2ème tour des législatives : 30,83% de participation au 2ème tour à la Réunion

9 min de lecture
4

Sept députés seront élus pour les sept circonscriptions de l’île. Ils ont pour mission de représenter La Réunion à l’Assemblée nationale.

Le taux de participation pour ce 2nd des législatives 2022 tour sera-t-il plus élevé que celui de dimanche dernier?

Résultats nationaux

La participation au second tour des élections législatives atteignait 18,99% dimanche à 12H00 selon le ministère de l’Intérieur, un chiffre en très légère hausse (0,56%) par rapport au premier tour il y a une semaine où elle s’établissait à 18,43 %.

Elle est aussi en hausse par rapport au second tour des législatives de 2017 où elle atteignait 17,75% à midi. Elle est en revanche en baisse par rapport au second tour de la présidentielle le 24 avril dernier (26,41%).

14 candidats en lice à la Réunion pour les Législatives

92 candidats sur la ligne de départ ; 14 à l’arrivée. Les urnes ont rendu leur verdict à l’issue de ce premier tour des élections législatives qui se sont déroulées dimanche 12 juin.

Et des 14 finalistes qualifiés pour le second tour dans les 7 circonscriptions, soit deux candidats par circonscription, 7 obtiendront leur ticket, dimanche prochain, le 19 juin, au terme du second tour, pour l’Assemblée nationale où ils siégeront pendant 5 ans, soit jusqu’en 2027.

Retrouvez l’analyse d’Yves Mont-Rouge, circonscription par circonscription.

Et notre carte interactive des résultats du 2nd tour dès 19h30: Cliquez ici => https://freedom.fr/legislatives/

Attention à l’abstention

De retour d’Ukraine, le président Emmanuel Macron a plaidé pour une « France vraiment européenne », après avoir accusé ses adversaires de la Nupes de vouloir sortir de l’UE, et réclamé une « majorité solide ».

J.L. Mélenchon, chef de file de la Nupes, a lui aussi demandé un résultat « net » en sa faveur sinon « ça sera la pagaille ».

Marine Le Pen a pour sa part appelé ses électeurs à faire d’Emmanuel Macron un « président minoritaire », tout en fustigeant « une extrême gauche qui est la plus sectaire qui soit, la plus violente »

Le taux de participation à la Réunion

À 17 heures, le taux de participation est de 30,83% au second tour à la Réunion.

L’abstention et les reports de voix seront déterminants.

  • À Saint-Leu par exemple, le taux de participation à 17h est de 32 % soit 9184 votants.
    Nombre d’inscrits sur la Commune de Saint-Leu : 28 696
    Nombre de bureaux de vote : 36
  • À l’Entre-Deux, le taux de participation à 16h est de 1545 votants soit 25.93%
  • À Sainte-Rose, le taux de participation à 16h: 29,1 % (au 1er tour: 31,1%).
  • À Saint-Louis, le taux de participation à Saint-Louis (7ème) à 14h00 : 3 841 votants soit 16.64% et de 2 843votants soit 13.57% à la Rivière.
  • À Saint-Joseph, le nombre d’inscrits est 31 481 avec 5 bureaux. Le taux de participation à 15h : Legislative 2022 – Tour 2 : 10928 vot. 34.71%; Législative 2022 – Tour 1 : 9301 vot. 29.55%;
  • Au Tampon avec 84 bureaux de votes pour 64348 inscrits. À 16h, le taux de participation est de 32.50% contre 39.90% lors des élections législatives de 2017. Au premier tour, à la même heure, le taux de participation était de 29.20% contre 35.14% en 2017.
  • Au Port, le taux de participation à 12 h est de 14,34%
  • À Cilaos, le taux de participation est passé à 16,31% à midi ce dimanche contre 12,52% au 1er tour à la même heure.
  • À Saint-André, le taux de participation à 12h est de 13,89% contre 11,36% au premier tour à la même heure.
  • À Salazie, le taux de participation à 12h est de 15 % contre 16% au premier tour la semaine dernière à la même heure.
  • À Sainte-Marie, le taux de participation à 12h : 14,35%
  • À La Plaine-des-Palmistes, le taux de participation à 12h est de 18,8%.
  • À Saint-Benoît, le taux de participation à 12h est de 20,26%
  • À Saint-Denis, le taux de participation à 16h était de 24.94% (1er circonscription), et de 23.60% ( 6ème circonscription ).

Résultats et taux de participation en outre-mer

La Guadeloupe reste à gauche: la seule candidate macroniste de l’élection, la secrétaire d’Etat à la Mer et députée sortante Justine Bénin a été battue, tandis que trois députés élus sur quatre étaient soutenus par la Nupes. L’abstention a de nouveau été très forte avec moins de 28,23% de participation.

En Martinique, Jiovanny William, Marcellin Nadeau et Johnny Hajjar, soutenus par LFI, découvriront pour la première fois de leur carrière politique les bancs de l’Assemblée nationale. Ils ont été élus respectivement dans la première (Centre), deuxième (Nord) et troisième circonscription (Fort-de-France) de la Martinique. Jean-Philippe Nilor a été élu pour la troisième fois consécutive dans la quatrième circonscription (Sud). Il a largement battu son prédécesseur et ancien mentor Alfred Marie-Jeanne.

La participation est restée très faible avec seulement un quart des électeurs se sont rendus aux urnes (25,71%, mais en hausse 4 points par rapport au premier tour).

Les électeurs de Guyane ont choisi le renouvellement. Dans la première circonscription, qui compte la préfecture Cayenne, c’est Jean-Victor Castor qui endosse le costume de député. Ce militant du Mouvement de décolonisation et d’émancipation sociale (MDES) l’emporte sur Yvane Goua qui était soutenue par LFI dans cette circonscription laissée vacante par le député divers gauche Gabriel Serville élu  la tête de la collectivité territoriale de Guyane (CTG).

Dans la deuxième circonscription, Lénaïck Adam, qui était soutenu par la majorité présidentielle, est délogé de son siège de député par Davy Rimane. Le syndicaliste, soutenu par LFI, engrange 54,12% des suffrages exprimés.

La participation en Guyane avec 29,92 % est en hausse par rapport au premier tour (27,27 %).

À Saint-Martin et Saint-Barthélémy, Frantz Gumbs, candidat du parti au pouvoir, est largement élu avec 47,09 % des voix au premier tour et au second tour, il a battu sans surprise Daniel Gibbs, le candidat divers droite.

Le taux de participation a été très faible sur les deux îles, à 24,56%, soit près de deux points de moins qu’en 2017 (26,11%).

À Saint-Pierre-et-Miquelon, le candidat divers droite du mouvement local Archipel demain, Stéphane Lenormand a obtenu 50,36 % des voix face à Olivier Gaston, proche de LFI, qui a été élu en collectant 55,95 % des voix.

Le taux de participation global pour ce second tour des législatives à Saint-Pierre et Miquelon est de 55,95%, en légère hausse par rapport au premier tour (53,45%) mais en dessous des 75,35% atteint lors du second tour en 2017.

Wallis-et-Futuna et la Nouvelle-Calédonie ont élu dimanche trois députés macronistes tandis que les électeurs Polynésiens ont élu trois candidats indépendantistes soutenus par la Nupes, lors du second tour des législatives.

 

4 Commentaires

  1. allez à la plage
    Visitez des sites naturels c’est la fête des pères un bon carry autour d’une famille unie c’est un conseil d’un papi
    Bonne fête et cool raoule ¡!!!

  2.  » Jusqu’à présent, nous n’en sommes pas là, mais les politiciens européens ont déjà porté un coup sérieux à leur économie – ils l’ont fait eux-mêmes, de leurs propres mains.

    Nous pouvons voir comment les problèmes sociaux et économiques se sont aggravés en Europe et aux États-Unis également, comment le coût des marchandises, de la nourriture, de l’électricité et du carburant pour les voitures augmente, comment la qualité de vie des Européens diminue et comment les entreprises perdent leur compétitivité.

    Les experts estiment que les pertes directes, “calculables” de l’UE, venant de la fièvre des sanctions, pourraient à elles seules dépasser 400 milliards de dollars au cours de l’année à venir. C’est le coût des décisions qui sont coupées de la réalité et prises au mépris du bon sens.

    Ces coûts sont directement supportés par les citoyens et les entreprises de l’Union européenne.

    Dans certains pays de la zone euro, l’inflation a déjà dépassé les 20 %. Je parlais de notre inflation, mais les pays de la zone euro ne mènent pas d’opérations militaires spéciales et l’inflation y a augmenté – jusqu’à 20 % pour certains d’entre eux. Les États-Unis connaissent également une inflation insoutenable, la plus élevée depuis 40 ans. »

    redescendez sur terre…

  3. les états unis et l’UE ont creusé eux même leurs tombes et dans leurs chutes ils veulent entraîné beaucoup de nation dans leurs chutes,les législatives 2022 est un subterfuge et tactique géopolitique et stratégique mis en place par les GAFA et les hautes élites

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Qui seront les 7 députés de la Réunion pendant les 5 prochaines années ?

Article suivant

Huguette Bello « La Réunion vit une étape importante de son Histoire »

Free Dom