A quand des élections municipales à un tour, par pitié ?

Pourquoi cette question ? Parce que je me dis qu’on y gagnerait tous, déjà en temps et, ensuite, en économie. Sans compter en terme de repos pour nos petites oreilles. Je m’explique : au 1er tour du scrutin, le 15 mars dernier, pas moins de 165 listes se trouvaient sur la ligne de départ. 165 listes, donc 165 têtes de listes, 165 postulants pour 24 postes de maire. 165 candidats, soit autant de micro-partis politiques. Chacun monte son petit groupe de prière, serais-je tenté de dire et se lance dans la campagne électorale dans le but de décrocher un mandat de 1er magistrat de la commune. Qu’on le veuille ou non, les candidats, petits ou grands, doivent quand même investir une petite monnaie pour leur propagande. Celles et ceux qui arrivent à réaliser 5% des suffrages au terme du 1er tour du scrutin sont remboursés de leurs frais de campagne par l’Etat. Enfin, par nous, contribuables car l’Etat ne paye jamais rien. Ou du moins, il paye avec l’argent qui n’est jamais le sien. Pas besoin de vous faire un dessin !

Que se passe-t-il au second tour ? Les mêmes qui se sont « totochés » mutuellement comme pas deux lors du premier round se retrouvent, et c’est le coup de foudre, l’amour fou. S’ensuivent les déclarations enflammées. Les confs de presse se multiplient pour sceller les PACS ou carrément les mariages. D’où ma question : pourquoi ne pas organiser des élections municipales (et même les autres) à un tour ? Ça nous faciliterait la vie à nous tous, Etat y compris, notamment au niveau des professions de foi et de leur distribution. On y gagnerait en terme de temps, c’est-à-dire qu’on en perdrait beaucoup moins. En terme d’économie aussi car les contribuables ne seraient pas contraints de rembourser tous ceux qui sont venus faire la masse avant de pouvoir fusionner et négocier un « ti place bordage » sur une autre liste. Et, enfin, nos oreilles seraient épargnées par tant de mensonges du genre « nos programmes se ressemblent, nous avons des points communs, nous nourrissons les mêmes ambitions pour notre commune, patati, patata », et j’en passe et des pas mûrs. Blababla ! Ne parlons même pas des débats radio ou télés ! Toujours le même spectacle, presqu’un concours d’organe vocal, pour voir qui en a le plus gros et qui crie le plus fort. Un numéro de cirque la plu part du temps. Et ce n’est pas (toujours) la faute aux journalistes qui posent des questions, sauf que, souvent, les candidats profitent de ces moments pour régler leurs comptes personnels ou tirer à boulets rouges en dessous de la braguette, en pensant que s’attaquer à la vie privée peut être plus porteur électoralement parlant. On a encore eu un exemple flagrant avec les candidats de la Possession cette semaine. On en a rien à cirer de votre vie privée messieurs, dames, que vous ayez des amants ou des maîtresses, des enfants illégitimes, c’est votre problème, c’est pas ça qui va remplir nos marmites ou nous permettre de régler les fins de mois difficiles. J’ai vraiment le sentiment que “les gens” (comme dirait Mélenchon) ne sont plus “là ek ça”, avec ces échanges qui volent très bas, avec ces voitures sonos qui cassent les oreilles, bref avec tout le folklore politique qui n’apporte strictement rien à la société.

Et le programme dans tout ça, dames, y avez-vous pensé siouplé ? Comment comptez-vous utiliser l’argent de celles et ceux qui casquent et qui se lèvent tôt tous les jours justement pour pouvoir casquer en faveur de l’intérêt public, y compris le vôtre ? Voilà pourquoi, je plaide pour des élections municipales à un tour. L’on pourrait se retrouver avec un maire élu avec 25% des voix, me direz-vous ? Oui, et alors ? Macron ne pèse que 24% sur l’échiquier politique national et cela ne l’a pas empêché de devenir Président de la République. Merci Marine ! Donc messieurs, dames les législateurs, il faudra peut-être y penser.

