Ulrich Quinot et « la défense des droits des femmes »

dans Actualités/Infos Réunion/Politique

Lors d’une réunion de travail à Saint-Gilles les Hauts, marquée par des échanges fructueux et une grande convivialité, en présence de nombreuses femmes réunionnaises sur les problématiques liées à la place de la Femme dans la famille et dans notre société, Ulrich Quinot, candidat à la législative partielle dans la 7e circonscription, a fait part des grands points de son programme liés à la défense des droits des femmes ; notamment la promotion de l’autonomie des femmes en faisant progresser l’égalité dans le monde professionnel, ou encore la lutte contre toutes les formes d’inégalités et de violences, verbales, physiques, sexistes et sexuelles. Il était accompagné de sa suppléante Sabine Montrouge.

Au préalable, les femmes présentes ont pointé le manque d’intérêt de la population pour cette élection partielle, probablement lié aux comportements de nos politiciens actuels. Cela porte à réflexion et nous conduit en tant que femme à être force de proposition notamment sur les questions de la parité salariale ou encore de l’accès aux postes à responsabilité : en effet, au-delà du cadre législatif, il faut aussi changer les mentalités !

 Concernant le problème des femmes battues, dans son programme Ulrich QUINOT propose l’augmentation des lieux d’accueil d’urgence pour les personnes en détresse afin de les aider à sortir de ce cercle vicieux du conflit familial. Il souhaite également démontrer l’importance de l’éducation et de l’instruction, dès la Maternelle, afin de ne pas reproduire ce schéma négatif de violence intrafamiliale, en travaillant sur ce fléau à travers un intermédiaire unique auprès de l’enfant, de concert avec les acteurs concernés (Education Nationale, parents, médecins, psychologues, …).

« La femme réunionnaise engagée que je suis, la mère de famille, la professeure, a le même combat que celles qui veulent affirmer leur capacité à faire aussi bien que les hommes pour trouver leur place et gravir les échelons. La femme doit trouver un équilibre entre une vie professionnelle épanouie et un milieu familial serein : la charge mentale pèse plus lourd pour les femmes que pour leur conjoint. Il y a encore ce cliché de l’homme qui travaille et de la femme qui reste à la maison », a souligné Sabine Montrouge.

« Au-delà de la seule parité, le rôle d’une suppléante d’un candidat à la députation est bien d’être force de proposition, et non d’être un faire-valoir. C’est sur la base de cette vision positive et égalitaire que Ulrich Quinot m’a demandé d’être sa remplaçante, et que j’ai accepté. Seul on va peut-être vite, ensemble on va plus loin ! », a encore indiqué la suppléante.

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Ulrich Quinot et « la défense des droits des femmes »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Charlène
Invité
Charlène

Il a en tout cas choisi un bon binôme en la personne de Sabine Montrouge , a eux deux ils font un bon tandem . En effet il est grand temps de s’occuper de cette problématique d’une autre façon que par l’indifference ou les faux senblants de nos politiques actuels qui n’ont besoin des femmes que pour servir , suivre, et surtout se taire . Bonne chance à vous deux .

Agnes
Invité
Agnes

Dans cette campagne machiste avec 12 hommes candidats Sur 13, ulrich Quinot démontre l’importance qu’il donne à La Femme Réunionnaise en politique et dans la société !
Bravo Maître Quinot !!!

SONIA
Invité
SONIA
Oui au changement de mentalité si on veut que la femme puisse accéder à une place digne qui lui revient de droit , on se bat sans cesse pour avoir ce qui est un droit de naissance . Ici à la Réunion les femmes s’engagent pour être laissées de côté comme un chiffon . Pas de reconnaissance, ni d’évolution. Une simple journée pour une femme représente une centaine d’engagements et au final ce sont aussi ces mêmes femmes qu’on délaisse au profit des hommes . Le candidat Quinot a fait un choix qui le démarque des autres , celui de… Lire la suite »
biloute
Invité
biloute

Ben li peu ouvre une association des femmes.

Bérangère
Invité
Bérangère

Les violences à la Réunion sont un fléau qu’il faut éradiquer . De vraies mesures , un vrai travail de fond et un député de la gente masculine qui s’en préoccupe ça ne court pas les rues . Maître Quinot foncez , allez comme vous le faites toujours au fond des choses , nos politiciens survolent ces problèmes . Ce n’est pas avec des assises que nous avancerons mais bien en travaillant sur les mentalités . Bonne continuation je suis confiante .