128 militaires des FAZSOI participent au Grand Raid

dans Actualités/Infos Réunion

L’édition 2019 du Grand Raid comptera parmi ses coureurs 128 civils et militaires des Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien. Toutes les composantes des FAZSOI sont représentées, les participants appartenant en effet aux différentes entités de l’armée de Terre, de la Marine Nationale, de l’armée de l’air ou des différents services et direction.

Les coureurs prennent part à l’événement à titre privé. Toutefois, les armées accordent une grande importance à l’exploit sportif que représente le Grand Raid, et avec l’accord des organisateurs de la course, soutiendront ces 128 coureurs par la mise en place de stands de ravitaillement et de soin. Des kits confectionnés par la Direction interarmées du service de santé (DIASS) seront aussi distribués le jour du départ. Ces kits sont composés d’une couverture de survie, de pansements double-peau, de bandes de strap et de sachets de réhydratation.

Quatre postes de soutien seront montés le long des différents parcours : le 2e RPIMa sera présent à Mare à boue et Cilaos, ainsi qu’au Maïdo en renfort du RSMA. Ce dernier sera aussi présent à la Grande Chaloupe, aidé par des personnels du Détachement Aérien 181 (DA 181) et de la base navale. Ces stands auront la mission de fournir aux coureurs des compléments alimentaires et de l’eau.

Certains coureurs des FAZSOI ont déjà participé aux éditions précédentes, parmi eux : Le lieutenant-colonel Thomas, de l’état-major interarmées, a terminé la Diagonale des Fous l’année dernière en 46 heures et 40 minutes, avec une blessure contractée dans le cirque de Mafate. Il espère cette année faire un meilleur temps et ne pas se blesser lors de l’épreuve. Le lieutenant-colonel Vincent est commandant en second du DA 181. Sa première Diagonale l’année dernière s’était très bien passée. L’excitation et l’appréhension de la découverte ont désormais laissé place à plus de sérénité même si cela reste une épreuve particulièrement exigeante. Le chef Aurélien court pour le 2e RPIMa. C’est sa deuxième Diagonale des Fous qui revêt cette année, une importance toute particulière puisqu’il se remet d’une opération médicale. Il n’a pas d’objectif de temps ou de placement, sa seule participation est en soi un réel défi applaudi par son régiment. Le caporal-chef Stéphane, du DA 181, est arrivé en 6 e position à la Bourbon en 2018. Il participe cette année à la Mascareignes, et vise encore une fois un très bon classement. Le caporal-chef Jean-Frédéric, Réunionnais affecté au DA 181, en est à sa 17e participation à la Diagonale des Fous. Si l’année dernière il a pu la finir en 53 heures et 25 minutes, il espère cette année faire tout aussi bien même si son entraînement n’a pas été aussi régulier, du fait de son activité professionnelle.

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
yesNoé Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noé
Invité
Noé

Tous les gendarmes et policiers devraient faire ce grand Raid !!! ça va les dérouiller , faire baisser leur ventre , leur donner des muscles pour pouvoir mieux attraper les délinquants à la course !

yes
Invité
yes

bien dit..et VRAI dans la réalité du Reel