Olivier Hoarau, maire du Port, se positionne pour les régionales

Toujours à propos d’élections, il a été dit que les régionales pourraient se dérouler en 2022, le temps pour le gouvernement, à la demande du Président Macron, de boucler son dossier sur une grande loi de décentralisation afin de donner encore plus de pouvoir aux élus locaux. Aussi, les élections régionales pourraient intervenir après les présidentielles d’avril-mai 2022. Toutefois le conditionnel reste de mise. Rien n’a été arrêté. Si elles ne se déroulent pas en 2022, elles auront lieu, comme pour les départementales, en 2021. En mars pour les élections départementales et, vraisemblablement en juin ou septembre, pour les régionales. Quelle que soit la date, Didier Robert le sortant y croit toujours dur comme fer. Raison pour laquelle, en tant que candidat dans le chef-lieu, il profite de ces municipales pour tenter de sauver (ou sauvegarder) un maximum de voix à Saint-Denis en vue des prochaines régionales. Tout comme il apporte son soutien à tout ce qui bouge tant dans les municipalités (à Saint-André en faveur de Virapoullé, à Saint-Paul pour la droite, A la Plaine-des-Palmistes pour Sophie Arzal, aux Avirons pour Eric Ferrère, à l’Etang-Salé pour Jean-Claude Lacouture, à Bras-Panon pour Jeannick Atchapa, à Saint-Louis pour Juliana M’Doihoma…) que là où il y a une manifestation, à l’instar des soignants devant le CHU de Bellepierre, mardi dernier. L’essentiel étant de se montrer : être visible et audible pour les régionales car il sait que tout sera fait par ses nombreux adversaires politiques pour le sortir de la pyramide inversée. Et s’il y en a un qui se manifeste pas mal depuis quelques temps, c’est bien le fringuant maire du Port qui, depuis sa victoire dès le premier tour le 15 mars dernier aux municipales, s’est senti poussé des ailes ainsi que des ambitions politiques dépassant les petites frontières de la ville portuaire. Tout comme Didier Robert, lui aussi soutient des candidats aux municipales. Disons quand même que son soutien à lui est plus légitime que celui du premier. Il a fait ses preuves aux municipales. C’est un « winner » (un gagnant). Olivier Hoarau apporte son soutien à Gérald Maillot à Sainte-Marie, à Alexandre Laï Kane Cheong (Croire et Oser) à Sainte-Suzanne face au communiste Maurice Gironcel (qui roule pour Didier Robert). Olivier Hoarau avait soutenu également, au 1er tour, Wilfrid Bertile pour qui il avait pris la parole à Saint-Philippe. L’ancien député a perdu mais l’espoir demeure dans cette petite commune de l’extrême Sud-Est où le maire, Olivier Rivière, a été élu avec 110 voix d’avance (et fort de ses 180 procurations). Egalement 1er vice-président de la Région et président de Nexa, Olivier Rivière comparaîtra en Correctionnelle le 20 août prochain pour ses gros revenus, suite à un signalement émise par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) en avril 2019. La deuxième mi-temps de son élection aux municipales pourrait se jouer le 3 juillet prochain devant le Tribunal administratif de Saint-Denis, suite à un recours déposé par Wilfrid Bertile. Comme le disait jadis Jacques Chirac, « les emmerdes volent en escadrilles » pour l’actuel maire de Saint-Philippe puisqu’une information judiciaire est par ailleurs ouverte par les gendarmes de Saint-Pierre sur « les moyens électoralistes » mis en place dans le cadre de sa campagne.

Puisque nous parlons justice, rappelons que la conseillère générale, vice-présidente du Département Marie-Paul Balaya, également adjointe au maire de Saint-Pierre, passera elle aussi à la barre du tribunal correctionnel de Saint-Pierre, le 20 août prochain, pour avoir omis de déclarer ses revenus locatifs. Là encore, c’était suite à un signalement de la HATVP. La Haute autorité a émis un signalement depuis début 2019 concernant Nassimah Dindar et Didier Robert. Pas de nouvelles du côté de la justice pour l’instant. D’autres élus devraient être convoqués à la barre prochainement : c’est le cas de Joé Bédier et de Jean-Paul Virapoullé à Saint-André le 3 juillet prochain. Le second pour avoir acheté un terrain familial à un meilleur prix, semble-t-il, que celui fixé par les Domaines. La justice lui reprocherait-il d’avoir « plumé » son cousin et d’avoir fait économiser de l’argent à la commune ? C’est la question que se pose l’avocat de l’actuel maire de Saint-André. En tout cas, la justice fait son travail. Il n’y a que Didier Robert, président de Région, qui, en dépit des multiples enquêtes en cours ainsi que du signalement de la HATVP concernant sa déclaration d’impôt et sa gestion, n’a toujours pas fait l’objet d’une convocation. Sinimalé, Hamilcaro, Nirlo et consorts auraient sans doute souhaité bénéficier, eux aussi, de la même protection judiciaire.

