60 Sri-Lankais réacheminés vers leur pays, les migrants restants sont libres

2 min de lecture
1

Les Sri-Lankais arrivés à La Réunion ont entamé un long combat administratif et judiciaire. Depuis une semaine, les rendez-vous au tribunal se succèdent pour les migrants. Si certains ont obtenu le droit d’entrer sur le territoire, 80 personnes se trouvent encore en zone d’attente à Duparc. L’Ofpra, l’Office français pour la protection des réfugiés et des apatrides, refuse que ces migrants entrent sur le territoire au titre de la demande d’asile. Hier après-midi, la cour d’appel a statué sur leur cas après que le collectif d’avocats en défense des Sri-Lankais ait demandé à ce que la situation des 80 migrants soient examinés de plus près.

Le président de la cour d’appel a finalement décidé d’annuler la décision du JLD. Les migrants restants sont désormais libres.

60 migrants expulsés

120 migrants sri-lankais accompagnés par 3 membres d’équipage de nationalité indonésienne, sont arrivés le 13 avril 2019 à La Réunion par voie maritime. 34 d’entre eux ont été admis sur le territoire pour déposer une demande d’asile en France. Leur demande d’asile sera étudiée par l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA).

86 migrants sri lankais n’ont pas été admis à demander l’asile en France. 60 d’entre eux, dont 3 femmes et 3 enfants, sont reconduits ce matin au Sri-Lanka par un vol spécial affrété au départ de l’aéroport Roland Garros. Les migrants sont escortés par 62 personnels de la Police nationale et de la Gendarmerie nationale.

 


1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
noe Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox