Une campagne de sensibilisation sur les dangers de l’alcool sur les routes

dans Actualités/Infos Réunion

Une campagne de sensibilisation sur les dangers de l’alcool sera menée sur les routes de La Réunion, entre du 22 au 31 décembre. Cette campagne est  organisée par le Comité de la Réunion de l’Association Prévention Routière et ses partenaires.

Durant la campagne, des bénévoles vont partir à la rencontre des Réunionnais pour les sensibiliser aux risques liés à l’alcool et à les inciter à s’autotester. Des éthylotests et une brochure d’informations rappelant les effets, les sanctions et les conseils, seront distribués à cette occasion.

Des sites stratégiques ont été choisis à savoir entrées et parkings d’hypermarchés, centres villes, plages … Il s’agit d’éthylotests « nouvelle version ». De plus, ils sont dorénavant différents selon le nombre d’années de permis de conduire et le type de véhicule

Le comité constate que «Les méfaits de l’alcool est la première cause de mortalité sur nos routes. En 2016, 50 % des accidents mortels sur nos routes sont dus à l’alcool soit 25 tués sur 50.A la fin du mois de novembre 2017, nous avons enregistré 44 tués dont 16 piétons, 1 cycliste, 6 cyclomotoristes, 8 motocyclistes, 13 conducteurs et passagers de véhicules automobiles. Ainsi, le nombre de tués est à l’heure actuelle en hausse de 7 % par rapport à 2016», ajoute le comité.

Le Comité de la Réunion de l’Association Prévention Routière et ses partenaires estiment qu’ « Il est important en cette fin d’année et en période de festivités ou l’alcool sera présent en grande quantité que ce bilan de l’accidentologie routière ne s’alourdisse pas. Des drames peuvent être ainsi évités si on s’assure de tester son alcoolémie ou en optant pour des solutions alternatives tels sont les objectifs de notre campagne.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Une campagne de sensibilisation sur les dangers de l’alcool sur les routes"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
éric
Invité
éric

Bizarre cette campagne de prévention. On ne dit pas ne buvez pas, on donne des éthylotests pour vérifier combien on a bu. C’est une philosophie d’un autre temps qui doit être remise en cause par nos décideurs.