Un réunionnais meurt dans un crash d’ULM à Voh (Nouvelle Calédonie)

dans Actualités/Infos Réunion

Yvonne est effondrée : son fils de 40 ans qui l’avait convié à venir passer des vacances idylliques en Nouvelle Calédonie est décédé hier matin dans un terrible crash d’ULM. Le nord de la Calédonie est en effet connu pour les tracés de Voh, et le coeur immortalisé par le photographe Yann-Artus Bertrand (notre illustration). C’est pour l’admirer ainsi que le lagon que le fils d’Yvonne avait pris l’ULM, à côté du pilote. Les deux hommes décèderont, dans des circonstances qui restent à établir par les autorités, défaillance technique ou humaine.

L’épave n’a toujours pas été récupérée, mais ici à la Réunion, les proches de cette dame sont d’autant plus effondrés, qu’Yvonne avait perdu très récemment son mari. Son fils habitait en métropole, et était venu assister aux obsèques de son père. Il décèdera quelques mois plus tard.  Ce sont les révélations faites à Free Dom d’une de ses très proches amies, elles étaient membres d’un club de country à la Réunion :

8 Commentaires

  1. sincère condoleance à la famille de se compatriote maintenant il faudra chercher la cause du crash en tout cas tous les professionnels du secteur vont surement vous dire que ce n’est pas une panne moteur qui aurait provoquer cela, sa doit etre autre chose une forte zone de turbulence une aile qui se casse subitement ainsi de suite
    Un ulm ne tombe pas komsa sinon sa tous les jours y auraient des morts à la réunion, y’a des compagnies d’ulm chez nous aussi hin?

  2. sur un journal de la nouvelle caledonie on parle de décrochage si y’a décrochage donc erreur de pilotage faut pas chercher à comprendre si les pilotes ne surveillent pas leur vitesse de vol vous pouvez y laisser votre peau c’est aussi simple que cela.

  3. Il n’y a aucun mot pour la famille du pilote!!!! Toutes vos pensées vos condoléances ne vont que vers le touriste . Alors oui j’ai beaucoup de peine pour cette pauvre mère qui a perdu son fils après avoir perdu son mari mais je pense aussi beaucoup à la famille de Julien c’etait le prénom du pilote de l’ulm car Julien était marié et père de 4 enfants. Il avait 31 ans et encore pleins de belle années devant lui. Il aimait la vie et avait toujours le sourire. Nous avons grandis ensemble dans une petite ville de Normandie et ce travail de pilote instructeur en nouvelle Calédonie c’était la concrétisation d’un rêve.
    Je ne sais pas ce qu’il c’est passé mais il y a bien deux familles en deuil et non une seule.
    Sincères condoléances aux familles.

  4. écoutez moi je ne veux accuser votre ami mais y’a beaucoup de zone d’ombre a éclaircir dans cette accident j’irai mème dire qu’il faut revoir la réglementation en ulm comme pour les avions de ligne je pense qu’il faut un pilote et un copilote à bord et non plus un seul pilote comme sa se fait aujourd’hui car imaginez vous en cas de malaise du pilote un passager n’ayant aucune notion du pilotage n’aura pas le réflexe de prendre les commandes pour éviter le crash. sincère condoleance aux 2 familles

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*