour changer en permanence d’organisation ….en fonction de son humeur ….mais jamais dans l’efficacité !!!! ….la première erreur de monsieur SELLY est d’avoir dit ouvertement de changer de gouvernance ( DGS…en particulier ) ….mais… Lire la suite »
inconnu
Invité
inconnu

on en a marre je suis employer a la cantine personne parle de nous que des atsems je suis pas contre mais savez vous qu on ai comme des esclaves …bravo il reste que des chaines pour attacher a nos pied …bravo la municipalite notre confiance a ete bafouer