[Alt-Text] [Alt-Text]

Front commun contre la gratuité des Cars Jaunes (VIDEO)

dans Actualités/Infos Réunion/Vidéos

Des transports gratuits : c’est une des dernières orientations politiques évoquées par la Région, suite notamment au mouvement des Gilets Jaunes. Dossier porté au niveau de la pyramide inversée par la conseillère régionale Fabienne Couapel-Sauret. « Gratuité d’accord mais où mettre les personnes qui souhaiteront emprunter les transports en commun et, plus précisément les cars jaunes, en sachant que d’ores et déjà le réseau se trouve en mode saturation ? », s’interroge, Louis Carpaye, président de la FNTV Réunion (Fédération nationale des transports de voyageurs », qui a tenu une conférence de presse ce matin en compagnie de plusieurs autres transporteurs. Il répond aux questions des journalistes :

Louis Carpaye, patron de STOI, était entouré de plusieurs autres membres de son syndicat (transporteurs Moutoussamy Père et et Fils, l’Oiseau Bleu, Ah-Niave, Balaya, Moolan…). Parmi eux, Nicolas Moutoussamy, patron de l’Oiseau Bleu et vice-président de la FNTV Réunion. « Nous n’avons rien contre Didier Robert qui est, en quelque sorte, notre patron mais ce que nous voulons, c’est le rencontrer en tant que président de Région, pour discuter », dit-il :

Les transporteurs de la FNTV regrettent « qu’aucun débat n’a eu lieu sur cette question de gratuité des transports en commun » alors que « s’il y a bien des gens qui sont bien placés pour en parler », ce sont eux qui font ce métier depuis plus de 100 ans pour certains car c’est une activité exercée de père en fils, sur plusieurs générations déjà. Or, sans remettre en cause l’orientation politique de la Région qui a compétence en matière de cars jaunes, les transporteurs, par la voix son président Louis Carpaye, insistent plus sur le « fait économique ». Ils considèrent que « la gratuité des transports en commun n’a jamais constitué une priorité pour les Gilets Jaunes ». Selon eux, « les Gilets Jaunes ont demandé plus de pouvoir d’achat et plus de dignité par le travail, une baisse des taxes mais ils savent que le transport en commun est pas cher à La Réunion car avec un ticket de 2 euros, on peut quasiment faire un tour de l’île ».

Selon la FNTV Réunion, « la priorité des priorités en matière de transport en commun, c’est surtout l’amélioration du parc, sans oublier l’augmentation du nombre de bus et du kilométrage réservé aux bus. « Si à l’époque, nos grands-pères pouvaient mettre des passagers sur le toit des bus courant-d’air fabriqués à La Réunion, aujourd’hui ce n’est plus possible. Mais en raison de la diminution du nombre de kilomètres et de passages de bus, il y a hélas des passagers qui voyagent debout », regrettent les transporteurs. Selon eux, « ce sont toutes ces conditions qu’il faudrait améliorer avant de parler gratuité ».

« 700 à 800 millions d’euros reversés chaque année à la Région »

A deux reprises déjà, ils ont adressé un courrier au président de Région, Didier Robert, pour en discuter. Mais ils constatent, déçus, que ce dernier n’a jamais daigné prendre un temps pour les recevoir. « Notre syndicat regroupe pourtant une dizaine d’entreprises majeures de transports de voyageurs qui représentent environ 600 cars. Une cinquantaine d’entreprises, y compris les petites, sont susceptibles de rejoindre la FNTV Réunion, créée en janvier dernier, ce qui représente 2 300 véhicules. Nous voulons un dialogue, une concertation avec notre collectivité responsable en matière de transports. Nous ne faisons pas de politique. Nous voulons tout simplement apporter notre expertise économique. Le GIE Cars Jaunes dégage chaque année près de 700 à 800 millions d’euros d’excédents que nous reversons automatiquement à la Région. C’est un réseau qui ne coûte pas à la collectivité ou aux contribuables mais un réseau qui rapporte. Raison pour laquelle, il faut investir dans l’amélioration des transports en commun afin de transporter le plus grand nombre de voyageurs dans de bonnes conditions plutôt que de donner la gratuité, qui est bien entendu politiquement plus correct, mais dans le même temps des milliers de passagers regarderont passer les bus faute de places disponibles », explique Louis Carpaye.