Serge Letchimy à la place d’Annick Girardin au ministère de l’Outre-mer ?

Mais rien n’est jamais figé dans le temps et toutes les bonnes choses ont toujours une fin. C’est le cycle de la vie. Les « protecteurs » ne sont pas éternels. Les mandats non plus. Je vous parlais tout à l’heure d’Olivier Hoarau (PLR : Pour La Réunion) qui fourbit ses armes pour les régionales avec dans sa ligne de mire Didier Robert. Il y en aura d’autres. Et parmi eux, quelqu’un qui se placera sûrement au-delà de la droite et de la gauche car les partis politiques ne veulent plus rien dire et les grandes idéologies relèvent toutes du passé. Elles ont fait leur temps. C’est le candidat-type, le profil idéal recherché par certains ténors de la droite et de la gauche locales afin de « sortir » Didier Robert de la pyramide. Ces ténors de la droite et de la gauche y travaillent d’arrache-pied. Ils attendent la fin du second tour des municipales qui, comme vous le savez, vont considérablement conditionner les départementales et les régionales. Des municipales qui sont au cœur de toutes les stratégies électorales, y compris des présidentielles. En 2022, Macron prendra tout ce qui a à prendre aussi bien à Saint-André (d’où le ralliement de Ranjit Camalon à Jean-Marie Virapoullé), à Saint-Denis (l’alliance de Nassimah Dindar investie au 1er tour par LREM national à Ericka Bareigts) et partout ailleurs… Rappelons que l’un des premiers maires à avoir soutenu Emmanuel Macron en 2017, c’est Gilbert Annette.

Farid Mangrolia, le référent territorial de La République En Marche a donc beau fustiger l’accord Dindar-Bareigts, Paris n’en a rien à battre de son référent territorial ; Un gentil garçon soit dit en passant mais qui connaît la politique, comme moi la physique quantique. Et puis, Paris a d’autres chats à fouetter pour le moment. A commencer par le remaniement ministériel en cours de préparation et qui devrait être annoncé par le chef de l’Etat lors de son allocution du 14 juillet prochain où il doit indiquer « un nouveau chemin », cette fameuse « réinvention politique », laquelle passe par un changement de tête au sein du gouvernement. Peut-être celle de son chef, le Premier ministre Edouard Philippe. Celle de la justice et de l’Intérieur aussi. Ce qui se dit de plus en plus en revanche dans les coulisses du pouvoir parisien, c’est que la ministre de l’Outre-mer Annick Girardin aurait demandé à prendre un peu de recul et à se rapprocher de son fief de Saint-Pierre-et-Miquelon. Elle pourrait ainsi quitter la rue Oudinot au profit de Serge Letchimy, député de la Martinique (3ème circonscription), ancien maire de Fort-de-France et ancien président de Région de la Martinique, un élu âgé de 67 ans, qui connaît bien les dossiers ultramarins. Ce serait aussi une façon de « gauchir » le gouvernement. Macron aime bien jouer sur tous les tableaux, histoire de se mettre toutes les chances de son côté pour 2022.

 Covid-19 : « mensonges d’Etat »

Mettre toutes les chances de son côté, il en aura bien besoin surtout après la gestion chaotique de la crise sanitaire du Coronavirus durant laquelle sa côte de popularité a pris un sérieux coup. Il faut dire que c’est le bordel. Entre le confinement et les deux étapes de déconfinement annoncées une fois par le Premier ministre, puis par le Président lui-même, on ne sait plus vraiment ce qui est autorisé et ce qui ne l’est pas. L’école est devenue obligatoire sous peine d’amende de 30 000 €, sauf pour les lycéens et les étudiants. Les avions sont bondés. Les grandes surfaces aussi. Les concerts jusqu’à 5000 personnes seront permis à l’occasion de la fête de la musique le 21 juin. Mais dans le même temps, Annick Girardin, la ministre de l’Outre-mer, maintient la septaine pour tous les voyageurs à destination des régions ultramarines, au grand mécontentement des professionnels du tourisme. Dans les églises, la messe continue à se faire avec le port du masque obligatoire et le placement de trois fidèles seulement par banc. Ça devient grotesque ! Ridicule ?

