Vincent Defaud  » Pour que les SOLIDARITÉS soient au Cœur de l’Action Publique « 

dans Courriers des lecteurs

« La campagne des élections législatives partielles a démarré sur la 7e circonscription. On parle beaucoup de tel ou tel candidat, de combinaisons électorales mais très peu de programme. Or un député à l’Assemblée Nationale est chargé d’élaborer la Loi. Être élu sur sa personne ne suffit pas, il faut aussi légiférer, rédiger des propositions de lois et déposer des amendements. Cela ne s’improvise pas. Les écologistes ont la modestie de penser qu’ils sont parmi les rares à proposer un projet global et durable pour notre société. Notre objectif est de remettre du lien social au centre de l’action publique et faire de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) une priorité nationale.

En matière de solidarité, nous voulons favoriser la transmission et l’échange du savoir, du savoir-être et des savoir-faire : Micro-crèches, écoles, centres aérés, associations … basés sur le volontariat d’intervenants (retraités, chômeurs…). Cette expérience pourrait constituer, pour certains, un tremplin vers un emploi pérenne, notamment dans des secteurs en plein boom : services de proximité et/ou d’action sociale, développement durable ou encore commerce équitable…

Notre objectif est également d’aider les familles dans la prise en charge à domicile de leurs proches dépendants.  Nous souhaitons  en effet développer les services aux personnes âgées : soins, coiffure, gestion du budget… solidaires tout en soutenant les échanges de services.

Nous militons pour la création de Maisons de la Parentalité, de la 3ème Jeunesse et des Solidarités (aide à la parentalité/accompagnement des familles…), par exemple à côté d’un jardin collectif ou proche d’une résidence avec des appartements pour personnes âgées, jeunes, familles mono-parentales. Le but est de recréer du lien social et ainsi redonner de l’espoir et du sens à travers des services à la personne et des espaces de partage solidaires.

En terme de solidarité entreprenariale, il nous apparaît tout aussi important de soutenir et d’inciter les entreprises volontaires à mettre en œuvre la Responsabilité Sociale des Entreprise ou RSE dans la prise en compte des enjeux environnementaux, sociaux et éthiques de leurs activités. Ces mesures doivent conduire à mieux prendre en considération les externalités négatives des entreprises (déchets, rejets chimiques, urbanisation/bétonisation et risques d’inondation…) mais aussi de mieux valoriser les externalités positives (lien social, efficacité énergétique et réduction des gaz à effet de serre, limitation/arrêt des intrants chimiques, recyclage optimisé des déchets/résidus produits…)

Nous estimons également qu’il est temps de généraliser le co-working c’est à dire des espaces de travail collaboratif et de mettre en relation les acteurs à travers des sites web et des pages de réseaux sociaux dédiées afin d’encourager les synergies et l’émergence de projets innovants et solidaires.

En matière de Solidarité sociétale, nous voulons recréer du lien social et de la Solidarité à travers l’Économie Sociale et Solidaire en soutenant les associations existantes qui, chaque jour, portent des actions dans les quartiers pour les personnes / familles en difficultés, en faisant émerger des projets non seulement associatifs mais aussi marchands. Un exemple de projet solidaire marchand  pourrait être la récupération de textiles puis la recustomisation, dans des ateliers Couture solidaires, puis la revente des créations mais bien d’autres sont à accompagner voire à inventer.

Il est essentiel de conforter l’entraide en direction des personnes seules, vulnérables, handicapées, en part. en donnant une véritable formation et statut aux accompagnants ou aidants familiaux de proximité. Il faut aussi se battre pour que nos « gramounes » puissent rester et vieillir à domicile dans la dignité et entourée de leur proches plutôt qu’en structure dépersonnalisée. Nous devons également accompagner les associations de lutte contre les discriminations, en particulier envers les Femmes, la communauté LGBT, les minorités de toutes sortes et contre les violence intra-familiales en priorisant/portant une action forte national sur le relogement des victimes.

La Solidarité dans les déplacements est une priorité : il nous faut oeuvrer pour la Gratuité des Transports en Commun pour les chômeurs, étudiants, les moins de 28 ans et les plus de 65 ans et favoriser les Aires et sites Internet de co-voiturage.

Mais la solidarité doit aussi s’exprimer dans le Logement. Œuvrons au rétablissement d’un dispositif d’accession à la propriété en Outre-mer et à La Réunion et exigeons une part raisonnable (20%) de logements à destination des personnes vulnérables ou dépendantes permettant d’améliorer le lien social et intergénérationnel dans les programmes immobiliers.

Les Solidarités et l’Économie Sociale et Solidaire doivent permettre au jeune (ou moins jeune) de valider son expérience solidaire dans le monde professionnel (système de la Validation des Acquis de l’Expérience ou VAE) pour abolir les frontières entre les 2 mondes – professionnel et solidaire – en facilitant les passerelles de l’un à l’autre. Nous souhaitons, par ce dispositif déjà mis en place dans d’autres pays européens, améliorer l’employabilité des personnes qui s’investissent pour autrui, et permettre qu’elles soient embauchées plus rapidement et à de meilleurs postes. L’Économie Sociale et Solidaire doit être un incubateur de compétences, de savoir-faire/savoir-être, tout comme l’Apprentissage et la Formation professionnelle.

Comme exemple d’action concrète, le parlementaire soutiendra la création d’au moins une Ressourcerie/Recyclerie supplémentaire par commune, employant majoritairement des personnes en difficulté, en insertion ou au chômage.

Les Solidarités et l’Économie Sociale et Solidaire sont un champ d’une grande importance, en plein essor, pour rétablir la dignité des Réunionnais. Le défi du prochain député sera de contribuer activement à la réalisation de cet objectif ambitieux et mettre en œuvre/faire évoluer/créer les outils réglementaires et financiers nécessaires ; pour une Réunion innovante et solidaire, tournée vers un modèle durable et profondément humain de développement. »

 

 

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Vincent Defaud  » Pour que les SOLIDARITÉS soient au Cœur de l’Action Publique « "

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
il etale son icompetence
Invité
il etale son icompetence

Vincent defaud n’a pas compris en quoi consiste le mandat de deputé!!! Le deputé n’a pas vocation a gérer une circonscription en se substituant au maire, au TCO, a la region en gerant l’amenagement d’une portion de territoire. Le deputé représente une circonscription pour voter des lois qui ont une portée NA-TIO-NALE. Sinon la photo d’illustration montre qu’il a grossit jusqu’a l’obesité. abus de junk food?

Rien à attendre
Invité
Rien à attendre

Quel enjeu à part l’ ECOL /OFRIC . C’est la course aux mandats , aux indemnités , aux voyages , aux avantages , aux postes réservés pour la famille . L’enjeu pour les canditats est de savoir comment emberlificoter le gogo d’électeur pour s’assurer une rente financière . Il ne faut pas croire que les intérêts RÉUNIONNAIS sont l’objet de leurs préoccupations. On voit trop ce qu’ils cherchent . Un pognon de dingue , oui .