“3 000 × NON à la carrière de Bois-Blanc” : le coup de gueule des élus du TCO

Les terribles explosions venant d’avoir lieu à Beyrouth ont plongé tout le Liban dans la détresse et le monde dans la stupeur.

Selon les autorités libanaises le désastre serait dû aux 2750 tonnes de nitrate d’ammonium entreposées dans le port de Beyrouth depuis six ans, sans surveillance particulière. A titre de comparaison, l’explosion de l’usine AZF à Toulouse en 2001 a été occasionnée par environ 300 tonnes de ce même nitrate d’ammonium…

Dans le cadre de la carrière de Bois-Blanc il est prévu d’utiliser 3 000 tonnes de nitrate d’ammonium sur les 4 ans et demis du chantier selon le Collectif Touch pa nout roche. Plus de 50 tonnes par mois !

Il est donc prévu que transite sur le site plus de 10 fois la quantité de nitrate d’ammonium qui a explosé à AZF ! De plus “la SCPR fait preuve de duplicité. La société a défini ses stocks pour être tout juste sous les seuils maximum autorisés et donc avoir le moins de contraintes de sécurité, de contrôle et de surveillance possibles”, selon un militant du Collectif Touch Pa Nout Roche.

En effet tout est fait par la SCPR pour ne pas avoir à appliquer à Bois-Blanc la directive européenne Seveso 3 qui est beaucoup plus contraignante en termes de sécurité que la législation française. Cette directive européenne concerne “la maîtrise des dangers liés aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses”, elle “établit les règles visant à prévenir les accidents majeurs qui pourraient être causés par certaines activités industrielles et à en limiter les conséquences pour la santé humaine et pour l’environnement.”

L’une des mesures, en particulier, de Seveso 3 pourrait ralentir le chantier. Les exploitants doivent fournir un texte aux services de l’État pour informer le public des risques d’incidents majeurs “la participation effective du public à la prise de décisions est nécessaire pour permettre aux personnes concernées d’exprimer des avis et des préoccupations pouvant être utiles pour les décisions en question et au décideur de tenir compte de ces avis et préoccupations” peut-t-on lire dans la directive européenne.

En effet l’on peut comprendre la réticence de l’exploitant à informer le grand public sur les dangers d’un tel chantier lorsque l’on sait que l’arrêté préfectoral précise bien que “les locaux de stockage sont implantés au sein du périmètre de l’autorisation à des distances éloignées au minimum de 20 mètres du périmètre de l’autorisation et de 50 mètres de locaux habités, dans le respect des prescriptions édictées à l’article 7.1.7 précèdent”. Ainsi le nitrate d’ammonium, responsables des explosions à Beyrouth et Toulouse, sera stocké aux portes des maisons…sans parler des risques liés aux tirs de mines qui occasionneront des coupures régulières sur la Route des Tamarins ou des risques d’attentat ou de malveillance sur le site qui ont été largement sous estimés par la SCPR.

Depuis 2014 nous soutenons le Collectif Touch pa nout roche et nous opposons à ce projet dangereux sur le plan écologique, sanitaire et de la sécurité publique. Honte aux apprentis sorciers qui font passer les intérêts financiers des multinationales avant la sécurité des Réunionnaises et des Réunionnais.

Une fois de plus nous le répètons: nous exigeons l’arrêt de ce projet dangereux et inutile.

3 000 × NON à la carrière de Bois-Blanc !

Denise Delavanne, vice-présidente du TCO et conseillère municipale à Saint-Paul
Perceval Gaillard, adjoint à Saint-Paul et conseiller communautaire au TCO
Patricia Crosson Vallon-Hoarau, conseillère municipale à Saint-Paul

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
BorusDrazicblanc Leu Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
blanc Leu
Invité
blanc Leu

Donc ils respectent la réglementation autant en stockage qu’en utilisation.

Drazic
Invité
Drazic

Que des bon à rien!!
Laisse demoune mort ça zot y trouve lé bon!!
Laisse faire la nrl

Borus
Invité
Borus

On détruit, on creuse sans se soucier des habitants qu’on met en danger.
La course aux fric et au magouille sur la NRL