1er mai rime avec muguet !

3 min de lecture
2

Cette fleur porte-bonheur, qui naturellement pousse dans les sous-bois, est vendue en masse pendant la fête du travail. 

Petit rappel historique

Le 1er mai 1561, le roi Charles IX reçoit un brin de muguet en guise de porte-bonheur (l’origine du donateur fait débat, mais il s’agit à l’origine d’une tradition des Celtes, qui portaient le muguet en porte-bonheur). Le roi de France en fait alors une tradition officielle : tous les ans à la même date, le roi offrira du muguet aux dames de sa cour. La tradition deviendra populaire à partir du 1er mai 1900 : à cette date, les grands couturiers français organisent une fête dans la capitale, et distribuent du muguet à toutes les dames présentes.

Et en 1907, la tradition populaire s’accompagne d’une tradition ouvrière. Le 1er mai étant aussi, depuis 1889, le jour de la fête du travail. Et le muguet devient le symbole des défilés syndicaux. La CGT, notamment, le brandit en emblème des revendications ouvrières, à la place de l’églantine, qui faisait office de symbole jusqu’en 1907.

Mais les clochettes blanches de cette fleur fragile et vénéneuse peuvent se flétrir en quelques heures. Interrogé par Europe 1, un fleuriste parisien livre ses astuces pour choisir et soigner son muguet :

Quel type de muguet ?

“J’essaye de proposer à mes clients deux types de muguets. le plus classique et le plus festif, c’ est le muguet des bois, c’est-à-dire le petit muguet sauvage et très parfumé. Et après, j’essaye de travailler dans l’extra-qualité, avec le beau brin de muguet d’origine allemande ou le fortin produit par nos petits producteurs de la région parisienne. Il a une tige bien rigide, des clochettes bien blanches, bien grosses. On atteint un nombre de quinze à vingt  clochettes par brin”, explique le spécialiste.

Comment replanter son muguet ?

Notre fleuriste invite également à replanter son muguet juste après sa floraison : “Il va fleurir et défleurir. A la maison, vous en profiterez une bonne semaine, voire quinze jours. Ensuite, il faut bien l’arroser et le replanter tout de suite, avec une exposition mi-ombre dans un sol assez frais.” Mais attention : “Chaque brin de muguet cueilli ne redonne pas de fleurs, donc si vous cueillez tout votre muguet cette année, l’année prochaine vous n’aurez que des feuilles.”

2 Commentaires

  1. Je vois que vous reprenez à votre compte la version pétiniste du 1er Mai “Journée de la Fête du Travail”.
    Or le Premier Mai est une journée internationale de lutte des travailleurs. C’est cela que Pétain a voulu enterrer en re baptisant en 1941 cette journée de ” fête du travail”.
    Mais les travailleurs qui se font exploiter ne sont pas dupes. Il n’y a aucune raison de fêter le travail, car sous le régime capitaliste il se confond souvent dans bien des pays avec l’esclavage tout court, et en tout cas partout avec exploitation des travailleurs.
    Alors vive le 1er Mai journée de lutte internationale de lutte et de solidarité des travailleurs !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Fortes pluies: le maire de Saint-Philippe demande la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

Article suivant

Coronavirus en Inde: 400.000 nouveaux cas en 24h.

Free Dom