Louis Carpaye, patron de STOI et président de la FNTV Réunion

Aujourd’hui, ce sont environ 150 000 Réunionnais qui prennent chaque jour un transport en commun pour leurs déplacements. « Malgré les efforts déployés par les collectivités, nombreux sont ceux qui ne peuvent pas avoir une place dans un bus. Pourtant les tarifs du titre de transport ne sont pas un obstacle. Laisser un client à un arrêt est de pus en plus insupportable pour nos conducteurs et pour nous mêmes chefs d’entreprises », souligne Louis Carpaye.

Toujours selon les transporteurs, « il ne s’agit pas d’une question d’argent, ni de billetique. C’est un faux débat ça ! Notre métier a été conçu historiquement par nos aïeux sur la base du rendre service. Ce que nous voulons, c’est de discuter sereinement avec nos décideurs pour construire avec eux un service de transport de qualité. Il va sans dire que la gratuité envisagée par la Région sur le réseau armature impactera les réseaux urbains. Imaginez qu’un usager fasse Saint-Pierre/Saint-Denis gratuitement (soit environ 80 km) et qu’il ait ensuite à payer pour rejoindre son lieu de destination au Moufia », signalent les membres de la FNTV Réunion.

Au plan national, la FNTV a proposé plusieurs amendements au projet de loi d’orientation des mobilités pour le bien-être des usagers des transports en commun.

Les transporteurs de la FNTV Réunion attendent toujours la réponse de Didier Robert aux deux courriers qu’ils lui ont adressés en février et début avril derniers. A suivre !

9
Poster un Commentaire

avatar
8 Comment threads
1 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
8 Comment authors
mykimykeDidierjeanfredericRaskok Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noé
Invité
Noé

Qu’on enlève cette couleur à la con , ce jaune feu , des bus , SVP ! L’idiot politicien qui a fait peindre cette couleur doit être poursuivi !

Houareau
Invité
Houareau

Bonne chose

Pc allister
Invité
Pc allister

..ben voilà une excellente raison de reparler du tram train!?!?!?

Raskok
Invité
Raskok

La plus part des entreprises cités dans ce groupement i payé mal zot chofer 1150€ 1200€ et 60€ les jours férié, i travail 7j7 i enlev un disque i met un repos a la place ou i roule san carte in Mr M ?, soit i travail 2 dimanche gratuits, poukoi l inspection travail i fouille pas in peu dan zot entreprise

frederic
Invité
frederic

2 euros aller + 2 euros retour = 4 euros
pour faire Lignes paradis centre ville saint pierre pour un ado de 16 ans
Heureusement qu’il ne va pas à Etang salé le samedi car sinon 8 euros car deux bus à prendre.
Les communes du sud devraient s’inspirer des actions du maire de Saint Denis sur la gratuité des transports

jean
Invité
jean

C’est scandaleux le comportement de ces personnes qui dépendent du conseil général et c ‘est honteux .

Didier
Invité
Didier

Tout à fait d’accord avec Raskok, mais pour que leur situation changer en mieux, il faudrait que les chauffeurs se décident à s’organiser syndicalement et à faire preuve de solidarité face à ces exploiteurs !

jean
Invité
jean

Les bougs y craints un peu , c ‘est le conseil général qui dirige les transports , c ‘est a lui de mettre le réglement .

mykimyke
Membre
mykimyke

combien de bus manquent ?
et depuis combien d’années ?
mi koné pa kisa i dékon, mé ret dékoné, donc…

Derniers de Actualités

WordPress Video Lightbox
Aller en Haut