/

AAH : les députés obtiennent la déconjugalisation de l’allocution adulte handicapé

3 min de lecture
6

C’est le député réunionnais Perceval Gaillard qui le premier, s’en félicitait ce matin sur ses réseaux sociaux.

« Après 6 refus de la majorité macroniste lors du dernier quinquennat, enfin, nous avons obtenu la dé-conjugalisation de l’allocution adulte handicapé ! C’est une revendication historique des associations, professionnels et familles qui est enfin satisfaite. Que ce fût long ! On pouvait bien attendre minuit trente pour la voter  nous l’avons dit pendant la campagne, nous le faisons à l’Assemblée » explique l’élu pour qui il  « reste maintenant à nous battre contre la majorité pour l’imposer dès le 1er janvier 2023 et non au 1er octobre comme le souhaite le gouvernement »

Désormais les dossiers seront plus simples pour les personnes porteuses de handicap. Ils sont à réaliser tous les quatre ans et posaient problème dès lors qu’il y avait le moindre changement côté conjoints et revenus. Désormais seule la situation du bénéficiaire sera prise en compte. Et non plus le conjoint.

Philippe Naillet a voté et se félicite de cet accord.

« Cette nuit, j’ai voté pour la déconjugalisation de l’Allocation adulte handicapé (AAH), une mesure que défendent les députés socialistes depuis des années. Il y a quelques semaines encore, la majorité présidentielle était contre. Dans le quinquennat précédent, elle avait d’ailleurs rejeté 6 fois cette proposition. Ce vote est une avancée importante pour les personnes porteuses de handicap et bénéficiaires de l’AAH. Faut-il rappeler que l’AAH n’est que la compensation financière d’un handicap? Il faut veiller à ce que cette mesure entre en vigueur le plus tôt possible et non pas attendre jusqu’en octobre 2023, délai que se donne le Gouvernement. Il faut maintenant agir de façon plus globale pour les personnes porteuses de handicap, je pense à l’inclusion éducative pour les plus jeunes avec plus d’Accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) mieux payés et mieux formés ainsi que l’inclusion professionnelle, sportive et culturelle pour les adultes. »

Nathalie Bassire aussi

« J’ai voté la déconjugalisation de l’Allocation Adulte Handicapé – un combat que je menais depuis 5 ans – ainsi qu’une nouvelle revalorisation de +4% des pensions de retraites et d’invalidité, des allocations familiales et minima sociaux, à savoir le revenu de solidarité active (RSA), l’AAH, l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) et les bourses sur critères sociaux pour les étudiants !
Ces revalorisations sont rétroactives au 1er juillet 2022.
Ainsi que je l’avais toujours dit, je vote les mesures qui sont bonnes pour les Réunionnais « 

 

6 Commentaires

  1. genial , merci cela fait 20 ans que je me bat pour que la caf voit que c’est moi qui est porteuse dhandicap et non pas mon mari.
    oui , je suis heureuse pour l’argent et surtout pour savoir que je vais enfin pouvoir aider mon mari. participer au ménage surtout dans la société actuelle que tout augmente
    oui et 1 grand OUI JE SUIS HEUREUSE.
    Merci au nouveaux députés enfin les choses bouges.

  2. Merci beaucoup car c’est vraiment invivable autant que porteuse d’un handicap ! avoir chacun sa indépendance financière c’est un soulagement déjà c’est pas facile être handicapé alors déprendre d’un conjoint (e) financièrement alors que ta seulement laah et ton conjoint touche plus jusqu’à supprimer ton droit on devient esclaves de nos conjoint (e) ! supporter notre handicap à vie et sans financière c’est une humiliation pour nous les handicapés.

    Je vous remercie pour ce combat maintenant attendre qu’il valide pour le 1 janvier 2023

  3. Pourquoi on ne touche plus l aah quand nous s en retraite puisque étant ha.dicape je . Ai pas travaillé ou si peut et l ha.dicape ne s e. Va pas quand on est retraite la souffrance est toujours la et le handicap aussi je ne comprends pas de plus faire autant de papiers pour nous baisser notre allocation alors que je vie seule salutations distinguées

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Loi sur le pouvoir d’achat : les députés votent la prolongation de la «prime Macron», la baisse des cotisations sociales et l’intéressement en entreprise.

Article suivant

« L’outremer n’est pas entendu » fustigent les députés ultramarins de la NUPES

Free Dom