/

 96 M€ en investissements et les taux fiscaux restent inchangés en 2021

5 min de lecture

Plus de 30 dossiers figuraient à l’ordre du jour de cette séance du Conseil dédiée aux budgets (principal, assainissement, eau et pompes funèbres). Une séance organisée au Parc des Expositions et de Congrès Auguste-Legros dans le respect des règles sanitaires imposées.

276 millions d’euros dont 96 M€ consacrés aux investissements ! La Cinor a voté ce jeudi 8 avril 2021 son budget. Avec un chapitre investissements dont une bonne partie implique deux des grands axes majeurs du nouveau plan de mandat de la Cinor: l’aménagement équilibré et solidaire du territoire et la transition écologique.

Cette séance, moment important de la vie des collectivités territoriales qui concrétise le vote du budget principal et les taux de fiscalité, fait suite à celle du 13 mars dernier consacrée au débat des orientations budgétaires.

“Des efforts en interne”

Un budget dont la finalisation n’a pas été un exercice aisé, principalement en raison du contexte sanitaire et économique national, avec la mise en œuvre des mesures économiques et fiscales annoncées en 2021 pour les collectivités territoriales.

À notre niveau, des efforts ont été demandés à l’ensemble de nos directions ainsi qu’à nos partenaires pour continuer à maitriser l’évolution des dépenses de fonctionnement tant sur les charges à caractère général que sur la masse salariale, ou encore les subventions”, a expliqué le Président Maurice Gironcel en ouverture de séance.

De fait, l’évolution des dépenses de fonctionnement prévue en 2021 a pu être contenue, tout comme en 2020, à 2.9 %, et cela en préservant les efforts de solidarité en direction des communes membres.

“Pas de hausse d’impôts”

Dans le même temps pour ne pas augmenter la pression fiscale sur les familles et les acteurs économiques, déjà durement touchés par la crise économique, sociale et sanitaire, la Cinor a fait le choix de ne pas augmenter ses taux de fiscalité directe et d’enlèvement d’ordures ménagères.

Les budgets présentés représentent ainsi un montant global de plus de 276 millions d’euros dont 96 M€ sont consacrés aux investissements, démontrant le leadership de la CINOR et son importance dans la commande publique de La Réunion, et de ce fait dans la création d’activités et donc d’emplois.

L’épargne nette reste positive, à près de 6 M€, et afin de la préserver, la Cinor a annoncé poursuivre sa recherche active de financement.

Pas moins de 5 plans de financement ont ainsi été présentés, notamment pour répondre aux différents appels à projets de l’Etat.

“La mobilité au cœur des priorités”

Un budget qui a permis de constater que la mobilité reste au cœur des priorités de la CINOR avec la volonté affichée de poursuivre le TCSP vers l’EST, d’activer le deuxième projet de téléphérique de la collectivité sur la ligne Bellepierre-La Montagne, les projets TAO ou encore NEO (Nouvelle Entrée Ouest). De même, la Cinor poursuivra ses actions en faveur des déplacements doux avec mise à jour de son schéma directeur du vélo sur la base d’une amélioration de l’offre existante.

Parmi les actions, citons celle d’acquérir des vélos à assistance électrique en location longue durée.

“Soutien aux restaurateurs”

Enfin, compte-tenu des nouvelles mesures annoncées par le Préfet incluant la fermeture des restaurants depuis le mardi 6 avril, le Conseil Communautaire a validé le principe d’une exonération temporaire exceptionnelle de la redevance pour les restaurateurs assurant des activités au sein des espaces communautaires.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Saint-Paul : 3 agents municipaux testés positifs à la Covid-19 à l’école primaire du Bernica

Article suivant

Cas de variant dans une école de Bras-Panon : une classe de CE2 fermée

Free Dom