Dans le même temps, à la télé, le Professeur Christian Perronne, qui n’a rien d’un comique ni d’un farfelu, explique par A+B, que l’Etat « a menti » concernant la gestion de la crise Covid-19. Il le dit clairement : « mensonges d’Etat ». Il explique que « rien n’a été fait sur les masques, sur les tests », « qu’Agnès Buzyn, ministre de la Santé jusqu’en janvier dernier, a menti », « qu’il n’y a pas eu de commande de masques » et « qu’on aurait pu éviter au moins 25 000 morts en France ». Le Pr Perronne dit ne pas s’en remettre des « mensonges » de Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, celui là-même qui a été son élève et qui a été nommé « Professeur » par lui.

Le Pr Perronne ancien président du Haut conseil de Santé en France parle encore des « mensonges éhontés » racontés par des « experts » sur les méfaits de la Chloroquine du Professeur Raoult pour qui il a un très grand respect. Des « mensonges » nourris par l’argent de la corruption des laboratoires pharmaceutiques qui, à travers les experts dont les pattes ont été financièrement bien « graissées », ne cherchaient qu’à promouvoir d’autres molécules que la Chloroquine. D’où la levée de bouclier organisée avec la complicité des « médecins corrompus » et celle de l’Etat contre le Professeur Raoult. « J’ai honte pour mon pays », a dit le Pr Perronne qui a invité toutes celles et tous ceux qui souhaitent découvrir la vérité sur ce scandale d’Etat dans un livre qu’il prépare actuellement. Ça risque d’être explosif ! On en est loin du satisfécit que s’est auto-attribué Emmanuel Macron lors de son allocution de dimanche dernier en nous faisant croire que la guerre est finie et que la fête peut commencer. Oubliant de préciser que dans certains autres pays dont la Chine, la Covid revient en force et les autorités ont dû recourir au confinement et à la fermeture des établissements scolaires. En France, ce sera cette fois, priorité à l’économie, rien qu’à l’économie. L’argent, rien que l’argent !

Tiens, ça me fait penser à Air France. En dépit de tout le magot que l’Etat a mis, la compagnie aérienne nationale planche sur un plan de départ volontaire qui ! va toucher 8 000 salariés, alors que, dans le même temps, le Pdg d’Air France devrait percevoir un bonus de près de 800 000 euros.

Thierry “Rocky” Robert !

A La Réunion, malgré les crédits votés par la Région en faveur d’Air Austral, la compagnie régionale doit se serrer la ceinture et celle de son personnel afin d’économiser 10 millions d’euros. Si je peux me permettre, j’ai une piste : ponctionner le salaire du Pdg de 10 000 € chaque mois et celui du secrétaire général et des deux autres directeurs adjoints de 5000 €. Et d’un, ils seront loin d’être à la rue et, de deux, ça permettra de faire une économie substantielle au profit de la compagnie. Ainsi, les CDD et autres petits salariés seraient totalement protégés face à une éventuelle menace de non renouvellement de leur contrat quasiment au Smic ou de licenciement.

Une petite dernière pour terminer. Non, avant je voulais vous montrer cette photo Rocky Robert, histoire de finir sur une note plus fun. C’est le week-end, il faut se lâcher !

Attention Thierry Robert (qui a des allures de Rocky Balboa, vous ne trouvez pas ?) est visiblement en forme. Dommage, sur la photo on ne voit pas si c’est le nom de Bruno Domen qui est inscrit sur le sac de frappe. En tout cas, on lit aisément toute la détermination dans le regard du “boxeur”. J’ai aussi une autre question : que vient faire le « p’ti lauto bleue » sur la photo ? Sans doute se trouvait-elle là par hasard. A chacun son «essentiel » !

Une autre photo que m’a envoyée un internaute : celle « plastifiée » de Bruno Mamindy-Pajany candidat à Sainte-Rose dont les affiches de campagne ne sont apparemment plus du tout d’actualité.

Allez, j’en arrive à ma vraie petite dernière, pour vous parler beauté, p’tites culottes (enfin, je veux dire maillot de bain) et paillettes. J’ai appris qu’un Mauricien qui sévit dans le monde du show-biz et du business dans l’île sœur était à la recherche de « petites mains » pour l’aider à monter des castings à La Réunion en vue de l’organisation de l’élection de “Miss Eco International” (la concurrente de Miss Earth). Au programme : deux concours de beauté ici puis dans l’île sœur. La nouveauté, c’est que les organisateurs de “Miss Eco International” voudraient particulièrement mettre l’accent sur l’environnement. Jusque là, tout va bien. Mais là où le bât blesse, c’est que d’après mes informations, ceux qui détiennent depuis tout récemment la licence pour l’organisation de ce concours de beauté à La Réunion seraient les responsables (DG et DGA) d’un journal local financièrement très mal en point. L’élection de la “Miss Eco International/environnement” Réunion serait envisagée pour la mi-décembre. Des responsables d’un journal local détenteurs d’une licence pour une élection de Miss axée sur le thème de l’environnement/l’écologie, en partenariat avec les Mauriciens… Mon petit doigt me dit que ça sent pas bon tout ça ! Faudrait voir quelle est la collectivité qui va subventionner ce concours de beauté au nom de la défense de l’environnement et à combien va s’élever le montant de la subvention et, surtout, est-ce que la totalité de ladite subvention ne va profiter qu’à l’organisation de l’élection, ou bien à d’autres personnes, ou d’autres entreprises… A suivre !

