18 mois de prison ferme pour l’automobiliste sous stupéfiants et sans permis

1 min de lecture
3

Mercredi matin, les motocyclistes de la B.Mo de Rivière Saint-Louis, ont déféré devant le parquet de Saint-Pierre, à l’issue de sa garde à vue, un automobiliste contrôle le samedi 18 septembre alors qu’il conduisait après avoir fait usage de stupéfiants et malgré une annulation judiciaire de son permis de conduire, le tout en récidive légale.

L’individu faisait également l’objet d’une fiche de recherches pour des dégradations commises en décembre 2020, dans les locaux de la gendarmerie de Saint-Joseph.

Jugé en comparution immédiate, le tribunal l’a condamné à 18 mois de prison ferme, interdiction de conduire tout véhicule à moteur durant 2 ans et à la confiscation de son véhicule.

3 Commentaires

  1. L’état à pour institution que la prison pour des délits est t’il pas à jour de recruter des personnes
    Pour sensibiliser et penser autrement aujourd’hui ???????

  2. – automobiliste sous stupéfiant, peine aggravée;
    – assassin sous stupéfiant (affaire Sarah Halimi), même pas de procès, meurtrier « excusé » selon la terminologie de la justice (justice avec un petit j !)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Un enfant de 4 ans gravement brûlé à cause des bulles de savon de son bain

Article suivant

« La Fondation Brigitte Bardot ne peut pas mener une étude sur l’errance animale dans les DROM ! »

Free Dom