//

A la CCIR, Patel et Cohen s’échangent des mots doux en pleine séance : « usurpateur », « connard », « merde »… (VIDÉOS)

5 min de lecture
1

D’emblée, nous nous excusons de n’avoir pas pu mettre en ligne nos articles hier après-midi (mercredi 24 novembre 2021) ainsi que dans la soirée suite à un problème technique survenu sur notre site freedom.fr. Nous revenons donc sur la réunion qui s’est déroulée, hier, en début d’après-midi, à la Chambre de commerce et d’industrie de la Réunion (CCIR) à Saint-Denis.

Suite au scrutin  qui s’était déroulé il y a deux semaines, il s’agissait donc d’installer officiellement le nouveau bureau de la CCIR, à savoir Ibrahim Patel, qui a été plébiscité à la présidence (37 voix sur 40 au lieu de 32 auxquels il aurait pu logiquement s’attendre); Patricia Paoli (1ère vice-présidente); Jason Caroupaye (2e vice-président); Younous Adame (secrétaire); Gérard Lebon (secrétaire adjoint); Théophane dit « Guyto » Narayanin (Trésorier) et Pierrick Robert (Trésorier adjoint). Voici en image le nouveau bureau de la CCIR :

C’est Pascal Gauci, représentant du préfet, qui a présidé cette séance d’installation de la gouvernance avec à ses côtés le DGS Jocelyn Trulès, sans oublier le doyen de l’assemblée et les deux benjamins.

Pascal Gauci, représentant du préfet et le DGS Jocelyn Trulès.
Les deux benjamin et le doyen de la séance

Une séance assez rock’and roll avec notamment la présence de l’opposant Bruno Cohen qui, dans un premier temps, a proposé la candidature de Guyto Narayanin face à Ibrahim Patel. Mais M. Narayanin a évidemment refusé. Idem pour Pascal Plante, proposé par le même Cohen dont le but était surtout « d’empêcher de tourner en rond ». Pascal Plante a également décliné la proposition de Cohen. C’est, comme il fallait s’y attendre, Ibrahim Patel qui a été très largement élu, pour la troisième fois consécutive, pour 5 ans, à la tête de la chambre consulaire. Ecoutez le président de la CCIR, juste après son élection :

 

Ce dernier, face aux attaques de Bruno Cohen, a essayé de se retenir durant toute la séance mais à la fin, il a fini par tomber dans le piège de son opposant qui n’en attendait pas moins. Ibrahim Patel a laissé explosé sa colère. Et lorsque Cohen l’a traité « d’usurpateur » et de d’autres noms d’oiseau encore, Patel a rétorqué en lui criant à la figure : « espèce de connard, retourne à Maurice espèce de merde ». Parce que les entreprises de Bruno Cohen sont installées à Maurice.

Bruno Cohen, élu de l’opposition, le « poil à gratter » de Patel.

Entre ces deux là, il n’y a pas à dire, les prochaines séances s’annoncent chaud bouillant, si toutefois Cohen fait le déplacement pour venir assister à la réunion aux plénières de la CCIR et si d’ici là les autres membres de l’oppositions ne se laissent pas séduire par la majorité de Patel. Alors, est-ce qu’Ibrahim Patel regrette son coup de colère ? Yves Mont-Rouge lui a posé la question. Ecoutez sa réponse :

Je reviendrai sur cette séance dans l’édito de demain. Voici quelques clichés de l’assemblée d’hier. (Crédit Photos : Yves Mont-Rouge)

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Gilles : l’Hôtel les Aigrettes retrouve ses paons Léon et Léonie grâce à la mobilisation des auditeurs

Article suivant

St-Pierre : la consommation d’alcool interdite sur les plages jusqu’au 1er mars 2022

Free Dom