Y.M.

([email protected])

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

31
Poster un Commentaire

avatar
18 Comment threads
13 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
15 Comment authors
EsperonsCumulardHoarau president de regionÉchecCAJAOP Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mo
Invité
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mo

A suivre ! Y.M.

Comme Dallas dans les années 80 et Seconde chance sur une TV payée et subventionnée par les contribuables , (le tit peuple) .

Où en est-on de cette fameuse TNT , avec les 20 chaînes … L’égalité réelle ?

Noé de l'Arche
Invité
Noé de l'Arche

Je propose qu’on est élu pour la vie ! Plus besoin d’élections à chaque instant !

nasser
Invité
nasser

ET PATRICE SELLY C’EST POUR BIENTÔT LA SOGECCIR ?? Y FAUT AUSSI RAPPELER AUX GENS DE SAINT BENOIT COSSA Y ATTEND À NOU AVEC UN CANDIDAT QUE LA ENTRAIN CRIER AUX DÉBATS ET BIENTÔT TRIBUNAL ??

And
Invité
And

Candidat DANGEREUX pour St Benoît.
De toute façon Li la fini compris que son baisement y arrive. Trop excité, arrogant, bouge beaucoup sur sa chaise dans les débats. L’argent n’a point là commune Li propose toutes gratuite. Un boug qui veut fait reste à nous dans la PAUVRETÉ. Le plus COMPÉTENT c’est DALLEAU loin devant les 2

Cheval 1 tour
Invité
Cheval 1 tour

Demande le monsieur la NRL combien chômeurs Lila fabriqué et ensuite ou va comprendre c’est quoi la pauvreté dans toutes les communes de la Réunion , donc les innocents lé pas coupable de la pauvreté à la Réunion .

OLIVIER HOARAU un très très bon candidat pour être Président de la région

Bibine
Invité
Bibine

OKILE SOFÈR la region ec son 2eme madame, touzours bat karé en France, en Europe dan d caravane ?
Prochain président de region mésié hoarau Olivier va remettre à lu au travay hein

Dionysiens
Invité
Dionysiens

Pour les Régionales : beacoup de Dionysiens voteront pour olivier Riviere, jeune maire compétent et sans casseroles.

DEFONDEMIERE
Invité
DEFONDEMIERE

Ah seigneur Olivier riviere gros alimentaire, indemnisés chez Nexa à 80 000€ l’année, à la region en tant que vice président à 4000€ mensuel soit 45000€ l’année, Maire ,… non! Di tout di tout di tout vote pas pou les guignols de Robert

Oups
Invité
Oups

Olivier Hoarau maire du Port (compétent) et non celui de st philippe qui aura des surprises bientot

Anti Mafieux
Invité
Anti Mafieux

Olivier Rivière ??? C’est l’un des plus gros voleurs de la région… D’ailleurs c’est pour ça qu’il y a une multitude d’affaires judiciaire qui l’attend… Avec un peu de chance ou surtout avec moins de corruption, ce personnage méprisant se verra restituer son écharpe de maire, passera par la case inéligibilité et détour en prison… C’est un mafieu qui est à l’école de la mafia de Didier Robert..

PNF
Invité
PNF

Une dame a la tête du PNF, a la retraite depuis 2019 à parlé et a évoqué les pressions de sa hiérarchie pour lever le pied sur certain dossier.

Certains elus du 974, avec plusieurs affaires judiciaires ont ils bénéficier du même traitement de faveur ?

Anti Mafieux
Invité
Anti Mafieux

Oh que oui, surtout sur le dossier de la NRL.
D’autres dossiers également sont mis au fond du tiroir par le procureur Tuffery qui est un des compagnons de petit déjeuner, déjeuner, dîner et autres… de Didier Robert!!! Ce qui ferait conflit d’intérêt dans beaucoup d’affaires pour ne pas dire corruption….

