Virapoullé : « une eau de qualité irréprochable avant 2020 à Saint-André »

dans Actualités/Collectivités/Infos Réunion/Saint André

C’est ce qu’a promis Jean-Paul Virapoullé, le maire de Saint-André, en posant ce matin la première pierre de l’unité de potabilisation de l’eau à Dioré, « la plus grande unité de traitement de l’eau à La Réunion ». Le coup d’envoi officiel de la réalisation de cette usine s’est déroulé en présence de Christine Geoffroy, sous-préfète de Saint-Benoit, représentante de l’Etat, de François Maury, directeur général de l’ARS (Agence régionale de santé), de Sylvie Moutoucomorappoulé, 6ème vice-présidente de la Région représentante du président de Région Didier Robert et de Jean-Marie Virapoullé, 1er vice-président représentant Cyrille Melchior, président du Département. Sans oublier les élus du conseil municipal de Saint-André, les employés du service « Eau » de Saint-André avec à sa tête l’ingénieur Jimmy Barret, Mr Denis, ingénieur à l’ARS ainsi que les responsables des entreprises qui mèneront à bien les travaux de cette unité dont la livraison est prévue en août 2019, date à laquelle, le maire de Saint-André ré-invitera tous les représentants des collectivités et de l’Etat à « boire un bon verre d’eau potable ».

L’objectif de cette unité de traitement de l’eau qui verra donc le jour à Dioré est de proposer d’ici à 2019 à 95% des abonnés de la commune une eau de très grande qualité, contre 54% actuellement. L’unité de traitement coûtera près de 10 millions d’euros. Elle sera financée par les fonds européens (Feder) via la Région, par l’Etat, le Département et la commune. Lors de cette pose de la première pierre, tous les intervenants ont rappelé l’importance de l’eau, « cette denrée rare » pour la planète. Pour la santé d’abord. « L’eau c’est la vie, c’est la santé », a dit le maire de Saint-André, pour qui « c’est un grand jour. Un grand jour pour les Saint-Andréennes et les Saint-Andréens qui m’ont élu en 2014 sur la base d’un projet dans lequel je leur ai promis une amélioration considérable de la qualité de l’eau que nous buvons ».

Et Jean-Paul Virapoullé de poursuivre : « s’il y a un domaine où la nouvelle municipalité a comblé les carences en matière de politique de l’eau conduite par le duo Eric Fruteau et Joé Bédier, c’est bien sûr la qualité de l’eau servie aux Saint-Andréens. Dès notre arrivée, nous avons amélioré la qualité de l’eau pour 6 000 foyers supplémentaires désormais exclusivement alimentés en eau de forage souterraine alors qu’auparavant ces foyers étaient alimentés en eau de surface. Parallèlement, nous avons aussi créé un forage au Désert où rien n’avait été fait en 6 ans. Nous avons organisé la distribution de l’eau de telle sorte que 40% de la population soit connectée de Cambuston à Champ-Borne en passant par Petit-Bazar au réseau issu des forages dans la nappe phréatique et potable en toute circonstance ». L’unité de traitement de l’eau dont la première pierre a été posée est le fruit d’une démarche partenariale instaurée entre la municipalité, la Région, l’Etat, et l’ARS. La commune de Saint-André a acheté le foncier nécessaire sur la route de Dioré pour permettre la réalisation de cette station de potabilisation de l’eau. En moins de 2 ans, les études de conception, de réalisation et de gestion de l’unité de potabilité ont été finalisées.

« A l’été 2019, sauf imprévu cyclonique ou techniques, les Saint-Andréens recevront une eau de qualité irréprochable certifiée par l’Agence régionale de santé », promet le maire de Saint-André, qui n’a pas manqué de reparler de son projet d’exportation de l’eau vers les pays arabes. « L’eau principale richesse de l’île sera la colonne vertébrale du développement économique de La Réunion et ce projet que je n’ai pas abandonné sera à n’en pas douter le plus grand projet industriel que la France aura à réaliser Outre-mer ».

Sylvie Moutoucomorapoullé a pour sa part insisté sur la participation de la Région au financement des installations structurantes afin de servir une eau de qualité aux Réunionnais. Via les fonds du Feder, a-t-elle rappelé, près de 78 millions d’euros sont investis sur la mandature 2015-2020 pour l’eau « qui fait partie des priorités de la Région ». La 6ème vice-présidente a également rappelé la nécessité d’une « mutualisation de toutes les compétences pour une gestion plus efficace et plus efficiente » de l’eau. Jean-Marie Virapoullé a quant a lui mis l’accent sur toute la politique départementale en faveur de l’eau et plus particulièrement pour desservir la population située à mi-pente du Nord à l’Est. La collectivité prévoit pour cela un budget de 228 millions d’euros.

Mme Christine Geoffroy, la sous-préfète de Saint-Benoit a lancé un appel en direction des communes souhaitant se doter d’infrastructures de potabilité. « Faites vous connaître le plus vite possible. Nous avons les aides ». François Maury a lui aussi rappelé que les fonds existent mais qu’ils ne sont pas toujours sollicités en matière de potabilisation de l’eau. Espérons que cet appel de l’Etat sera entendu et que les communes vont « se bouger » afin de monter les dossiers et obtenir les subventions, avant que celles-ci ne retournent à la case départ.

Y.M.

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Virapoullé : « une eau de qualité irréprochable avant 2020 à Saint-André »"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
SUBITE
Invité
SUBITE

Analyse le photo…….Deux trois noirs Q entrain vendre la REUNION
Si l’eau sale l’est chère aujourd’hui,demain quand sera propre.. va coute combien?????

biloute
Invité
biloute

@subite :Pas mauvais. La dynastie vira après toutes ces années de pouvoir promet de l’eau potable aux st-Andréens, ben ko sa zot t y fé avant ?

biloute
Invité
biloute

C’est pas le bougue t’es veut vend d’eau à Dubaî. Alors que dans sa population n’a pas d’eau propre. Trop fort ! L’Art de tromper son monde.

y en a marre
Invité
y en a marre

vira boire de l eau peut etre ou sera gueri de out band mensonge prend ton retraite oula fini enrichi a ou assez comme sa laisse un peu pou cet i remplace a ou maire en 2020 c est a dire ton garcon comme sa va reste dans la famille meme mais mi pense que les gens st andre i commence rouve les yeux i faut ballayer ces dynastie virra

Françoise
Invité
Françoise

braves gens ! comprenez par là que voilà des années que vous payez du traitement et de l’assainissement de l’eau pour consommer de l’eau impropre ! qui va nous rembourser ???

franck
Invité
franck

voilà c’est bien ca on paie de l’eau impropre à la consommation au prix de l’eau potable . ils se seront bien graissés la pate pendant ce temps vive la Réunion et ces ripoux d’élus par une grande naivetée populiste

JS ça meme
Invité
JS ça meme

DALLAS, ton univers impitoyable!

ORBITE
Invité
ORBITE

Le papa bla bla bla bla Jean Marie aussi.
Le papa na na na na Jean Marie aussi
Le papa ven tre lé gras Jean Marie aussi
Le papa pa la vec sa Jean marie aussi

ALBENS
Invité
ALBENS

que du bla bla faut croire en soi pas aux politiciens

Ne plus se laisser faire
Invité
Ne plus se laisser faire

Les Vira père et fils viennent de faire un constat public de leur gestion de l’eau depuis 50 ans dans leur commune. Depuis 50 ans , ils ont laissé leurs concitoyens boire et surtout payer une eau degeulasse , de mauvaise qualité. Triste bilan de 2 chargeurs de l’eau .

arête mentir au peuple réunionnais
Invité
arête mentir au peuple réunionnais

Téllement que lu les préoccupé par les gent de sa sa commune ,lu donne de l’eaux salles, lu considère les pauvre gents comme des cochons,,,?????? Et lu ve vendre de l’eau aux étranger. il son pré a tous pour récupéré le gros pognons (maladie du pognons)

Patav
Invité
Patav
Marmails Marmails! Qd sa nou va rouv nout zié !? Qd sa nou va écoute Daniel Waro vraiment Dan son kozé !? « Tir maloll Dan zié réunioné tir maloll Dan zié ! ». En fait, lo maléré li sera touzour baizé tant que li comprendra pa que lé important d’allé voté… Mé vote pou qui ? Pou kel macro de volèr baizèr d’paqué !? Fruteau la essayé, mé qd la gaiy lo pouvoir la ni fou… La pi compri rien, la oubli son pèp. La, Virapoulé y moucate la mandature Fruteau, alors que y fé pli de 30 ans li lé… Lire la suite »