177 M€ de crédits non consommés Outre-mer : “le gouvernement ment”, dixit Virapoullé

4 min de lecture
1

Il y a un peu moins de deux semaines, au sortir de son audition devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale, la ministre Annick Girardin déclarait que “le budget outre-mer 2018 n’a jamais été aussi élevé” mais elle notait toutefois “une sous-consommation des crédits”. Des crédits évalués à 177 millions d’euros. Lesquels, à en croire la ministre dont les propos ont été repris dans un communiqué de Medetom, n’ont pas été consommés”.

Elle soulignait ainsi que sur le budget Outre-mer de 2,113 milliards d’euros, ” l’Etat avait engagé pour 2018 pas moins de 197 millions d’euros supplémentaires par rapport à 2017 et a payé sur factures 87 millions d’euros… 177 M€ prévus pour le paiement des factures n’ont pas été consommés en 2018″.

Résultat des courses, 107 millions d’euros ont été reversés au budget Outre-mer et 70 M€ sont repartis au budget général. Un constat qui doit faire mal au cœur des domiens quant on connaît la situation économique et sociale des départements français d’Outre-mer. Et quand on ne cesse d’entendre nos élus revendiquer chaque jour davantage de moyens. Comment se fait-il qu’autant de crédits publics n’aient pas été utilisés ? Est-ce la faute à nos élus locaux ? Aux administratifs des collectivités locales qui n’auraient pas fait leur boulot pour capter ces crédits disponibles ?

En marge de la conférence de presse tenue, hier soir à la Cirest, notre journaliste Yves Mont-Rouge a interrogé Jean-Paul Virapoullé sur “ces crédits non consommés” selon Mme Girardin. Voici la réponse du maire de Saint-André, président de la Cirest et ancien parlementaire (député, puis sénateur) :

“Le gouvernement ment sur cette affaire des 177 millions d’euros. Toutes les communes de l’île ont fait leurs demandes en temps et en heure voulus. Elles ont monté des dossiers.  Mais sur ordre de Paris, ces projets ont été retoqués car le gouvernement n’a pas voulu débourser. C’est donc un fait mensonger”.

La ministre Girardin aurait-elle donc menti ? “Ce n’est pas Girardin qui commande au sein du ministère de l’Outre-mer, c’est Bercy. Medetom est sous tutelle de Bercy. Le gouvernement fait semblant de donner de la main droite des crédits à l’Outre-mer. C’est de l’affichage pour faire joli, mais ces crédits, il les reprend de la main gauche en mettant en place des critères auxquels aucune commune ne peut répondre… Je suis prêt à démontrer à tous les ministres disponibles qu’il s’agit là d’un mensonge. Il faut arrêter de prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages…”

Jean-Paul Virapoullé va même plus loin concernant cette fois la crainte des élus domiens relative à la subvention de 38 millions d’euros pour la canne à sucre. “Est-ce que ces 38 millions d’euros ont été budgétés ou pas par Bercy ? C’est peut-être ça la question qu’il faut se poser”.

Cela étant, nombre d’élus de droite comme de gauche qui critiquent régulièrement l’action gouvernementale, continueront à caresser Emmanuel Macron dans le sens du poil et à voter en faveur d’En Marche, comme on a pu le voir encore tout récemment, lors des dernières européennes. “Faites ce que je dis, pas ce que je fais !”…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



1 Commentaire



Free Dom
WordPress Video Lightbox