4 étudiants réunionnais intègrent SciencesPo

7 min de lecture
11

Cette année, 4 lycéens ont réussi toutes les épreuves et vont intégrer un campus de la prestigieuse école parisienne. Entourés de leurs parents et équipe éducative, ils se sont vu remettre une bourse de Crowe Réunion, du Crédit Agricole et de Corsair.

Pour Guillaume Govindin, Président des Alumini de Sciences Po, il est important de démocratiser ces concours et de valoriser ces jeunes talents, « puis il est important, aussi, de penser au retour pour que demain, La Réunion puisse profiter de ces jeunes talents ».

Par-delà le fait de réaffirmer que les grandes écoles comme Sciences-Po sont intéressées par les étudiants d’horizons social et géographiques variés, il s’agit d’un formidable message d’espoir qui est ainsi adressé aux étudiants d’origine modeste ou venant de classes défavorisées de La Réunion.

Amina lala, Directrice Générale de Crowe Réunion a félicité l’abnégation et la persévérance des 4 futurs étudiants avant qu’Abdoullah Lala, Président d’honneur des Alumni, aborde les modifications de processus d’accessibilité à Sciences Po, désormais avec parcours sup.

Huguette Bello, Présidente du Conseil Régional, a tenu à assister à cet événement et à féliciter ces jeunes « cerveaux » réunionnais. Il s’agit également de permettre aux Réunionnais d’accéder aux meilleures écoles de France, et, une fois diplômés, de revenir ensuite à La Réunion afin d’occuper d’importants postes sur l’île, tant dans le secteur privé que dans la sphère publique, Sciences-Po Paris étant la meilleure école préparant aux concours de la Haute Fonction Publique. Pour l’anecdote, elle a tenu à rappeler que pendant longtemps, les femmes avaient besoin d’avoir le bac pour intégrer Sciences po contrairement aux hommes.

Guillaume Govindin, parfait exemple de cette réussite, personnifie la mobilité des talents réunionnais . Il a bénéficié de ce même dispositif en 2014, et est aujourd’hui chef de cabinet d’une municipalité réunionnaise. « Nous devons lutter contre ce déterminisme social et la région va y contribuer largement. Nous avons le devoir d’accompagner nos jeunes », a conclu la nouvelle Président de Région.

Les 4 lauréats
Eva Tayllamin, 18 ans. Je suis en terminale générale au lycée Sarda Garriga à Saint André. Je fais spécialités physique chimie, mathématiques et option dnl anglais histoire-géo. Je suis acceptée à Science po Paris au campus euro-latino-américain de Poitiers. Je n’ai pas de projet prédéfini concernant mon futur métier mais je compte sur la pluridisciplinarité de Science po pour m’aider à découvrir ce qui me correspond.
 Elisa Gabrielle ROBERT, 18 ans. Je suis au lycée Sarda Garriga à Saint André avec comme spécialités Mathématiques et Sciences Economiques et Sociales. Cette année, j’intègre Sciences Po Paris sur le campus de Poitiers, spécialisé sur la péninsule ibérique et l’Amérique latine. Pour le moment, je n’ai pas de projet professionnel particulier et je souhaite de ce fait profiter de la pluridisciplinarité de ce programme pour m’orienter.
Paul TALPIN, 17 ans.  Je suis scolarisé au lycée Georges Brassens à Saint Denis. Grâce à mon lycée, j’ai pu bénéficier de la charte CEP (charte d’éducation prioritaire), et j’ai finalement été accepté à Sciences Po Paris (sur le campus de Paris). Mon cursus sera donc un cursus général l’année prochaine, ce qui me convient fortement car je porte un intérêt prononcé pour toutes les sciences humaines et sociales sans distinction. En ce qui concerne mon projet d’avenir, je ne sais pas encore vers quoi m’orienter, mais je dirais que la diplomatie ou le droit des affaires sont des domaines qui m’intéressent beaucoup. Par ailleurs, je dirais que je suis quelqu’un d’assez curieux qui essaye toujours de se confronter à différentes idées. Sur le plan extra-scolaire je suis aussi quelqu’un de curieux et je m’intéresse particulièrement à la culture et au sport (je joue au rugby depuis plusieurs années). Enfin je dirais que je suis honoré d’entrer à Sciences Po, et j’espère y représenter La Réunion du mieux que je pourrai. Cette nouvelle aventure s’annonce très riche et il me tarde de la démarrer.
Garance Boulland, 17 ans. J’ai donc été admise à Sciences Po Paris sur le campus anglophone de Reims. J’ai suivi les spécialités Histoire Géographie Géopolitique et Sciences Politiques et Mathématiques en Terminale, ainsi que les options DNL Anglais, Théâtre et les ateliers Sciences Po. Je m’apprête à intégrer Sciences Po en vue, déjà, de l’obtention d’un diplôme de Bachelor, après une troisième année à l’étranger. Je suis pour l’instant attirée par les pays anglophones et certains pays d’Europe du Nord. Je souhaite par la suite poursuivre vers un master en École des Affaires internationales, en École Urbaine, en École de Droit ou encore en École de la Recherche afin de m’orienter vers une carrière dans les organisations internationales, les ONG ou encore vers le droit. Je ne suis cependant fermée à aucune discipline ou voie d’orientation et ai ainsi hâte de découvrir celles proposées au sein de l’école. Je suis également impatiente de travailler sur mon parcours civique qui, je pense, sera orienté vers l’environnement.

11 Commentaires

  1. Et Huguette ! Elle est admise aussi ? Bonne nouvelle allez zzzoouuu en formation surtout pour l’élocution, elle ne parle pas, elle casse les oreilles.

  2. Aucun élève issu de l’enseignement privé ? Personne de Levav ? Sarda en force, encore et toujours. La claque à Levavasseur ! Bravo à l’enseignement public de la Réunion qui est sérieux.

    • L’article ne mentionne que les lycéens ayant bénéficié de la Charte d’éducation prioritaire avec SC po Paris. D’autres élèves issus du privé et du public ont été admis à SC po Bordeaux, Grenoble, Paris et ses campus délocalisés et autres IEP etc.

  3. bravo à eux, mais 4 étudiants reunionnais en grandes écoles seulement ?
    après on s’étonne du niveau scolaire, et bien la réponse est la, 4 élèves sur l’ensemble…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Leu : un requin observé au spot de la Gauche

Article suivant

Pass Culture : un crédit de 300 euros pour les jeunes de 18-20 ans

Free Dom