[Alt-Text] [Alt-Text]

L'actualité de la Réunion en direct

Un membre du Collectif NON à l’incinérateur interpelle le Président d’Ileva

dans Actualités/Courriers des lecteurs

Lettre ouverte au Président d’Ileva sur les incertitudes financières de l’INCINERATEUR

Monsieur le président,

Le Syndicat Mixte de traitement des déchets du Sud serait-il allé trop loin en notifiant le Marché de l’Unité de Valorisation Énergétique (Incinérateur) à la CNIM pour montant de 374 millions d’euros, alors que les garanties de financement apparaissent de plus en plus incertaines ?

Dans ce dossier, nous ne faisons que constater les contradictions et incohérences.

Tout d’abord, le 11 janvier 2019, vous annoncez dans la presse un tarif de rachat de 190 € par Mwh (cf. Le Quotidien du 11 janvier 2019). Le mois suivant, vous déclarez devant le conseil communautaire de la CIVIS « Notre dossier, pour obtenir un tarif de rachat d’électricité par EDF, est aux mains de la Commission de régulation de l’énergie, qui attend une révision de la PPE régionale » (cf.JIR 12.01.19).

Puis, le 23 octobre 2018, selon le Député David LORION (cf. question parlementaire n° 13552, 15ème Législature), le Président de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) vous a écrit en ces termes : « s’agissant d’un achat de gré à gré avec EDF- SEI, il ne lui (était) pas possible d’autoriser EDF-SEI à procéder à l’achat de l’électricité produite dès lors que le projet ne serait pas dans la prochaine programmation pluriannuelle de l’énergie » allant jusqu’à vous conseiller de pas «signer le marché».

Hors, sans attendre la nouvelle Programmation Pluriannuelle de L’Énergie (PPE) Régionale, seul et unique document d’orientation énergétique applicable à La Réunion, vous avez notifié le marché le 29 décembre 2018. De plus, ce marché a été conclu sans tarif de rachat de l’électricité par EDF-SEI, alors que David LORION déclarait : « l’équilibre budgétaire de cet investissement reposerait sur le rachat par EDF de l’électricité produite par l’UVE à un prix fixé par la CRE » .

En qualité de contribuable de la CIVIS, permettez-moi de vous faire part, au-delà de l’impact sanitaire et environnemental, de toutes mes inquiétudes et interrogations relatives au financement de cet incinérateur.

Pourquoi n’avez-vous pas attendu d’avoir toutes les garanties financières avant de notifier ce marché comme vous le conseillait le président de la CRE ? Si d’aventure, la CRE ne valide pas ce tarif d’achat, quel impact cela aura-t-il sur les finances publiques et surtout sur le porte-monnaie du contribuable ?

Enfin, le choix du gouvernement se porte à ce jour sur une politique Zéro Déchet pour notre territoire… ce qui est en totale contradiction avec le projet que vous soutenez.

En conclusion, à défaut de brûler des déchets, j’ai bien peur que c’est l’argent des contribuables qui partira en fumée dans cette affaire !

Emmanuel DOULOUMA

Génération Écologie Saint-Pierre

Membre du Collectif NON à l’incinérateur

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Un membre du Collectif NON à l’incinérateur interpelle le Président d’Ileva"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
MUHAILLON Erman
Invité
MUHAILLON Erman
Le débat actuel s’animant déjà depuis plusieurs mois entre Didier Robert, Président du Conseil Régional, et Michel Fontaine, Maire de St Pierre et Président du syndicat de traitement de déchets ILEVA, est aujourd’hui focalisé par le Président de Région sur la présence ou non d’une « unité de valorisation énergétique », sorte d’usine d’incinération, produisant de l’électricité à partir de certains types de déchets. Penchons nous plus en détails sur ce qui oppose les deux présidents et leaders de la droite locale. Tout d’abord, il est nécessaire de présenter synthétiquement le rôle de chacun, dans leurs fonctions respectives de Président… Lire la suite »

Derniers de Actualités

Aller en Haut