10 mois de prison pour être violent avec sa mère et sa grand-mère

2 min de lecture

Un prévenu âgé de 18 ans a été condamné à 10 mois de prison dont 5 avec sursis, pour des faits de violences sur sa mère et sa grand-mère. Il serait addict aux stupéfiants et emprunt d’une grande violence.

A peine sorti de l’enfance, le prévenu consomme différentes drogues, ce qui lui provoque des épisodes de violences incontrôlés. A la barre, il ne semble pas se rendre compte de sa violence envers ses proches, évoquant de simples « disputes familiales ».

Le 7 février dernier, il a tout de même fallu plusieurs personnes pour le maîtriser. A la base, il demandait un simple rouleau de papier toilette à sa mère et n’a pas supporté d’attendre. Cette agression ne serait pas la seule selon la mère du jeune homme.

Sa mère n’est pas présente dans le tribunal. Il renvoie une image enfantine, loin de la violence décrite à l’audience. Il déclare ne plus avoir d’addiction et demande des excuses. Il affirme ne pas vouloir retourner en prison, pour être avec sa compagne et son futur enfant.

Ces arguments ne semblent pas avoir convaincu la procureure qui craint des récidives. En effet, il vit toujours avec sa famille.

Le parquet souligne sa dangerosité avérée et son absence de volonté manifeste de se soigner. Il requiert 10 mois dont 7 avec sursis, avec une obligation de soin. Son avocat Bruno Raffi insiste également sur les soins.

Le tribunal sera plus sévère et le condamnera finalement le prévenu à 10 mois de prison dont 5 avec sursis. Il a également interdiction d’entrer en contact avec sa mère, sa grand-mère et la voisine.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Joseph : « Je reçois des coups de ballon dès que je sors de chez moi »

Article suivant

Tentative de corruption d’un agent pénitentiaire : 10 mois de prison ferme

Free Dom