[Alt-Text] [Alt-Text]

60 Millions de consommateurs alerte sur 132 médicaments

Le magazine 60 Millions de consommateurs a testé 132 médicaments en libre service et compléments alimentaires. La plupart sont non seulement inefficaces, mais peuvent présenter des dangers.

Médicaments sans ordonnance : nos experts vous alertent

Notre choix a porté sur 60 médicaments et 72 compléments alimentaires fréquemment employés pour aider à soulager des maux du quotidien, en particulier lors de la période hivernale : rhume, baisse des défenses immunitaires, mal de gorge, troubles anxieux ou du sommeil, maux de ventre ou encore fièvre et douleurs“, indique le magazine.

Un grand nombre de médicaments en vente libre et de compléments alimentaires ont, selon nos critères, une balance bénéfices-risques défavorable. Ils sont à l’origine de problèmes graves, voire mortels :

  • La pseudoéphédrine, destinée à atténuer des symptômes du rhume, peut entraîner parfois des problèmes cardiovasculaires.
  • L’oxomémazine utilisée pour soulager la toux peut entraîner des convulsions ou des risques de somnolence.
  • Le paracétamol, pris en excès (au-delà de 3 à 4 g par jour pour les adultes, selon les cas) ou associé avec de l’alcool, il peut nuire au foie.

Notre étude a aussi pointé la présence d’excipients problématiques tels l’antioxydant E320 (dans Maalox) classé cancérogène possible, le E218, possiblement perturbateur endocrinien (dans Bronchokod sans sucre) ou le E110, un colorant susceptible de provoquer des réactions allergiques (dans Maxilase). “, précise 60 Millions de consommateurs.

L’étude a également porté sur les compléments alimentaires. Si 25 % peuvent être utilisés faute de mieux, 55 % sont à proscrire et seulement 20 % sont conseillés.

  • la mélatonine, utilisée dans plus de la moitié des compléments alimentaires « sommeil » peut nuire au rythme circadien ou provoquer des nausées, des vertiges et parfois des convulsions.
  • le millepertuis. Souvent utilisé dans les produits censés favoriser le sommeil ou atténuer le stress, il diminue l’effet des contraceptifs oraux.
  • la rhubarbe, au séné, à l’aloès, du fait de leurs effets laxatifs, ils induisent fréquemment des irritations du colon.

Attention également aux « surdosages » de vitamines, notamment de vitamine D chez les enfants. Ces derniers sont souvent supplémentés via leur pédiatre : des apports annexes peuvent donc s’avérer excessifs et entraîner des troubles digestifs.

Quant aux extraits de pépins de pamplemousse, très en vogue, ils entrent en interaction avec des statines, des médicaments contre l’hypertension et certains traitements de chimiothérapie“.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
MICHOU Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
MICHOU
Invité
MICHOU

C’est en vente libre! En attendant on fait la guerre aux medecines alternatives pourtant declarees inoffensives, voire placebo!

Derniers de Ça fait le buzz

WordPress Video Lightbox
Aller en Haut