19,9 M€ pour 10 projets de rénovations, constructions ou extensions de bâtiments scolaires à Mayotte

4 min de lecture
3

En application du plan gouvernemental pour Mayotte de 2018, qui a relevé des besoins importants en matière scolaire, le ministère des Outre-mer finance des projets de rénovations, constructions ou extensions de bâtiments scolaires dans des communes mahoraises pour un montant total de 52,2 M€ en 2021.

Dans ce cadre, le ministère des Outre-mer annonce la mobilisation du fonds exceptionnel d’investissement à hauteur de 19,9 M€ pour le co-financement de 10 projets.

Ces projets, dans les villes suivantes, ont été sélectionnés par le préfet et le recteur de Mayotte: Ouangani, Koungou, Sada, Dembéni, Tsingoni, Dzaoudzi-Labattoir, Acoua, Mamoudzou, Bandrélé et Chirongui. La part revenant aux communes s’élève à 16 % (8,5M€) et celle de l’Etat à 84 %.

–          A Acoua, sécurisation des écoles dans le groupe scolaire « Acoua 3 » pour un montant de 1 082 791 €.

–          A Bandrélé, construction de 8 salles à l’école maternelle à hauteur de 1 462 930 €.

–          A Chirongui, rénovation des 6 salles, construction de 6 salles neuves et d’un réfectoire à l’école maternelle de la commune pour 2 800 466 €.

–          A Koungou, création de 12 salles de classe et d’un réfectoire à l’école maternelle à Kangani dans la commune de Koungou pour 626 970 €.

–          A Dembeni, des deux projets scolaires suivants seront menés :

o    Reconfiguration de l’école élémentaire à Hajangua : rénovation de 4 salles, construction de 18 salles et d’un réfectoire pour un montant de 4 179 800 €

o    Construction de 19 salles de classes et d’un réfectoire à Iloni pour un montant de 1 922 708 €.

–          A Dzaoudzi, reconstruction de l’école Labattoir 1 la Ferme à hauteur de 83,5% du coût total hors taxes, soit 1 253 940 €.

–          A Mamoudzou, construction de 24 salles de classe et d’un réfectoire du groupe scolaire Hamaha sur la commune de Mamoudzou pour 2 089 900 €.

–          A Ouangani, rénovation de 2 salles, création de 12 salles et d’un réfectoire à l’école élémentaire de Ouangani 1 dans la commune pour 1 337 536 €.

–          A Sada, rénovation de 6 salles, création de 15 salles et d’un réfectoire à l’école élémentaire Sada 3 Mtsangamtiti pour 2 340 688 €.

–          A Tsingoni, financement du projet scolaire portant sur la création de 32 salles et d’un réfectoire à l’école élémentaire de Combani 1 soit 835 960 €.

3 Commentaires

  1. Derrière chaque comorre élu il y a un réunionnais qui dirige les opérations, celui ci a été envoyé par un fonctionnaire français. Le fonctionnaire français s’est dit ils sont noirs de toutes façons ils ne verront pas la différence. Exactement comme à burger king à la Réunion, au dessus du serveur réunionnais il y a un gars noir de la cité du 93 fraîchement débarqué qui dirige les opérations, ils ne verront pas la différence et puis c’est de la bouffe de cassos, entre cassos ils se comprennent…

  2. Mayotte en plein expansion, c’est bien. A Reinedesneiges : c’est bizarre qu’il n’y a pas de censure à ton commentaire. Ça suinte le racisme à plein nez. De qui tenez-vous ces infos ? Ce sont des propos inconsidérés d’une arrogance déconcertante mais après en même temps votre pseudo le vaut bien ….

    • Veulent ils de ce développement? Les Français ont ils demandé aux mahorais s’ils étaient d’accord, en leur précisant qu’ils allaient être envahis et traités en citoyens de seconde zone chez eux?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

“Entre deux solutions mauvaises, le confinement et le pass, je choisis le pass”

Article suivant

Covid-19 : c’est parti pour la consultation citoyenne sur la vaccination

Free Dom