Loi Avia
Invité
Loi Avia

Camouflet suite.

Loi Avia retoquée. Son canard lé noir !

St Philippe
Invité
St Philippe

Etre élu avec 110 voix d’avance et 180 procurations y a comme anguille sous Roche ?

Et en plus un elu cumulé plus de 11 000 euros par mois alors qu’il a droit à 8500 tout au plus comme celui de … st Louis.

Y a des truc qui nous turlupinent

Maitresse
Invité
Maitresse

Pour un temps, regarde SALVAN! I vien pou li

Sorcière 97417
Invité
Sorcière 97417

Pourquoi monsieur Robert voulait il faire porter l’échec de la droite à madame dindar? Pourquoi ne souhaitait – il plus venir aux élections face aux dionysiens? Pourquoi avoir rencontré vanessa payet et madame dindar pour leur dire de prendre la tête de liste? Pourquoi est il venu se présenter sur saint denis ? Pourquoi? Pourquoi ?
En recommandé toutes les réponses monsieur Monrouge,avec accusé de réception.

MODE
Invité
MODE

Mme Houlette Eliane ancienne directrice du (PNF) dit avoir été mis sous pression par le procureur général pour que l’affaire FILLON avance très vite. Alors qu’elle continue à parler et dire aux gens de la Réunion si elle a subie la mème pression pour que les dossiers sur notre président de région reste dans les cartons.

Et si
Invité
Et si

Et si c’était pareil à la Reunion ?

Pour 5 affaires judiciaires et pas des moindres direction …..

Secrets
Invité
Secrets

Gros naïf… Ici c’est pas comparable………….

Le piège n'a pas fonctionné
Invité
Le piège n'a pas fonctionné

Un candidat aux municipales a fait un score médiocre au 1er tour. Voyant sa défaite assurée le 28 juin, il a proposé à 2 femmes l’union et tête de liste. En cas de défaite au second tour, ben ce n’est pas la sienne.

Sauf que le piège n’a pas fonctionné. Grand bravo à ces 2 femmes.

Anti Mafieux
Invité
Anti Mafieux

Remarquez, tous les élus qui gravitent autour de Didier Robert et lui même sont des repris de justice ou ont des sales affaires en cours!!! Je n’appel pas ça de la politique mais une organisation appelée MAFIA…

Bois de nèfles saint Paul
Invité
Bois de nèfles saint Paul

Mafioso té ! C’est mieux

Medipart
Invité
Medipart

Mediapart peut disposer d’un local à la Reunion. Y a du boulot pour au moins 2 ans avec les affaires judiciaires ” pas encore traitées “.

On a ce qu'on mérite. Qui vote pour ces mecs ?
Invité
On a ce qu'on mérite. Qui vote pour ces mecs ?

Pourquoi les créoles votent pour des personnes qui sont en attente de régler leurs comptes devant la justice ? Pourquoi le pouvoir n’interdit pas ça ? Macron avait promis, Hollande avait promis. La vie publique et toujours aussi malhonnête.

Sin poloi
Invité
Sin poloi

Manzé koson sin pol !la moukate ! benard sini nativel bane la po

Patrick M
Invité
Patrick M

Vous êtes vraiment pas objectif et en plus vous mentez sur st Philippe ou le maire a été bien élu au premier face à fertile qui n’est pas un exemple. Votre thierry robert chroniqueur fait rire tout le monde comme votre candidat de gauche à ste marie

Cumulard
Invité
Cumulard

St philippe : un cumulard rattrapé par la patrouille.

CAJAOP
Invité
CAJAOP

BIEN SÛR, QU’IL FAUT DES ÉLECTIONS A UN TOUR ! Il y a longtemps que ça devrait être fait. Il y aurait juste à mettre au point les principes de représentation de l’opposition. Et alors, vous le dites bien: Economie d’argent, de temps, de prises de bec, de magouilles et de promesses en tous genres, renforcement des principes de moralisation de la vie publique, etc , etc…

Échec
Invité
Échec

La tour , le cheval , le fou et les poins du jeux placés dans toutes les fonctions de la société malade .

La cinquième République est malade , il faut la sixième République

Hoarau president de region
Invité
Hoarau president de region

Olivier hoarau président de région : ce serait TOP.

Enfin la NRL pourra être terminée avec le maire du Port.

Il faut des hommes COMPETENTS à des postes clefs a la Reunion.

Esperons
Invité
Esperons

Quand on limitera les temps de mandats.
Deux fois suffisant et renouvellement de la classe politique.
Tout changera alors…..