Une station spatiale chinoise reste hors de contrôle

dans High-tech

La station spatiale Tiangong-1, lancée en orbite par les Chinois en 2011, doit retomber sur Terre en se désagrégeant dans l’atmosphère. Une procédure normale pour un engin spatial en fin de vie. Sauf que la Chine avoue aussi avoir perdu le contrôle du satellite… sans vraiment en dire plus.
Le laboratoire spatial chinois Tiangong-1 est hors de contrôle et va retomber sur Terre. C’est à peu près tout ce que l’on sait de cet engin lancé en septembre 2011 et mis hors d’usage depuis 2016. Comme souvent, la Chine en dit peu sur ses programmes spatiaux.

Il y a quelques jours, l’Organisation des Nations unies (Onu) lui a demandé des informations supplémentaires sur la trajectoire empruntée par Tiangong-1, en fin de vie et remplacé par Tiangong-2. Car si la plupart des satellites et engins spatiaux abandonnés finissent de se désagréger en rentrant dans notre atmosphère, des débris sont capables de finir sur le sol terrien.

C’est surtout la taille du laboratoire en question qui laisse planer le doute. Par rapport aux petits satellites qui progressent en chute libre puis disparaissent en brûlant dans l’atmosphère, les 8,5 tonnes de Tiangong-1 sortent de l’ordinaire. En général, les scientifiques peuvent établir une zone d’atterissage approximative de l’engin. L’océan Pacifique est par exemple connu pour abriter un bon paquet de débris spatiaux. La perte de contrôle de Tiangong-1 n’autorise donc aucune prévision.

 Envoyer un email

Votre email:

Votre message: