Vincent Rivière « VOLCAN : UN PROTOCOLE EN CAS D’ERUPTION ? »

dans Courriers des lecteurs

« Suite au chaos circulatoire que subissent les réunionnais lorsqu’ils vont
voir les coulées de lave au Volcan la question de l’application d’un
protocole se pose.
Situé en plein cœur du parc national, le Piton de la fournaise est l’un des
volcans les plus actifs au monde. Rien qu’en avril 2018, nous avons connu
deux éruptions. Le volcan bénéficie d’une double fréquentation : d’abord
locale puis touristique, même le public scolaire en profite et cela même en
période où il n’y a pas d’éruption. L’atout économique, environnemental et
scientifique n’est donc pas à remettre en question.
Ceci étant, que dire de la gestion calamiteuse d’évènements exceptionnels
comme l’éruption actuelle ? Le constat est sans appel : nos élus et les
autorités « compétentes » ont failli à leur mission.
L’aménagement du territoire est souvent une question de choix.
Nous avons l’exemple qu’ici il a été choisi de ne pas suffisamment mettre
en valeur notre patrimoine en encadrant convenablement les flux de
visiteurs.
Laisser plusieurs milliers d’automobilistes s’engouffrer dans un
interminable embouteillage est dangereux. Au-delà de l’attente
inqualifiable des automobilistes, c’est aussi l’aspect sécuritaire qui est mis
en cause avec notamment l’impossibilité pour les secours de se rendre sur
les lieux.
Les solutions existent pourtant. Nous devons mettre en place un protocole
applicable à chaque éruption. Il faut créer des rotations de navettes qui
conduisent les visiteurs jusqu’au Pas de Bellecombe et stocker les
véhicules avant d’entamer la route forestière. Cela s’est fait par le passé. Il
ne faut pas non plus créer des parkings trop proches du volcan afin d’éviter
de dénaturer le paysage. En revanche, on dispose de toute la place
nécessaire bien plus bas. De plus, la présence d’un poste de secours sur
place est indispensable vu le nombre de visiteurs qui s’aventurent, parfois
mal équipés dans les sentiers pour admirer les fontaines de lave. Il faut
également inclure l’aspect environnemental en postant une équipe chargée
de récupérer les déchets laissés par certains visiteurs. Les occasions de
mettre en valeur nos atouts ne manquent pas. Encore faut-il le vouloir. »

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Vincent Rivière « VOLCAN : UN PROTOCOLE EN CAS D’ERUPTION ? »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Golgot974
Invité
Golgot974

la ? est surtout voila

Balayer devant sa porte.
Invité
Balayer devant sa porte.

Pour les classes de maternelle et la surveillance des petits dans les ecoles aux pauses meridienne, il n’y a deja pas de « protocole ». Alors pourquoi ce monsieur Payet vient nous donner des lecons avec des soucis de second ordre?

fontaine
Invité
fontaine

Du gros n’importe quoi!!!
Les navettes on été mises en place déjà il y a quelques années de cela
Ce monsieur ne se rappelle pas le gros BOXON que c’était, encore plus dangereux que maintenant, des gens ont failli crever de froid en attendant les bus!! Et puis quoi, les parkings dénaturent le site dit il??? Au contraire, donnons aux gens les moyens d’y aller dans de bonnes conditions, parking avec plus de place, et surtout une route qui ressemble à une route!!!

Alisa
Invité
Alisa

Les navettes devrait partir depuis les kiosques à côté de la cité du volcan et dans les kiosques aménager des espaces confort pour accueillir le public pour qu’il ne crève pas de froid comme dit 1 des monsieur mais il est sûr aussi qu’il faut réaménager la route du volcan car au niveau visuel ce n’est pas digne d’un pays riche un pays avec des routes dégueulasse c’est pas top!