15% des coraux de La Réunion sont menacés d’extinction

3 min de lecture
1

Le récif coralien de La Réunion est en danger. 15% des espèces de coraux constructeurs de l’île sont menacés ou quasi menacées de disparition. Voilà ce qu’avance un rapport exclusif du Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l’Office français de la biodiversité (OFB) et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), avec l’appui de l’Initiative française pour les récifs coralliens (IFRECOR).

Bien que les espèces de La Réunion soient les plus menacées de la région, les récifs d’autres îles de l’Océan Indien subissent le même sort. Selon l’état des lieux, mené dans le cadre de la Liste rouge des espèces menacées en France, 12 % des espèces présentent un risque à Mayotte et 6 % dans les îles Éparses. Cette évaluation a été réalisée sur le total des trois-cent-unes espèces différentes de coraux qui forment ces récifs. Ces écosystèmes sont parmi les plus riches et les plus diversifiés des océans.

La principale menace qui attente à la survie de ces écosystèmes est le réchauffement climatique qui entraîne une augmentation de la température de la surface de la mer. Ces facteurs provoquent ainsi un blanchissement du corail pouvant conduire à leur mort lorsque le phénomène est intense et se prolonge trop longtemps.

Par ailleurs, les rejets des eaux usées, la pollution agricole et les apports terrigènes causés par les défrichements entraînent également une dégradation de la qualité des eaux côtières.

Les autres dangers qui les guettent sont l’impact des prélèvements, les maladies coralliennes et les cyclones. Les pressions subies par les coraux sont donc nombreuses et certains d’entre eux sont particulièrement sensibles.

« Au vu de ces nouveaux résultats et de l’ensemble des analyses réalisées, les pressions cumulées s’exerçant sur ces récifs font craindre une perte de diversité biologique, qui risque d’affecter des processus écologiques essentiels tels que le renouvellement des populations de poissons », alerte le rapport. « La lutte contre ces pressions sera donc déterminante pour préserver à l’avenir des récifs fonctionnels et riches de leur exceptionnelle biodiversité », conclut-il.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




1 Commentaire



Free Dom
WordPress Video Lightbox